Colonisation de l'Ukraine par les USA et répression par le pouvoir ukrainien

 


Pendant que la Russie est accusée, les USA sont en train de coloniser l'Ukraine et d'acheter les terres agricoles qui devraient rester sous le pouvoir des paysans ukrainiens, mais Zelensky veut "ouvrir le marché ukrainien" et réprime les manifestants.

Pendant le même temps, le pouvoir de Kiev fait pression sur les ukrainiens russophones pour les déplacer du Donbass, sous prétexte de les protéger ... alors qu'il semble bien qu'ils espèrent au contraire l'arrivée des Russes ...


" Trois multinationales américaines ont acheté 17 millions d'hectares de terres arables en Ukraine

À titre de comparaison, l'Italie compte 16,7 millions d'hectares de terres agricoles. Donc 3 entreprises américaines Les États-Unis ont acheté une superficie cultivée plus grande que dans toute l'Italie. En outre, il s'agit de plus de la moitié de toutes les terres disponibles pour la culture en Ukraine.

Les sociétés ayant des capitaux américains impliquées dans l'achat sont Monsanto, Cargill et Dupont. Parmi les principaux actionnaires de ces sociétés figurent Blackstone, Blackrock et Vanguard."

Fuente : Revue nationale australienne

Les paysans qui s'insurgent sont réprimés par le pouvoir ukrainien :

"Au moins 19 personnes ont été blessées mardi dans des échauffourées à Kiev, entre la police et des manifestants qui protestaient contre un projet de loi controversé autorisant la vente des fertiles terres agricoles. (...)

Les protestataires dénonçaient le futur examen en deuxième lecture d'un projet de loi visant à autoriser dès 2020 la vente de terres agricoles, un texte qui suscite beaucoup d'appréhension. (...)

"L'essentiel, c'est que les grands groupes internationaux n'achètent pas toutes les terres. Les Ukrainiens n'ont pas d'argent pour le faire", a déclaré à l'AFP Roman Tchernychev, porte-parole du parti nationaliste Corps national, en première ligne lors des échauffourées.

"Ce sont les fermiers vivant sur ces terres qui doivent en prendre possession et non des grands propriétaires", a abondé l'un des manifestants, le fermier Valeriï Ichtchenko, 56 ans, venu de la région de Vinnytsia (centre-ouest).

Le projet de loi, voté dans la douleur en première lecture en novembre et dont l'adoption est attendue avant la fin de l'année, prévoit un accès à la propriété à partir d'octobre 2020 et uniquement pour les personnes et entités ukrainiennes."

"Selon les estimations de la Banque mondiale, l'ouverture du marché prônée par le président Volodymyr Zelensky pourrait entraîner 1,5 point de croissance supplémentaire chaque année en Ukraine"

Enfants et gays sauteurs

 


Enfants et gays sauteurs

 

Jadis le journal pour enfant PIF gadget offrait des pois sauteurs, la manière dont l’OMS parle des homosexuels rappelle les pois sauteurs : partenaires multiples, forcément ..

Pendant des années on a torturé des enfants en les empêchant de respirer normalement, tout cela pour empêcher qu’ils risquent de contaminer des personnes âgées pouvant parfaitement rester tranquillement chez elles pour se protéger, mais pour l’OMS il est visiblement impossible d’exiger que des hommes cessent juste de multiplier leurs baises, tout comme il a été impensable de fermer les boites échangistes en France au pire du confinement.

L’OMS s’inquiète de la « stigmatisation » des gays sauteurs mais ne s’est jamais inquiété des enfants torturés physiquement et mentalement par ces interdits de respirer qui leur ont été imposés.

L’échelle des valeurs est donc claire : le bien être de la vanité masculine est bien plus sacré que la santé et la vie des enfants.

Abject.

 

https://www.bfmtv.com/sante/variole-du-singe-l-oms-conseille-aux-groupes-a-risque-de-reduire-le-nombre-de-partenaires-sexuels_AD-202207270559.html

Le meilleur moyen de se protéger "est de réduire le risque de se retrouver exposé" à la maladie, a expliqué le directeur général de l'OMS, le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d'un point presse à Genève. »

"Pour les hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes, cela veut aussi dire, pour le moment réduire le nombre de vos partenaires sexuels et échanger des informations avec tout nouveau partenaire pour être en mesure de les contacter" en cas d'apparition de symptômes, pour qu'ils puissent s'isoler, a expliqué le Dr. Tedros, qui a déclenché samedi le plus haut niveau d'alerte de son organisation pour tenter de juguler la maladie. 

"Ce message de réduction du nombre de partenaires vient des communautés elles-mêmes", a expliqué Andy Seale, qui à l'OMS est chargé de faire passer le message auprès de la population qui est aujourd'hui presque exclusivement touchée: celle des hommes plutôt jeunes qui ont des relations sexuelles avec des hommes, et en particulier ceux qui multiplient le nombre de partenaires.

 Andy Seale reconnaît que ce type de recommandation ne peut pas être efficace sur une longue durée

"Il est important de souligner que la vaccination ne protège pas instantanément contre l'infection ou la maladie et cela peut prendre plusieurs semaines ", a mis en garde le Dr. Tedros »

La Russie actuelle et les juifs .. article douteux du grand rabbin de Moscou

 




Très flou ce que dit le Rabbin ... retour a l'époque des refuzniks ? N'importe quoi . Il parle d'obstacles GENERAUX au depart, puis d'un risque de fermeture de consulat sraelien en Russie : et alors ? Tout le monde peut partir de Russie et a l 'inverse les juifs sont bienvenus. Il parle d'obligation de prendre parti faite aux religieux : sous quelle menace ???  Cet article me laisse sur la triste impression d'u ngros foutage de gueule de sa part. Navrant.

Une lecture juive de l'Evangile : Raphael Drai


LIRE : 



ECOUTER : 

Raphaël Draï - professeur de droitAntoine Mercier - journaliste


https://akadem.org/magazine/2014-2015/une-lecture-juive-de-l-evangile-09-12-2014-65583_4556.php

Lecture juive de l'Evangile

Luc, rédacteur de tradition juive (6min)

 Jésus, personnage historique?

Espérance et angoisse messianique (6min)

 Jésus le polémiste

L'acharnement contre le chabat (7min)

 Le Sanhédrin a-t-il tué Jésus?

Fabrication du "peuple déicide" (10min)


LANCET GATE : ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas

 




LANCET GATE : ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas

  Un médicament dont il a été constaté qu'il soignait le SARS COV 1 puis 2 a été (disons pour résumer ) "banni" sur instruction de l'OMS et de nombreux Etats, sur la base d'une fausse étude publiée par deux des plus grandes revues médicales. 

https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31180-6/fulltext

https://doi.org/10.1016/S0140-6736(20)31180-6

https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2007621

https://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMoa2007621?articleTools=true

Les deux revues l'ont ensuite rétractée.

https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)31290-3/fulltext

https://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMoa2007621?articleTools=true

Ceux qui ont pris cette décision d'entraver la prescription du médicament, d'abord sur la base d'une seule étude, dont la lecture seule permettait à des scientifiques de voir qu'elle comportait des anomalies graves, puis qui ont maintenu leurs entraves, alors que l'étude avait été rétractée, sont responsables de la perte de chance des patients qui n'ont pas pu recevoir ce médicaments alors que leurs médecins souhaitaient le leur prescrire.

 

https://www.theguardian.com/world/2020/may/25/who-world-health-organization-hydroxychloroquine-trial-trump-coronavirus-safety-fears

Témoignage du Dr Arturo Perez : https://radiolibre.ch/podcast/ivermectine-arturo-perez/

Sachant qu'une autorisation de mise sur le marché de vaccins dont les tests ne sont pas terminés ne peut avoir lieu qu'en l'absence de traitement, il faudra enquêter sur ce qui a rendu possible une publication aussi aberrante et sur les décisions prises sur sa base, car elle a servi à obtenir à faire croire qu'il n'y avait pas de traitement contre le covid 19, alors que des médecins avaient constaté au contraire son efficacité. 


Combien de morts par privation de ce médicament ? 

Les responsables ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas que les entraves qu'ils ont mises reposaient sur une fausse étude. 

 

Lire :

Didier Raoult : Au-delà de l'affaire de la chloroquine, Michel Lafon, 14 octobre 2021

Présentation : « Chloroquine contre COVID-19 : un médicament à l'innocuité reconnue, et un succès spectaculaire en Chine et à l'IHU de Marseille... La chloroquine a pourtant été interdite en France et a valu au Pr Raoult des attaques d'une violence inouïe. Pourquoi ? Parce que c'est un médicament générique, donc pas cher, alors que la distribution internationale du Remdesivir, non dénué de danger mais pas tombé dans le domaine public, a procuré des bénéfices astronomiques au laboratoire qui le fabrique.
Ainsi disparaissent des centaines de vieux remèdes efficaces et sans risque, au profit de nouveaux produits qui n'ont pas toujours fait l'objet d'un contrôle très strict, mais ont bénéficié d'un lancement honteux. Études parfois faussées par des liens d'intérêts avec les laboratoires, journalistes scientifiques et médias de tous bords achetés pour promouvoir ces nouveautés, médecins financés pour les prescrire, et scandales à l'avenant mais trop tard. »


Debunkage des mensonges contre le Trésor National Vivant français : Didier Raoult


Qu'est ce qu'un " Trésor National Vivant " ? 

Trésor national vivant (人間国宝Ningen Kokuhō?) est une expression japonaise populaire qui désigne les personnes certifiées conservateurs de biens culturels immatériels importants (重要無形文化財保持者Jūyō Mukei Bunkazai Hojisha?) par le ministère de l'Éducation, au sens de la loi sur la protection des biens culturels (文化財保護法Bunkazai Hogōhō?) du Japon. La tournure « Trésor national vivant » n'est pas mentionnée en tant que telle dans la loi ; elle constitue cependant un terme informel qui fait référence aux biens culturels désignés comme trésors nationaux du Japon


Comment distingue t on un " auto proclamé" d'un GRAND scientifique ou GRAND médecin ou les deux ? 

En fonction de leur curriculum vitae :  les fonctions qu'ils ou elles ont occupé, les travaux qu'ils ou elles ont réalisés, les ouvrages ou études qu'ils ont écrit, le nombre d'étudiants qu'ils ont encadrés, le nombre de citations de leurs travaux par d'autres médecins ou scientifiques, le nombre de patients guéris ou soulagés par leurs soins ou par les soins de ceux qui ont suivi leur enseignement ...


Rappel d'un livre capital



EAN : 9781507691298
CREATESPACE INDEPENDENT PUBLISHING PLATFORM (27/01/2015)

5/5   1 notes

Résumé :
Dans ce livre je souhaite exposer les différents éléments qui ont fait évoluer la pensée scientifique dans le domaine biologique, plus particulièrement dans le domaine de l’évolution de la vie, des maladies infectieuses et de la microbiologie qui sont mes domaines de compétence. Ce que nous savons de la vie est que rien de ses éléments n’est modélisable, organisable, ni susceptible d’être rangé d’une manière raisonnable. Dans l’ouvrage actuel, je voudrais montrer jusqu’à quel point nous somme ignorants. Cette ignorance étant liée non seulement au fait que les outils ne nous permettaient pas de voir une partie du monde, et en particulier sa constitution génétique. A cet égard nous avons la chance de vivre dans une époque proche de celle de la grande découverte de l’astronomie à la suite de l’amélioration du télescope par Galilée. Cependant notre ignorance est mal admise et comblée par les idéologies du moment. Notre aveuglement est liée au fait que nous avons postulé des théories avec une arrogance telle qu’elle nous empêche de regarder ce que nous avons sous les yeux et de l’intégrer à nos connaissances, car ceci transformerait la connaissance au point que les théories antérieures en devraient être changées, ce en quoi nous sommes toujours réticents. Le XXIème siècle sera marqué par des découvertes sensationnelles qui s’associeront à des changements considérables dans la conception de l’organisation du vivant. C’est une époque où nous devrons ouvrir les yeux plutôt que d’opposer aux découvertes les théories nées d’une époque où l’on ne pouvait observer avec autant de détails le monde du vivant.



Debunkage des mensonges contre le Trésor National français : Didier Raoult

Par Idriss Aberkane :  


https://          odysee.com/       @Roms17:d/     


18-mensonges-contre-Didier-Raoult---Idriss-Aberkane:9





Vaccins anti-covid et Symptomes neurologiques

 



Émission spéciale sur le rapport de l'OPECST et les effets secondaires. Invitées : Christine Cotton, Emmanuelle Darles et Hélène Godefroy. Animée par Laëtitia et diffusée le 01 juillet 2022. https://www.ah-si.org/ Suivez l’AH-SI sur les différents réseaux sociaux ! Instagram : https://www.instagram.com/ong.ahsi/ Facebook : https://www.facebook.com/ong.ahsantei... Twitter : https://twitter.com/ONG_AHSI ------- Vous pouvez commander le livre d'Emmanuelle Darles en librairie : ISBN : 979-10-699-9732-5 https://www.emmanuelle.darles.fr/





Jean-Jacques Goldman
Il changeait la vie · Jean-Jacques Goldman Entre gris clair et gris foncé

La blague du siècle













"  ça fait 10 000 mètres  100 metres sur  100 metres ? "

La France qui dépend pour son énergie des énergies fossiles d'Afrique et du Moyen-Orient, pour ses engrais de la Russie et du Maroc, (sauf à détruire toutes ses forêts et devoir abattre son cheptel rapidement), va mettre à terre le plus grand pays du monde, qui lui a tout quasiment sur son propre territoire. C'est cela ....






Дмитрий Медведев

26 juillet 2022

 Вся нынешняя политика европейцев на российском направлении – отвратительный коктейль из высокомерного хамства, подростковой инфантильности и примитивной глупости.


אני מאמי

 




It  was 1942, and Azriel David Fastag was on a train heading to the death camp of Treblinka . He was known as a “chazzan” with a beautiful voice. Amidst the suffering of the train he composed a melody to words of “Ani Maamin” : I believe with perfect faith in the coming of Moshiach and even theough he may delay, I wait each day for him. Azriel David began singing the song, at first quietly, and eventually with full voice. Soon everyone on the train was singing together with him. He then announced that he would give half of his heavenly award to anyone who would deliver this new melody to his Rebbe, who has escaped to New York . Tso young boys jumped off the train , one was killed by the fall, the othe ultimately made it to the Modsitzer Rebbe and sang to him the melody from the train. The Rebbe was deeply moved and told his followers : “ With this tune they went to the gas chambers ; and with this tune we will march to greet Moshiach. “

 

https://www.antiwarsongs.org/artista.php?id=3216&lang=fr&rif=1

 

Reb Azriel David Fastag / רב אזראל דויד פאסטאג

Chansons contre la Guerre de Reb Azriel David Fastag / רב אזראל דויד פאסטאג


Although he was centered in Otvoczk, Rebbe Shaul Yedidya Elazar of Modzitz had Chassidim throughout the major towns and cities of Poland. One of these was Reb Azriel David Fastag, who became noted for his exceptional voice throughout Warsaw. Many came to the shul where Reb Azriel David and his brothers, who were also blessed with lovely voices, would daven on the Yamim Noraim [High Holy Days]. Reb Azriel David was the ba'al tefilla [led the prayers], while his brothers accompanied him as a choir. His crisp, clear and moving voice had a profound effect on all who heard him.

He lived simply, supporting himself from a small dry goods [clothing] store, but his happiness and fulfillment came of another source - the world of Negina. His moving tunes made their way to Otvoczk, where his Rebbe, R. Shaul Yedidya Elazar appreciated them immensely. The day a new niggun of R. Azriel David's came to the Rebbe was like a "Yom Tov" for him. [One of his most memorable compositions is "M'heira Yishama," a wedding tune.]

Dark clouds began to cover the skies of Europe - the clouds of Nazism. In spite of the terrible decrees, the yellow patch and the ghettoes, most Jews could not fathom what was about to befall them. Only a few "read the map" correctly and managed to escape the clutches of the Nazi occupation to safe havens. One of them was the Modzitzer Rebbe, Rebbe Shaul Yedidya Elazar, whose Chassidim made a tremendous effort to save him. As the Nazis entered Poland, the Chassidim smuggled him out of Poland to Vilna [Lithuania], and from there he made his way across Russia to Shanghai, China, eventually arriving in America in 1941.

Meanwhile in Poland, tens of thousands of Jews were being 'shipped off' daily to their death in cattle cars that were part of the railway system. Aroused from their warm beds in Warsaw, husbands were separated from their wives, children from their parents. The elderly were often shot on the spot in front of their loved ones. Then the Jews were gathered and sent off in these trains to a place where their existence would no longer trouble those dregs of humanity known as the Nazis - to Auschwitz, Treblinka, Majdanek, etc. What did it look like in one of those cattle cars of the "death train"?

What could one expect to find other than people in their death throes - gasping, sighing and crying? One could hear the stifled cries of children, crushed together and trampled upon by the spiked boots of the evil, cruel Nazis.

However, in one such car, it seemed like a "tone" of life managed to emerge from these crushed people. What - people on their way to the slaughter, singing??? Is this not some cruel Nazi joke? Let us look a bit closer...

An elderly Jew, wrapped up in his ragged clothing, his face white as snow, makes his way over to his neighbor on the death train, begging him to remind him of the niggun the Modzitzer Rebbe sang on Yom Kippur for the Avoda, to "Ma'areh Kohen."

"Now - now - all you want to know about is niggunim?" answered the other, with a hard look at the Chassid, thinking that maybe all the suffering had caused him to lose his mind.

But this Modzitzer Chassid, Reb Azriel David Fastag, was no longer paying attention to his friend, or to anyone else on the train. In his mind, he was at the Amud HaTefilla [prayer stand] next to the Modzitzer Rebbe, and it is he who was the baal tefilla before all the Chassidim.

Suddenly, before his eyes, the words of the twelfth [of thirteen] Principle of Jewish Faith appeared: "Ani Ma'amin b'Emuna Sheleima, b'vias HaMoshiach; v'af al pi she'yismamaya, im kol zeh, achakeh lo b'chol yom she'yavo - I believe with perfect faith in the coming of the Moshiach; and even though he may tarry, nevertheless, I wait each day for his coming." Closing his eyes, he meditated on these words and thought, "Just now, when everything seems lost, is a Jew's faith put to the test."

It was not long before he began to hum a quiet tune to these words. Amidst the heavy atmosphere of death and despair on the train, Reb Azriel David's dveykus [attachment to Hashem] took him above it all.

"How can one of us be singing at such a time?" wondered his fellow Jews on the train. And with such a sweet voice! It must be, that from Heaven they are accompanying us, in mourning, to our death... But listen, what is it that they are singing? You're about to be slaughtered, shot, poisoned or burnt and what are they singing? -- I believe!!!"

The Modzitzer Chassid was completely above it all, a pillar of song, bringing out of his bloodied lungs the song of his life -- the song of the eternity of the Jewish People. He was unaware of the silence in the cattle car, and of the hundreds of ears listening attentively in amazement. He also didn't hear the voices as they gradually joined his song, at first quietly, but soon - growing louder and louder! Meanwhile, he made sure to write out the notes of the newly composed song...

The moving tune, with its holy words, had penetrated the hearts of the Jews on the train, and had joined to the pure emuna [faith] in their hearts, which burst out from them in the form of this great song. The song spread from car to car. Every mouth that could draw a breath from those congested cattle cars, filled with live "corpses" and pungent with the odor of people crowded together, joined in a piece of "Ani Ma'amin - I believe." It became a wonderful, amazing symphony unto itself.

An elderly Jew, close to his death, asked for an explanation. His neighbor screamed to him, "We're singing the Jewish People lives - chai - lives! You too, sing with us - the Jewish People lives, Ani Ma'amin!" Closing his eyes, the elderly Jew clenched his fists and sang with his remaining strength - "the Jewish People is alive, I believe that Moshiach Tzidkeinu [the Righteous] will come quickly," and expired.

As the train neared the death camp, the railway workers wondered: from where is this amazing song coming? Could the Jews be singing their own burial service tune?

As if waking from a dream, Reb Azriel David opened his eyes to the sight of the singing train. His eyes were red from crying; his cheeks, wet with tears. Deeply moved, he yelled to whomever would listen, "My dear brothers! This niggun is the song of the Jewish soul. It is a song of pure faith, for which thousands of years of exile and troubles cannot overcome!"

Then, in a choked voice, he continued, "I will give my portion in Olam Haba [the World to Come] to whomever can take these notes of my song 'Ani Ma'amin' to the Modzitzer Rebbe!"

A hushed silence descended upon the train. Reb Azriel David lifted himself up by the ends of his thumbs, searching through the crowd that surrounded him. Two young men appeared, promising to bring the notes to the Modzitzer Rebbe, at any cost. One of them climbed upon the other, and in the small crack of the train's roof that only he knew of, made a hole from which to escape. Poking his head out under the open sky, he said, "I see the blue Heavens above us, the stars are twinkling and the moon, with a fatherly face, is looking at me."

"And what do you hear?" asked his companion.

Turning white, the young man answered, "I hear the Ministering Angels singing the Ani Ma'amin tune, and it's ascending to the seven firmaments of Heaven..."

Bidding farewell to their brothers and sisters on the train, the two proceeded to jump off, one after the other. One was killed instantly from the fall, while the other survived, taking the notes of the song with him. He eventually found his way to Eretz Yisrael [perhaps to the Rebbe's son, the Imrei Aish, who was in Tel-Aviv], and the notes were sent by mail to Rebbe Shaul Yedidya Elazar in New York.

Upon receiving the notes and having the "Ani Ma'amin" niggun sung, the Rebbe said, "When they sang 'Ani Ma'amin' on the death train, the pillars of the world were shaking. Hashem said, 'Can it be that My Torah is a fraud? No! But whenever the Jews will sing 'Ani Ma'amin', I will remember the six million victims and have mercy on the rest of My People.'"

It is told that on the first Yom Kippur that the Rebbe sang the "Ani Ma'amin," there were thousands of Jews in the shul. The entire Kahal [congregation] burst into tears, which fell like water into the pool of tears and blood of the Jewish Nation. The tune soon spread throughout Klal Yisrael [world Jewry].

"With this niggun," said Rebbe Shaul Yedidya Elazar, "the Jewish People went to the gas chambers. And with this niggun, the Jews will march to greet Moshiach."

http://modzitz.org/story001.htm

 

 

https://dansesdisrael.fr/danses/a/ani-maamin-je-crois/

 

אני מאמין

אני מאמין באמונה שלימה
בביאת המשיח אני מאמין
בביאת המשיח מאמין
בביאת המשיח אני מאמין
בביאת המשיח מאמין

ואף על פי שיתמהמה
עם כל זה אחכה לו
ואף על פי שיתמהמה
עם כל זה אחכה לו

עם כל זה עם כל זה אחכה לו
אחכה בכל יום שיבוא
עם כל זה עם כל זה אחכה לו
אחכה בכל יום שיבוא.

אני מאמי

 

Je crois

Je crois de toute ma foi
A la venue du Messie, je crois,
A la venue du Messie, je crois,
A la venue du Messie, je crois,
A la venue du Messie, je crois,

Et bien qu’il tarde,
Cependant je l’attendrai
Et bien qu’il tarde,
Cependant je l’attendrai.

Cependant, cependant, je l’attendrai,
J’attendrai chaque jour qu’il vienne
Cependant, cependant, je l’attendrai,
J’attendrai chaque jour qu’il vienne.

Je crois.

 

Ani ma’amin

Ani ma’amin be’emuna shelema
Beviat hamashiach, ani ma’amin.
Beviat hamashiach, ma’amin.
Beviat hamashiach, ani ma’amin.
Beviat hamashiach, ma’amin.

Veaf al pi sheyitmahmeha
Im kol ze achake lo
Veaf al pi sheyitmahmeha
Im kol ze achake lo

Im kol ze, im kol ze, achake lo
Achake bechol yom sheyavo.
Im kol ze, im kol ze achake lo
Achake bechol yom sheyavo.

Ani ma’amin.