Lettre ouverte à Bob Blumenfeld sur la SNCF et la « solution finale »




Lettre ouverte à Bob Blumenfeld sur la SNCF et la « solution finale »

Monsieur,

Vous défendez un projet de loi en Californie qui exigerait que les compagnies ferroviaires en concurrence pour la construction d’un TGV en Californie fournissent un certificat sur leur implication dans la déportation des personnes durant la deuxième guerre mondiale.
Monsieur Blumenfied : ayez la décence de ne pas jouer avec les morts ! Ayez la décence de ne pas faire profiter les concurrents de la SNCF d’une concurrence déloyale.
Vous savez fort bien que les sociétés ne sont pas des personnes physiques, et que parler de leur responsabilité pénale est un abus de langage. Vous savez fort bien que les transports ferroviaires étaient propriété de l’Etat français durant la seconde guerre, et que l’Etat français a pris soin des pupilles de guerre, des victimes, a reconnu le rôle de l’Etat français de Vichy dans les persécutions antisémites et contre tous les résistants.
Alors à quoi jouez vous ? Et à quel titre osez vous intervenir dans une question qui concerne les déportés français et leur société nationale de transport ?
Un seul procès a eu lieu en France de la part d’une famille juive contre la SNCF, en 2007 : la procédure n’a pas abouti, et la démarche a été désavouée par plusieurs organisations juives ( CRIF, fondation pour la mémoire de la Shoah). Vous savez certainement aussi que dans les procès qui ont lieu aux USA contre la SNCF, c’est Arno Klarsfeld, avocat et fils du « chasseur de nazis » et historien de la déportation des juifs de France, Bruno Klarsfeld, qui défend la SNCF.
Alors que voulez obtenir comme résultat : vous voulez que les descendants des juifs qui se sont battus pour la France, des juifs qui ont été assassinés par les Allemands, soient accusés d’être la cause de la perte de marché et d’emploi pour la France ?
Qu’est ce que c’est que ce cirque à la fin ?!
Eric Blumenfield vous me faites honte.

Open Letter to Bob Blumenfeld on the SNCF and the "final solution"

Sir,
You want a bill in California that would require from the railroads companies, wich compete to build a high speed train in California, to provide a certificate on their involvement in the deportation of people during the Second World War.
Mr Blumenfied: have the decency not to play with the dead! Have the decency not to give the competitors from the SNCF the possibility to make an unfair competition.
You know very well that companies are not individuals, are not physical persons, and that talking about their criminal responsibility is a misnomer. You know very well that the railways were owned by the French State during the War, and the French state took care of wards of war victims, has recognized the role of the French State of Vichy in the anti-Semitic persecution and against all resistance.
So what game do you play? And how dare you intervene in a matter that concern the french deportees and their national transport company?
A single trial was held in France by a Jewish family against the SNCF, in 2007 the procedure was unsuccessful, and the approach has been repudiated by several Jewish Organizations (CRIF, the foundation for the memory Holocaust). You certainly know that in the trial taking place in the U.S. against the SNCF, it is Arno Klarsfeld, a lawyer and son of the "Nazi hunter" and historian of the deportation of Jews from France, Bruno Klarsfeld, who defends the SNCF.
So what result do you expect: you want the descendants of Jews who fought for France, Jews murdered by the Germans, to be accused of being the cause of lost markets and jobs for France? What is this circus at the end?
Eric Blumenfield you make me ashamed.

Salutations
Elisseievna

8 commentaires:

Anonyme a dit…

CETTE LETTRE OUVERTE A Mr. BLUMENTHAL
N'EST QU'UN ACTE DE JUDAS.MOI ET LES MIENS AVONS VECUS CES HORREURS QUI NE SONT RIEN POUR VOUS.
HEUREUSEMENT QUE NOUS SOMMES AUX ETATS UNIS ET QUE QUELQU'UN AI LE COURAGE D'EXIGER LA VERITE.
HONTE A CEUX QUI TRAHISSENT LA MEMOIRE DES VICTIMES.
UN JUIF A NEW-YORK.

Anonyme a dit…

Tenez bon Elise, ces fous là crééent le vrai antisémitisme et vous le savez. Honte à ces gens là !

Anonyme a dit…

Un New Yorkais qui parle Francais? C'est un grand honneur que vous faites à la France, Monsieur, tellement notre pays est insignifiant aux yeux de votre nation. Vous parlez donc dans la langue du pays responsable de vos malheurs. Alors ouvrez grandes vos oreilles : vous êtes un fanatique et l'homme politique, ou plutôt le fourbe indigne, sans aucun honneur et qui ne suscite que du dégout : Mr Blumenfield l'est lui aussi mais doublé de malhonnêteté, car il a probablement du recevoir des avances, ou de toute façon il y' a des intérêts. Car ce qu'il faut savoir, c'est que l'immense majorité des juifs ET DES AUTRES VICTIMES (tziganes homosexuels....) ne pensent pas comme vous et rejettent cette idée d'acharnement contre la Sncf, qu'ils jugent déplacée, excessive, irrespectueuse des morts et plus que douteuse. Vous êtes une personne dangereuse comme Blumenfield qui doit immédiatemment être démis de ses fonctions. Enfin vous ne respectez pas le personnel de la Sncf qui se sent souillé par ces déclarations et qui se passerait bien de ca. Si Blumenfield reussit son projet alors je dirai que le peuple americain est plus mouton quepar chez nous.
Un agent Sncf francais sans racines particulieres

Anonyme a dit…

Monsieur,

Puisque vous vivez aux Etats-Unis,
je vais répondre à votre cri de douleur légitime dans la langue de votre pays.
Since, with full legetimacy, you pretend to be interested in the inquiries and the prosecution of nazis or nazi collaborators, I strongly suggest that you try to investigate the part played by many notorious and wealthy US companies in the rise of the nazi abomination before and during the Second World War.Because it seems that corporations such as GM,Dupont de Nemours,Standard Oil or Morgan Stanley have actively contributed to help the nazis, and have made a huge amount of money out of it.Not mentionning the mere fact that providing rare chemicals to the nazi industrial conglomerate as enabled the armies of the third reich to run over my country and most of Europe.
I hope that you will have the honesty to ask to others what you are rightfully requiring from us.

Sincerely.
An anonymous frenchman.

Globesurfer a dit…

Où l'on bafoue les règles commerciales:
En effet, quel est le but non avoué de Bob Blumenfield dans cette affaire? Écarter pour des prétextes fallacieux l'entreprise française? Partant de sa réflexion puritaine bon ton, Mr Blumenfield pouvait pousser son raisonnement jusqu'au bout : refuser de prendre en compte Siemens collaborateur direct du 3ème Reich (et pourtant choisi par l'Etat de Californie comme conseil sur ce projet), Hitachi fabricant de matériel militaire lors de la 2eme guerre mondiale et pendant que nous y sommes, les chinois qui ont combattu les américains pendant la guerre de Corée...
Il ne devrait pas rester beaucoup de candidats sur les rangs de cet appel d'offre!
Quand on connait le protectionnisme exacerbé des USA au niveau commercial (ex : avions ravitailleurs) et les intérêts cachés de ceux qui le défendent on comprend mieux les motivations de certains à vouloir noyer "le chien français en l'accusant de la rage".
Quand un appel d'offres démarre dans ce contexte il est préférable de ne pas y aller : le contribuable français finira par en payer le prix fort, comme d'habitude.
(pour information, j'ai vécu en Amérique du Nord pendant 10 ans et travaillé comme Vice-Président affaires dans une multinationale traitant des appels d'offres internationaux)

elisseievna a dit…

Réponse au premier commentaire :

monsieur, vous vous dites "juif de new york" ...
je n'ai encore jamais entendu de juif employer les references du nouveau testament à "Judas" pour critiquer les propos d'autrui :
je doute que vous soyez juif.

elisseievna@gmail.com a dit…

au fait : et le rôle des grandes entreprises et banques américaines dans le réarmement de l'allemagne hitlérienne : quel fut il ?

Anonyme a dit…

Je suis en tren d'écrire mes mémoires sur ce sujet. m'emvoie un email à federman.sarah@gmail.com si vous voulez un copie.