Willie Dille, morte pour sauver sa famille, morte pour ne pas mentir.

Honte à ceux qui ne les ont pas protégés, honte aux menteurs.

Honte à ceux qui rabaissent cette femme après sa mort, en laissant croire qu'elle n'aurait pas survécu à un coup de boyau, parce qu'ils se sentent tellement viril en croyant qu'ils peuvent tuer une femme avec leur misérable bout de viscère, misérable, honteux.

Wille Dille a affronté l'islam et ses sbires, avec la force d'une femme adulte et déterminée. Elle s'est sacrifiée, pour la vérité et pour Protéger, pour ne pas faire de compromis avec la vérité.
Le courage d'une femme, qui manque honteusement à tant d'hommes.


Aucun commentaire: