Pat Condell : où sont les féministes ?

video

Cher Pat Condell,

elles entrent presque toutes, pour différentes raisons, dans la voie de la collaboration. Comme le dit Pierre-André Taguieff dans l'article ci dessous, nous n'avons rien appris de l'histoire, " la conscience antitotalitaire s'éloigne".

Je pense que compte tenu du caractère impérialiste et hégémonique de l'islam, il est vain de rêver à un "islam européen pacifique" qui résoudrait le problème de la présence musulmane en Europe, et il n'y a que trois possibilités :

soit les pays conquis aujourdh'ui par l'islam s'émancipent, par exemple l'Iran revient largement à son ancien monothéisme "indo-européen", la religion du "Seigneur Sage" de Zaratoustra, qui ressemblait plus aux religions juive et chrétiennes qu'au paganisme, il redevient "parsi",

soit ces pays resteront musulmans et l'Europe continuera à ne pas comprendre, et alors les minorités actuelles musulmanes deviendront dominantes à bref terme, comme elles l'ont fait jadis en Afrique du Nord, ainsi que le rappelle Jacques Ellul,

soit il y aura une reconquista européenne, juste " Révolte contre l'oppression".

En tant que féministe, je déplore le sort des femmes sous loi musulmane, mais je suis également outrée par la complaisance des femmes musulmanes envers l'islam et son intolérance, sa violence envers les non musulman-e-s. Je soutiens les ex-musulman-e-s, les femmes et hommes libres quelle que soit leur origine, pas les collabos, quelle que soit leur origine.

En tant que défenseuse des droits humains fondamentaux, je pose les mêmes questions à toutes les idéologies, religieuses ou scientistes ou autres, sans à priori. La réponse à ces questions montre qu'aujourd'hui, l'islam est aujourd'hui la doctrine barbare la plus virulente, et le mouvement politique barbare auxquels tout homme ou femme digne de ce nom doit s'opposer.