Je ne suis pas catho, mais ...



Suspectée par les uns de chercher un rapprochement des juifs et des chrétiens uniquement parce que les juifs auraient besoin d'alliés face à l'antisémitisme islamique,

accusée par les autres d'être tantôt une orthodoxe tantôt une catholique proche des mouvements les plus strictes, qui se ferait passer pour une féministe, (être accusée d'être "catho" c'est à peine moins infamant pour certains que d'être accusée de racisme, d'où mon titre ironique)

(ce mensonge énorme est fait pour discréditer mes idées, par certaines féministes, qui n'ont pas d'autre réponse à mes arguments que ce grotesque mensonge !),

je vais donc préciser certains points.


J'ai toujours vécu dans la conviction qu'à part certains antisémites extrêmes parmi eux, les chrétiens, et surtout le Pape et les religieuses avaient été protecteurs des juifs.

J'ai vu une femme endoctrinée par un curé fanatique et des brochures religieuses, menacer d'un couteau une femme juive. Ce n'était pas sous l'inquisition ni avant guerre, mais bien après. L'exception. Les églises me font toujours un peu peur, à cause d'histoires .. de l'histoire ancienne européenne.

Mais bien avant que l'antisémitisme ne revienne en force avec le renforcement des idées islamiques, j'ai eu de "mauvaises fréquentations", selon les critères de certains ..
J'ai passé plus de temps avec des amis qui allaient en pèlerinage qu'avec ceux qui "sortaient".
J'ai passé plus de temps dans les monastères et couvents que dans toutes les soirées en boite réunies ...
J'aime cette vie. Et j'aime l'étude, désintéressée et libre.

Juive, j'ai vécu entourée de chrétiens, toujours ....
Si je tiens autant à la laïcité, c'est justement, paradoxalement, parce que j'ai toujours été entourée de personnes croyantes ou attachées à leur religion, et de diverses religions, juive ou chrétiennes, et j'ai toujours eu beaucoup d'intérêt pour leurs fois et convictions.
J'ai donc horreur d'éventuelles disputes entre ces personnes :  la laïcité est donc pour moi l'équivalant d'une phobie du divorce pour d'autres.

Croire que la laïcité ou l'athéisme est l'antidote au fanatisme est aussi illusoire que de croire que l'idée de dieu protégerait l'être humain de la tentation de la toute puissance. En fait  il y a ceux qui se prennent pour dieu parce qu'ils pensent savoir ce qu'est la vérité selon dieu, et qui en définitive s'auto-idolâtres, et .. il y a ceux qui se prennent pour dieu parce qu'ils détiennent "la" vérité selon "la science" ou "le sens de l'histoire ou autre", ou toute autre donnée "absolue", idolâtrée ...

Je ne partage pas les idées de la plupart des croyants sur la sexualité, car je pars de l'idée de liberté à priori, quand eux considèrent d'abord l'idée de péché ou non.
Seulement, quand on considère aussi que la liberté a pour borne la liberté d'autrui, la considération d'autrui, avec toutes les prudences et précautions qui s'en suivent, on retrouve très souvent que les recommandations des religions sur la sexualité sont souvent les plus ... humaines.
On ne peut pas "jouir sans entrave" ... sauf à oublier autrui : l'autre est l'"entrave", et ce n'est pas de la faute d'une mauvaise volonté du Pape ...

Acheter la disposition du corps d'une prostituée ou d'une actrice de pornographie, exacerber ses pulsions primitives avec la pornographie et faire semblant de croire qu'il existe une espèce de femmes "qui aime ça",  oublier les sentiments des autres en voulant croire que les "plans culs" c'est si simple, tromper son conjoint comme si l'on pouvait à la fois avoir un "amour de sa vie" et passer sa vie à faire la tournée, faire passer ses passions avant ses enfants, ou faire semblant de croire que la contraception 100% efficace existe et qu'en cas de "pépin", souffrir de tuer un embryon de vie n'existe pas, faire semblant d'oublier que les "mères porteuses" sont en majorité plus pauvres que ceux qui se les paient et qu'une grossesse est toujours un risque, faire semblant d'oublier qu'un enfant a la mémoire du corps qui l'a porté, faire semblant de croire qu'il serait absurde de se demander si les embryons congelés "comme des poissons pas-nés" ou comme des morts-vivants n'ont pas plus de risques de malformations que les embryons n'ayant jamais été cryogénisés, faire semblant de croire qu'il serait antiscientifique de se demander si l'océan d'hormones ingurgité par les femmes et rejeté dans les eaux aurait quelques effets secondaires ...
tout cela, c'est peut-être une liberté, mais c'est peut être surtout la liberté de n'avoir que faire de la liberté et des sentiments et de l'intégrité physique des autres. Est ce humain, est ce prudent : pas très ... Et puis il est où l'amour la dedans ???

Contre la prostitution, les contrats de mères porteuses, la pornographie, les expérimentations douloureuses pour les mères dans les "PMA" ... les féministes se sont donc souvent retrouvé avoir des revendications voisines de celles des croyants,et elles ont souvent été taxées, du moins certaines d'entre elles de puritaines défenseuses d'un ordre moral.

Toutes les religions favorisent en fait le pouvoir masculin : en fait, mais pas toujours en principe, il y a tout de même un principe d'amour que l'on peut faire valoir pour rappeler aux adeptes des religions juive et chrétiennes, qu'il serait bon d'appliquer leur principe essentiel .. même aux femmes.
Toutes les religions ont la phobie de l'homosexualité comme s'il s'agissaient d'une maladie contagieuse, alors qu'elle concerne un tout petit pourcentage de la population et ne menace certainement pas sa reproduction ... Il y a peut-être eu des périodes où une "mode" homo s'est répandue, mais quand on regarde les fictions gays et lesbiennes d'aujourd'hui, étant donné l'idée "d'être soi-même" qui y prévaut, il n'y aucune propagande pour l'homosexualité, rien qui ressemble à une apologie de la "conversion" à l'homosexualité : c'est plutôt le souci de favoriser l'amour et les couples qui prévaut, chacun selon sa sexualité "congénitale".

Donc, je suis peut-être sur certains plans "réac", quoique je considère d'abord ce critère comme stupide et sans pertinence !...
Mais opportuniste par rapport aux chrétiens : certainement pas.




Cliquer sur les images pour les agrandir.

1 commentaire:

castor a dit…

Etre !
Simplement Etre, et ce n'est pas rien
Merci pour ce bel article, bien à vous
Brigitte Dusch