Ce que je crois

Je suis militante de la défense des droits humains, féministe, anti-communiste primaire d’antan, et contre tous les totalitarismes ( pour le nazisme j’arrivais heureusement trop tard, à vrai dire, s’il n’avait pas été vaincue, je suis serais pas là ).

Il est de plus en plus évident, que quasiment toutes, je dis bien toutes, les organisations qui s’affichent aujourd’hui de l’anti-racisme, du féminisme, de la lutte contre les discriminations, sont aujourd’hui les instruments de la loi islamique et du racisme anti-blanc alliés, et sont aux mains, soit des militants de l’islam, soit de leurs idiots utiles.

Il est caractéristique que ces mouvements se réclament de moins en moins des droits humains, car les droits humains sont largement un héritage des valeurs hellènes, juives et chrétiennes, et sont pour l’essentiel contraires aux lois de l’islam; même si dans l’islam, qu’il ne s’agit pas de caricaturer, se trouve aussi certaines de ces valeurs, ce qui laisse un espoir pour l’abandon par les musulmans actuels de cette idéologie.

Toute idéologie, religieuse ou pas, doit pour moi être jugée selon les mêmes critères, en fonction des critères du souci de la vie et de la liberté humaines, des valeurs d’amour et de liberté, pour toutes les personnes ou êtres humains sans distinction. A cet égard, les idéologies fondatrices des civilisations européenne (hellène, juive et chrétienne), chinoise et indienne, sont sans conteste supérieures aux autres.

L’Europe et tout le monde libre se trouve aujourd’hui menacé par l’invasion islamique, la oumma est poussée à l’agression par sa richesse énergétique, sa force démographique et la pauvreté des actuels pays musulmans. Si nous ne résistons pas à cette agression, notre civilisation sera détruite.

Certains à gauche estiment que ce ne sera que justice : je leur réponds qu’à moyen terme, leur suicide ne servira même pas les pauvres des pays pauvres, mais uniquement les plus riches des pays pauvres. En réalité, ces pseudos vertueux de gauche et ces pseudos croyants musulmans ont uniquement une logique de pilleurs et de razzieurs, tout comme les pseudos libéraux qui ne défendent que la liberté de faire leurs profits particuliers.

Militer c’est d’abord s’informer, c’est ensuite se manifester et montrer que l’on n’est pas indifférent : « Cain qu’as-tu fais de ton frère ?! ». Il n’est pas un gouvernement, qui puisse ne pas tenir compte de l’opinion publique, dans toute l’histoire cela ne s’est jamais vu, les totalitarismes ne sont advenus qu’avec le soutien de l’opinion, revancharde ou impérialiste …
Nous sommes tous et toutes responsables.

En résumé :


je combat D'ABORD tous les fascismes, qu'ils se donnent un masque religieux ou pas :

l'islam a les memes caracteristiques fondamentales que le nazisme
( volonte de soumettre le monde "l'islam domine et n'est pas dominé",
supériorite de la oumma sur les non musulmans " vous etes la meilleure des communautes" "combattez les jusqu'à ce qu'ils payent le tribut en s'humiliant",
projet genocidaire contre les juifs " le jour du jugement ne viendra pas avant que le dernier juif n'est été tué"),
il y eu une autre religion aussi abominable et qui fut celle des incas et mayas sacrificateurs d'êtres humains et d'enfant en quantité, et aussi le culte de baal dénoncé pour ses sacrifices d'enfant par ... la bible.
Je combat le sexisme dans toutes les doctrines, peu importe qu'elles soient "religieuses" ou athées comme dans le proxénétisme libéral ou "libertin",
je dénonce d'abord les collabos des fascistes, telles les féministes "qui dénoncent les feministes intégristes qui s'en prennent à une religion" :

Appel à l'assassinat de chrétiens à Clermont-Ferrand









Appel à l'assassinat de chrétiens à Clermont-Ferrand
http://jesusfilsdedieu.blogspot.com/2009/11/mort-aux-chretiens-on-y-vient.html

Assassinat de chrétiens en Indonésie et en Irak, assassinat de juifs en Israel : on appréciera la liesse de la foule
http://www.bivouac-id.com/2009/11/25/etat-unis-cour-martiale-pour-trois-heros-qui-ont-capture-un-terroriste-de-premier-plan/








Enfant portant le drapeau noir du jihad, du même tissu noir qui a été posé sur la Chapelle de Toul, dont l'abbé Noël a été chassé par des mois d'agressions.


.... Les raisons de ma colère : Rollet, Irvoas, LeChenadec, Schmidt, Malafosse, Halimi ... et ce petit garçon endoctriné et poussé à la mort.

... Les raisons de ma colère : contrairement aux accusations des pseudo-antiracistes, le fait de dénoncer le caractère barbare fasciste et criminel des prescriptions coraniques est le meilleur service que l'on puisse rendre aux musulmans sincères, à ceux qui sont soumis à l'emprise de ces textes et manipulés par ceux qui s'en servent cyniquement pour les utiliser à leur profit.



Français, où est votre honneur ?











Français, Françaises,

que vous laissiez insulter la France, son histoire, son drapeau et son peuple, cela peut encore passer pour une indulgence et un excès de bonté pour les plus jeunes,

mais où est votre honneur, quand vous détournez le regard et laissez tabasser, menacer, tuer, torturer persécuter les plus vieux, les moins riches, les plus isolés, et même des handicapés ?

Dans l'interview de la vidéo de l'article ci dessous, un homme raconte qu'un handicapé à 100% harcelé par une bande, a tiré en l'air avec une arme de protection, et pour cela ... a été arrêté et mis en garde à vue.

http://www.lobservateurdudouaisis.fr/actualite/Un-habitant-de-Waziers-victime-d-insultes-et-de-menaces-1240.html

Français : où est votre honneur ?


video


Pour mémoire : Pascale Rollet, brûlée vive :
http://www.sos-victimes.fr/magazine/index.php
http://in-nocence.org/public/read.php?3,43676

Bourvil - Marie Laforêt

Marie Laforêt et Bourvil



video

video



Marie Laforêt
IVAN, BORIS ET MOI


Lorsque nous étions encore enfant sur le chemin de bruyère
Tout le long de la rivière on cueillait la mirabelle
Sous le nez des tourterelles

Anton, Ivan, Boris et moi
Rebecca, Paula, Johanna et moi

Le dimanche pour aller danser, on mettait tous nos souliers
Dans le même panier et pour pas les abîmer
On allait au bal à pied.

Anton, Ivan, Boris et moi
Rebecca, Paula, Johanna et moi
Anton, Ivan, Boris et moi
Rebecca, Paula, Johanna et moi

Ça compliquait bien un peu la vie, trois garçons pour quatre filles
On était tous amoureux toi de moi et moi de lui
L'une hier, l'autre aujourd'hui.

Anton, Ivan, Boris et moi
Rebecca, Paula, Johanna et moi

Dire qu'au moment de se marier, on est tous allés chercher
Ailleurs ce que l'on avait, à portée de notre main,
On a quitté les copains

Anton, Ivan, Boris et moi
Rebecca, Paula, Johanna et moi
Anton, Ivan, Boris et moi
Rebecca, Paula, Johanna et moi

Aujourd'hui chaque fois qu'on s'écrit, c'est qu'il nous vient un enfant
Le monde a beau être grand, c'est à peine s'il contient
Nos enfants et leurs parrains

Anton, Ivan, Boris et moi
Rebecca, Paula, Johanna et moi
Sacha, Sonia, David et moi
Dimitri, Yannick, Natacha et moi
Sacha, Sonia, David et moi
Dimitri, Yannick, Natacha et moi...


Bourvil La tendresse

On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y'en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
On ne le pourrait pas
Non, non, non, non
On ne le pourrait pas

On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Etre inconnu dans l'histoire
Et s'en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n'en est pas question
Non, non, non, non
Il n'en est pas question

Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment

Le travail est nécessaire
Mais s'il faut rester
Des semaines sans rien faire
Eh bien... on s'y fait
Mais vivre sans tendresse
Le temps vous parait long
Long, long, long, long
Le temps vous parait long

Dans le feu de la jeunesse
Naissent les plaisirs
Et l'amour fait des prouesses
Pour nous éblouir
Oui mais sans La tendresse
L'amour ne serait rien
Non, non, non, non
L'amour ne serait rien

Quand la vie impitoyable
Vous tombe dessus
On n'est plus qu'un pauvre diable
Broyé et déçu
Alors sans La tendresse
D'un cœur qui nous soutient
Non, non,non, non
On n'irait pas plus loin

Un enfant vous embrasse
Parce qu'on le rend heureux
Tous nos chagrins s'effacent
On a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...

Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos cœurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l'amour
Règne l'amour

Jusqu'à la fin des jours

video



Marie Laforêt, de son vrai nom Maïtèna Marie Brigitte Doumenach, est une actrice et chanteuse française d'origine arménienne, née le 5 octobre 1939 à Soulac-sur-Mer (Gironde).
Bourvil, né André Robert Raimbourg, le 27 juillet 1917 à Prétot-Vicquemare (Seine-Maritime), mort le 23 septembre 1970.
Sacha-Alexandre Distel dit Sacha Distel (Sacha est le diminutif russe du prénom Alexandre) était un guitariste de jazz, compositeur et chanteur français d'origine russe (par son père, Leonid Distel, chimiste russe émigré) né à Paris, le 29 janvier 1933, décédé le 22 juillet 2004.
Jean Yanne (de son vrai nom Jean Gouyé) est un acteur, auteur, réalisateur, producteur et compositeur français. Né le 18 juillet 1933 aux Lilas (Seine-Saint-Denis), mort le 23 mai 2003.
Serge Gainsbourg, né Lucien Ginsburg le 2 avril 1928 à Paris et mort le 2 mars 1991.

Dis Monsieur le Maire : pour mon avenir : une crèche ou un ... marchand de sabre ?




Dis Monsieur le Maire, t'as pas 20 millions pour nos crèches ? ...



Au coeur de Paris : femme blanche piétinée ...








video

"



"On a pu voir très distinctement, lors des extraits diffusés sur France 2 hier soir à ce sujet, une femme se faire sauvagement tabasser pour la seule raison qu’elle passait par là, et de toute évidence parce qu’elle était femme, blanche et "normale" à tous égards.
Dans la "foule" –et parmi les personnes interrogées- on ne pouvait voir quasiment que des "blacks" et des "beurs", les derniers très largement majoritaires et les premiers étant les plus nombreux dans les groupes ultra-violents.
Il est bien entendu interdit d’en tirer l’ombre d’une conclusion, il est même probablement illicite d’en faire le simple constat … " DB

La police est là pour ... empêcher les anti-islams de se faire massacrer à la moindre manifestation, encore pour un temps, mais bientôt : «Un jour, les musulmans que vous avez enrolés dans vos polices européennes et dans vos armées se lèveront. Et ils vous écraseront.» Omar Bakri Mohammed, The Daily Telegraph, 21 janvier 2007

HRS : Bruce Bawer rejoint le Human Right Service norvégien

Human Rights Service (HRS) Møllergata 9, 0179 Oslo - Norge Tlf: (047) 22 33 80 00 post@rights.no


http://www.rights.no/publisher/publisher.asp?id=59&tekstid=2872
Bruce Bawer joins forces with HRS
19.10.09: The respected American author Bruce Bawer has agreed to join forces with HRS. Bawer, who lives in Oslo, will contribute essays to HRS's website, rights.no, will translate major HRS articles into English, and will solicit, edit, and translate columns by international commentators from a range of languages into both English and Norwegian. It is both a great pleasure and honor for us to have Bawer as a colleague.
________________________________________
Published: 21.10.2009 Last saved: 21.10.2009
________________________________________
Freedom has to be fought for every day

By Bruce Bawer, HRS

I have lived in Norway for almost eleven years now, and for most of that time, while I have observed with deep concern the developments in Europe related to Islam, immigration, and failed integration, two of the greatest sources of hope for me have been Hege Storhaug and Rita Karlsen of Human Rights Service (HRS). It is an honor to call these two brave women my friends. They have made tremendous efforts, taken immense risks, and endured an unimaginable amount of unjust abuse in their struggle to defend the human rights of the most vulnerable people in Norway and to preserve the liberty of all Norwegians. There are few people for whom I have as much respect as I have for Hege and Rita, and few people in whose personal integrity I have as much confidence. They have made an immeasurable contribution to the enlightenment of the public and the development of policy in Scandinavia, and their job, in my view, has only begun.
I have contributed to rights.no on several occasions in the past, and I am now returning to these pages in connection with the expansion of the website to include regularly updated English-language pages. My role will involve not only writing a monthly column but also translating and editing essays by contributors in Scandinavia and around the Western world. I have taken on this task because I know that HRS and I share a strong belief in certain core values – among them freedom of speech, freedom of religion, individual liberty, secular democracy, equality before the law, and sexual equality – and because I think that an expanded rights.no that includes frequently updated contents in English can perform an invaluable service in a time when those values, owing to catastrophic immigration and integration policies as well as to certain aspects of Muslim law, belief, and custom, are under increasing threat throughout the Western world.
One thing that has long struck me about the public discussion of the problems that face the West is that, to a remarkable extent, politicians and commentators in each country have addressed those problems almost as if they were peculiar to their own country – as if they did not afflict their neighbors as well. Here in Norway, the only other countries that regularly figure in these debates are Denmark and Sweden. In short, the insularity of national cultures in the West is even greater, and the barriers of language and culture considerably higher, than we may suppose. As a result, European governments that might learn from the experience of their counterparts elsewhere on the continent have failed repeatedly to do so. A site in English that features astute reporters and commentators from a range of Western nations, not just in Europe but in North America and Australasia – and that is read in all of those countries – can, it seems to me, do a great deal to help bridge these gaps.
There are already, to be sure, widely read “anti-jihad” sites that are based in Europe and written in English. But in my view there is a crying need for a site that features a range of strong, intelligent international voices and that can be counted upon to be solidly supportive of democratic values and free of racism, anti-Semitism, and homophobia. The Islamization of the West is enough of a challenge by itself; what complicates the situation, and intensifies the challenge facing us, is that Europe is also confronted by a growing specter of far-right nativism and xenophobia, which represent as serious a threat to those values as does Islamism. It is my desire, and I know it is Hege’s and Rita’s as well, that in the present atmosphere the new, expanded rights.no will provide an important corrective and counterweight to those parlous forces.
A few words about myself: I was born and raised in New York City, I have a doctoral degree in English, and I began my career as a literary and film critic and poet (further details can be found at my website). But my concern about social and political developments in the U.S. led me to write A Place at the Table: The Gay Individual in American Society (1993), which Frank Bruni summed up in the Detroit Free Press as "[o]ne of the most sensible assessments of the gay rights movement that's ever been written, as well as one of the most eloquent arguments for acceptance of gays that's ever been made,” and which author and law professor Dale Carpenter described as having ”changed gay politics forever.” That book was followed by Stealing Jesus: How Fundamentalism Betrays Christianity (1997), a critical study of the ways in which fundamentalist Protestantism distorts the gospel message; the book is still widely used in discussion groups in mainstream Protestant churches across the United States. What these two books share is a dedication to individual identity and freedom and an opposition to groupthink, oppression, and tyranny – a perspective rooted in my fealty to the values articulated in the American Declaration of Independence and Constitution.
This same perspective underlies the two books that I have published since moving to Europe in 1998. While Europe Slept (2006), which grew out of my experience as an American expatriate living in Amsterdam and then Oslo, sounds a warning about the threat that the Islamization of Europe poses to Western liberties; in Surrender (2009) I expand my canvas to include North America while narrowing my focus to concentrate on the ways in which the responses by the Western political, media, and cultural elite to Islamist pressure endangers freedom of speech. My association with HRS is a reflection of my continued commitment to this struggle to safeguard democratic values and human rights in these menacing times. I look forward to this collaboration and hope that it will help to bring together partisans of liberty throughout what was once called the free world.

Петя и волк : le VRAI Pierre et le Loup contre le remake raciste anti-russe


A écouter et acheter ici :
http://www.musicme.com/#/GErard-Philippe/albums/Prokofiev-Pierre-Et-Le-Loup-3661585099024.html?play=all
Le "remake" confine quant à lui au racisme anti-russe :
lire : http://www.ripostelaique.com/Pierre-et-les-loups.html

"Le parti pris du film est donc de casser, un à un, tous les éléments symboliques du conte original pour les défaire de leur portée éducative et, je ne crains pas le mot, morale. Ainsi, de la joie de vivre de Pierre alors qu’il est vraisemblablement orphelin, de l’affection sécurisante de son grand-père qui le gronde par amour, de la témérité de Pierre face à la puissance du loup, de cette puissance du mal symbolisée par l’animal dangereux qu’il faudra bien combattre, de l’ambition de Pierre qui veut devenir un homme (il va chercher le loup sur son propre terrain : il part au combat), de sa ruse et de sa détermination pour le vaincre, de son harmonie avec une nature représentée par deux animaux drôles mais vifs et malins, de la force et du respect inspirés par les chasseurs dont les cors résonnent sobrement et qui ont, eux seuls, le pouvoir de décider de ce qu’il adviendra du prisonnier, de la fierté et du bonheur de Pierre d’être aimé et reconnu par sa communauté, de tout cela, il ne reste rien. (...)
[ Dans le remake ] la société affreuse, sale et méchante, décrite ici est explicitement la Russie, filmée avec ignominie. Quoi de mieux alors que l’utilisation d’un conte russe détourné pour en exprimer son mépris ? Et quelle meilleure cible pour ce discours que les enfants ? (...) C’est bien connu, non seulement les Russes sont sales, misérables et violents, mais de plus ils n’ont aucun sens de la famille, ni de la justice, ni de l’autorité légale, ni du courage, ni de la solidarité. Quant à leur pouvoir, il est naturellement exercé par deux voyous. (...) C’est un pur racisme bon teint, (...) Ce n’est évidemment pas un hasard s’il s’agit d’une coproduction britannico-polonaise."

Pour voir un dessin animé russe de "Pierre et le Loup" :
http://www.youtube.com/watch?v=4U0OjR8UIQI

Pour voir un spectacle avec orchestre donné pour les enfants russes en représentation de "Pierre et le Loup" :

http://www.youtube.com/watch?v=7q_biKh8kSc&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=zvsY7cqiqCU&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=y26crrYArCc&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=stifhQbwJqQ&feature=related

Pierre et le loup

Les Chinois à Paris


film de Jean Yanne.

Les chinois ont envahi la France et installé leur QG aux Galeries Lafayette ! L'alcool et le sexe sont interdits, les voitures sont réquisitionnées. Les Français subissent dans la douleur le trop sévère régime mis en place. De son côté, Régis Fomeret fait fortune en montant une société de pousse-pousse parisiens et devient vite conseiller personnel de Pou-Yen, général en chef de cette république sino-française ...
réédité en DVD


video

Human Rights, yes; Allah’s Law, No.


Human Rights, yes; Allah’s Law, No.

Islam is a religion, we are told repeatedly, but we are not told that Islam is also a body of law and a political regime of which God is the lawmaker.

The whole of our political history shows that it is of the highest importance to express rights.But the rights stated by Islamic law is contrary to our fundamental rights on the most crucial points.

According to our principles, torture and inhuman and degrading treatment are forbidden, while Islam authorises men to beat their wives and decrees punishments of mutilation and other barbarous tortures.

According to our principles, freedom of belief includes the right to change our religion, while according to Islam, apostasy is a crime punishable by death, as decreed by numerous Muslim sages and numerous fatwas.

According to most of our legislative systems, inciting hatred of others is condemned, because the lawmakers and the Church itself have drawn the lessons of the nameless horror engendered, among others, by the “teaching of contempt of Jews” (as Jules Isaac named it), ... While Muslim prayers contain the “fatiha”, a Coranic verse that teaches contempt of Christians and Jews...

Finally, according to our principles, none of our basic rights and freedoms can be used to eliminate those rights and freedoms, while Islam orders Muslims to combat so that Islam be the only religion and the only law, i.e., for our fundamental freedoms and rights, which we have just named, to be eliminated by Islamic law, and militant Muslims never cease using the term “freedom of religion” to advance the application of the Sharia.

When will our judges, our magistrates and our politicians consent to apply OUR RIGHT by fully respecting its spirit and its aim: to preserve our fundamental freedoms against all attack, including those that misuse the pretext of a freedom of religion?



Droits et devoirs humains : oui ; Loi d'Allah : non


L'islam est une religion, nous répète-t-on, mais on oublie de nous dire et rappeler que l'islam est aussi une législation et un régime politique dont le législateur est censé être Dieu.

Toute notre histoire politique montre qu'il est de la plus haute importance de DIRE LE DROIT.

Or le droit dit par la loi islamique est à l'opposé de nos droits fondamentaux sur les points les plus cruciaux :

Selon nos principes, la démocratie est la règle ( y compris sous la forme de royautés constitutionnelles), c'est à dire que la loi vient du peuple ( étymologiquement "démos"), alors que selon l'islam la loi vient de Dieu, (en grec "Théos" d'où : "théocratie", régime dans lequel le pouvoir législatif appartient à Dieu).

Selon nos principes, l'égalité en droit et en dignité de tous les êtres humaines est de règle ( toutes choses égales par ailleurs), alors que selon l'islam les hommes "ont autorité sur les femmes", et les non-musulmans sont voués à être combattus et/ou soumis à tribut en étant "humiliés",

Selon nos principes, l'esclavage est interdit, pas selon l'islam,

Selon nos principes, la torture et les traitements inhumains et dégradants sont interdits, alors que l'islam autorise les hommes à battre leurs femmes, et prévoit des peines de mutilations et autres supplices barbares,

Selon nos principes, la liberté de la foi implique le droit de changer de religion, alors que selon l'islam, l'apostasie est un crime punissable sur terre, de mort selon nombre de savants de l'islam et nombre de fatwas.

Selon la plupart de nos législations, l'incitation à la haine d'autres populations est condamné, car les législateurs et l'Eglise elle-même ont tirés les leçons de l'innommable horreur engendrée notamment par "l'enseignement du mépris des juifs" (comme le nommait Jules Isaac), ... alors que les prières musulmanes contiennent la "fatiha", un verset du coran qui enseigne le mépris des chrétiens et des juifs ...

Enfin, selon nos principes, aucun des droits et libertés fondamentales, ne sauraient être utilisés pour faire disparaître ces mêmes droits et libertés, or l'islam ordonne aux musulmans de lutter afin que l'islam soit la seule religion et la seule loi, donc pour que les libertés et droits fondamentaux qui sont les nôtres, et que l'on vient d'énoncer, soient anéantis par la loi islamique, et les militants musulmans ne cessent de prétexter de la "liberté religieuse" pour faire progresser l'application de la charia :
quand donc nos juges, nos magistrats et hommes politiques consentiront ils enfin à appliquer NOTRE DROIT en respectant son esprit et son but, qui est de préserver nos libertés fondamentales contre toute atteinte, fut elle portée sous le prétexte d'une liberté de croire ?...




Voici les textes :




DE L'IMPORTANCE DE DIRE LE DROIT

Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789


"Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que leurs actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous."


Déclaration universelle du 10 décembre 1948 :

"Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité "



DE LA DEMOCRATIE


Art. 2. -
Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.

Art. 4. -
La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

Art. 5. -
La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société

Art. 6. -
La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse


Selon l'islam :

"la première assise de l'Islam est :
" Nach Hadou Ana Laillaha ila-LLah wa ana Mouhammad Rassoula-LLah"
(Nous attestons qu'il n'y a d'autre divinité que Dieu et que Mohamed est le Prophète de Dieu).
Attester qu'il n'y a d'autre divinité que Dieu a pour signification immédiate : réserver à Dieu exalté le caractère divin et ne pas Lui associer quelques unes de Ses créatures dans une seule des caractéristiques de la déité.
La première caractéristique de la déité est la prérogative absolue de la législation d'où découle le droit de légiférer pour les hommes, le droit de formuler des doctrines pour leur vie et le droit de définir les valeurs morales sur lesquelles repose la vie." Sayyed Qutb (Rahimahullah), tiré de "L'Islam par le martyr"


EGALITE

Art. 1er. -
Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit

Préambule de la déclaration universelle de 1948 :

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité des droits des hommes et des femmes,

Art 1
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.

Art 7
Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

Coran :
4.34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !

Coran :
9.5. Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
9.29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies .


INTERDIT DE L'ESCLAVAGE

Art 4
Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Coran
4.3. ...Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d'injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).

INTERDIT DE LA TORTURE

Déclaration universelle Art 5
Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

OCI Organisation de la Conférence islamique
28 Rabiul Al-Thani 1425 H /16 juin 2004
Communique final de la 31ème session de la conference islamique des ministres des affaires etrangeres
" La Conférence a fait état de sa profonde préoccupation de l’amalgame fait de manière répétitive et erronée entre l’Islam et la violation des droits de l’homme. Elle a dénoncé l’exploitation de la presse écrite et audiovisuelle pour propager ces idées fallacieuses et a appelé à mettre fin aux campagnes injustifiées lancées par certaines organisations non gouvernementales contre un certain nombre d’Etats membres et qui consistent pour l’essentiel à demander à ces Etats d’abroger les peines et sanctions prévues par la Charia, sous prétexte de défense des droits de l’homme. Elle a réaffirmé le droit des Etats à préserver leur spécificité religieuse, sociale et culturelle, qui constitue un patrimoine de nature à enrichir les concepts universels des droits de l’homme. Elle a appelé à s’abstenir de toute utilisation de l’universalité des droits de l’homme comme prétexte pour s’ingérer dans les affaires intérieures des Etats et porter atteinte à leur souveraineté nationale. Elle a, en outre, dénoncé la décision de l’Union Européenne concernant la condamnation de la peine de la lapidation et des autres peines qualifiées d’inhumaines et qui sont appliquées dans certains Etats membres en vertu des dispositions de la Charia."

Coran :
4.34. Les hommes ont autorité sur les femmes, (...) Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. (...)

LIBERTE DE CHANGER DE RELIGION

Déclaration universelle Art 18
Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites

Selon l'islam :
Hadith d'Ibn `Abbâs : « Quiconque change sa religion, tuez-le. »
Hadith d'Ibn Mas`ûd : « Le sang d'un Musulman qui atteste qu'il n'y a de dieu que Dieu et que je suis le Messager de Dieu est illicite sauf dans trois cas : l'homicide volontaire, le fornicateur qui a déjà connu le mariage et l'apostat qui abandonne la Communauté. »
"L'une des sources du droit islamique en vigueur dans la Communauté est le consensus (Ijmâ`). Or, les juristes de la Communauté, toutes Ecoles confondues, qu'ils soient sunnites ou non, ainsi que les juristes indépendants non rattachés à une Ecole précise, sont consensuellement en accord pour dire que l'apostat mérite une sanction. Il y a quasiment unanimité pour dire que cette sanction est la peine de mort, exception faite de ce qui a été rapporté au sujet de `Umar, d'An-Nakh`î et d'Ath-Thawrî. Il demeure cependant que l'incrimination de l'apostasie est consensuellement reconnue." Yusuf Al Qaradawi


PRIERE ET ENSEIGNEMENT DU MEPRIS

L’Al-Fatiha, la prière la plus commune de l’Islam et la première sourate du Coran.

Coran ( 1/7 ) " La Fatiha" :
" le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés"

Sa signification ordinaire selon les tafsirs (exégèses):
"Dieu (تعالى) a dit : {Celui que Dieu a maudit, celui qui a encouru Sa colère, et ceux dont Il a fait des singes, des porcs} (5/60)
‘Adi Bin Hatim a dit : “J’ai demandé à l’Envoyé de Dieu au sujet de ceux qui sont désignés par ce verset : {Non le chemin de ceux qui ont encouru Ta colère}, il me répondit : “Ce sont les juifs, quant aux égarés ce sont les chrétiens”.


ABUS DU DROIT POUR DETRUIRE LES LIBERTES ET DROITS

Déclaration universelle Art 30
Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

Selon le coran, (et les hadiths), le musulman doit combattre jusqu'à ce que "toute la religion soit à Allah" :
2/190] Combattez dans le sentier d'Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes, Allah n'aime pas les transgresseurs!
2/[191] Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d'où ils vous ont chassés: l'association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
2/[192] S'ils cessent, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux.
2/ 193] Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S'ils cessent, donc plus d'hostilités, sauf contre les injustes.


D'où la conclusion logique de la Cour Européenne :

Cour européenne des Droits de l’Homme
31 juillet 2001
Affaire Refah Partisi (parti de la prospérité) et autres c. turquie arrêt strasbourg

La Cour reconnaît que la Charia, reflétant fidèlement les dogmes et les règles divines édictées par la religion, présente un caractère stable et invariable. Lui sont étrangers des principes tels que le pluralisme dans la participation politique ou l’évolution incessante des libertés publiques. (...) Il est difficile à la fois de se déclarer respectueux de la démocratie et des droits de l’homme et de soutenir un régime fondé sur la Charia, qui se démarque nettement des valeurs de la Convention, notamment eu égard à ses règles de droit pénal et de procédure pénale, à la place qu’il réserve aux femmes dans l’ordre juridique et à son intervention dans tous les domaines de la vie privée et publique conformément aux normes religieuses. (...) Selon la Cour, un parti politique dont l’action semble viser l’instauration de la Charia dans un Etat partie à la Convention peut difficilement passer pour une association conforme à l’idéal démocratique sous-jacent à l’ensemble de la Convention.

Lettre ouverte à la rédaction du "POST"


Mahomet a dit :
« Vous combattrez tous les Juifs au point que si
l’un d’eux se cache derrière une pierre,
la pierre dira : Musulman !
Voilà un Juif derrière moi, tue-le ! »
El-Bokhari, Les Traditions islamiques,
titre 56, chap. 94, t.2, p.322



Monsieur Benoit Raphael, redacteur en chef du post,

Monsieur,

depuis fort longtemps maintenant, j'ai défendu les droits humains, et les droits des femmes, et lutté contre le racisme et l'antisemitisme,

aujourd'hui, après avoir étudié le droit musulman, j'estime que l'islam est en résumé, sans que cela soit la faute des personnes nées sous la domination islamique, et malgré des aspects respectables, l'addition du nazisme et de dieu,

c'est pourquoi je dénonce cette doctrine en tant que militante des droits humains, et de la démocratie,
parce que des vies humaines, des centaines de millions de vie humaines sont aujourd'hui menacées par les militants de l'islam.

Or votre site a effacé mon compte et rayé mes écrits.

Alors je vous demande : qu'est ce qui dans mes écrits vous pose probleme ?! pour quoi travaillez vous : pour faire la police islamique de la pensée, pour que rien ne s'oppose aux militants pro-islam, pro- charia ?!

addendum :
http://michelalainlabetdebornay.blogspot.com/2009/09/les-fanatiques-antisemites-dultra.html fanatiques antisémites d’ultra gauche sont sur le post.fr "


_________________________________________________________________________



Note sur ce message :

J'ai reçu une critique d'une féministe émérite pour mon texte sur l'Université de Toulouse (http://elisseievna.blogspot.com/2009/04/soutenir-luniversite-de-toulouse-iii_16.html ).
Elle qualifie mon texte de raciste et lorsque je lui demande ce qui serait raciste dans ce texte, elle me donne trois éléments :

- le fait d'écrire des phrases qui selon elle "sont contre l’islam en général et, par là, raciste." car pour elle " C’est la définition du racisme quand on généralise contre tout un groupe ou une ethnie ou une religion." :
pour cette féministe il serait donc "raciste" de critiquer une doctrine sous prétexte qu'elle est "religieuse",
voilà une crétinerie caractéristique de la confusion intellectuelle qui nous empêche de combattre le nazisme d'aujourd'hui, ... comme si le fait d'inclure un chapitre sur la métaphysique dans une doctrine politique, suffirait à interdire sa condamnation, aussi barbare fut elle :
mais à ce compte, le nazisme de "Mein Kampf" ("mon combat"), qui se réclame lui aussi de la volonté du "Seigneur", de dieu, serait aussi une religion contre laquelle on ne devrait pas "généraliser" ... et nous devrions également "respecter" les croyances d'Amérique du Sud qui ordonnaient des sacrifices humains en masse ?!

"Seigneur Tout-Puissant, bénis un jour nos armes; sois aussi juste que tu le fus toujours; décide maintenant si nous méritons la liberté; Seigneur, bénis notre combat !" " Le rôle que la France (...) joue aujourd'hui est un péché contre l'existence de l'humanité blanche " " Que le devoir sacré qui dicte nos actes nous donne la persévérance et que notre foi reste pour nous la protectrice et la maîtresse suprême !" (Mein Kampf chapitre 13) " On ne peut pas chasser le diable par Belzébuth" (Mein Kampf chapitre 14)

- dans la phrase disant " le droit islamique, lequel prévoit que les femmes doivent être soumises aux hommes et frappées en cas de "désobéissance" (coran 4/34) et que les musulmans doivent combattre les non musulmans jusqu'à les soumettre (coran chapitre 9 etc),", le fait d'écrire " les musulmans doivent combattre les non musulmans jusqu'à les soumettre (coran chapitre 9 etc) :
... comme si c'était moi qui affirmait une telle chose et non le (dieu du ) coran ... ! Confusion intellectuelle là encore.

- le fait d'écrire "droit musulman" :
comme si, sans doute, le "droit musulman" n'existait pas !
Ici je ne sais pas s'il faut parler de confusion ( il ne faudrait peut-être pas qualifier de "musulman" un droit) ou d'ignorance totale sur cette législation et cette discipline ... Je renvoie ici à deux de mes textes sur la notion d'"essentialisation" (http://elisseievna.blogspot.com/2007/07/essentialisme-et-islamophobie-mme.html ) d'une part, et sur le droit musulman (http://elisseievna.blogspot.com/2008/10/droit-musuman-voile-et-jihad-judiciaire.html ) d'autre part, un droit qui existe bien...