Esquisse de réponse à Larrosi Abballa

  Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing




Esquisse de réponse à Larrosi Abballa
 - voir sa déclaration par vidéo ci dessous , les noms de ceux qu'il appelle à assassiner ont été effacés -

Camarade humain, 

tu t'embourbes dans une discussion sur le droit ou pas de pratiquer le qital - jihad par les armes - sans ou sur ordre d'un imam, ou d'un calife - très clairement tu prônes le jihad individuel - 
alors que tu devrais te demander : pourquoi ?

Demande toi :
quel est ce dieu qui est si faible et cruel qu’il compte sur ton acte à toi, simple humain, pour imposer sa loi par la mort de ses créatures ?
quel peut être le sens d’une loi qui passe par la mort et pourquoi ne peut elle passer que par la mort, comme le dit ton prétendu dieu :  «  le musulman tue et il est tué » ?

Un vrai dieu dirait exactement le contraire : il dirait que ceux qui le vénère doivent protéger la vie, il dirait entre la vie et la mort, il faut choisir la vie.

Ton prétendu dieu est impuissant car il ne l’est pas, dieu. Ton prétendu dieu prône la mort comme solution et la cruauté, parce que ce qu’il est, c’est la mort et la cruauté. Ton prétendu dieu a une gueule de diable.

Une éternité de paradis ou une éternité d’enfer, le choix est simple dis-tu ?  Pour toi, avec ton crime cruel et horrible, la mauvaise destination est celle que tu as choisie … tu aurais intérêt à ce que dieu soit réellement plus que miséricordieux comme peut l’être un chef de guerre qui joue avec les nerfs de ses troupes, tu aurais intérêt à ce que dieu soit réellement bon.

Tu as préféré écouter celui qui te proposait, pour te sauver toi-même, d’assassiner deux parents innocents qui se dévouaient, au risque de leur vie tous les jours, pour protéger les autres. Tu as choisi d’écouter la cruauté et d’afficher fièrement et impudemment ce choix. Tu as choisi d’écouter la haine et le sang, et de te fermer à toute compassion.

Tu devrais espérer qu’un dieu de compassion existe, sans quoi ton éternité risque d’être pénible.

 elisseievna

***
Déclaration intégrale de Larossi Abballa, suite à l’assassinat de deux officiers de police dans les Yvelines, commis au nom de l’Etat islamique

JFORUM.fr 16 juin 2016 
Le 15 juin 2016, l’Etat islamique a diffusé une vidéo de Larossi Abballa, citoyen français de 25 ans qui avait, le jour précédent, poignardé un officier de police en civil et sa compagne, également officier de police, dans sa résidence de Magnanville. [1] Dans la vidéo en français, Abballa fait vœu d’allégeance à l’Etat islamique et à son chef Abou Bakr Al-Baghdadi, et déclare avoir agi pour répondre à l’appel du porte-parole Abou Muhammad Al-Adnani à soutenir l’Etat islamique en Occident et à attaquer des non-musulmans dans leurs pays. [2] Dans cette vidéo de onze minutes, Larossi, texte à l’appui, appelle à attaquer les policiers et surveillants pénitenciers, les députés et maires, les rappeurs et les journalistes, fournissant une liste de personnes à abattre. Il promet aussi que l’Euro 2016 sera « un cimetière ». Ci-dessous la transcription intégrale de la déclaration de Larossi Abballa :
Les abonnés au JTTM peuvent écrire à contact@memri.fr pour obtenir la vidéo.
Larossi Abballa : Premièrement, je prête mon allégeance à l’Emir des croyants Abou Bakr Al-Baghdadi Al-Qureshi.
Mes premières paroles s’adressent à la communauté musulmane, à la oumma islamiya [nation musulmane]. Ô ma oumma, que t’est-il arrivé ? Comment en es-tu arrivée là ? Quel châtiment s’est abattu sur toi ? Tu gouvernais le monde et tu te retrouves gouvernée. Tu appliquais les lois d’Allah sur terre, et dorénavant on applique les lois du taghut [3] à ton égard. Pourquoi ? Tu t’es écartée de la voie d’Allah et de son Prophète, donc le châtiment d’Allah s’est abattu sur ta nuque. Le Prophète, salut et prière sur lui, a dit qu’une nation n’abandonne pas le djihad dans le sentier d’Allah sans être humiliée, [hadith] rapporté par Abou Daoud [4]. Il dit aussi : cette religion continuera d’exister et un groupe de ma communauté continuera de combattre pour sa protection jusqu’à l’arrivé de l’heure, [hadith] rapporté par Al-Bukhari et Muslim [5]. Ce récit mentionne le combat armé, al-qital, comme caractéristique de ce groupe. Allah a dit : « Si vous ne vous élancez pas au combat, Il vous châtiera d’un châtiment douloureux et il vous remplacera par un autre peuple » (Coran 9:39). Voilà les raisons de votre chute. Pourquoi détestez-vous la mort alors qu’elle est une délivrance pour le croyant ?
Les Romains ont le dessus sur nous. Y a-t-il pire que cela, ô nation de Muhammad ? Une question s’impose à vous, ô musulmans : à notre époque, quelle est la meilleure voie à suivre ? Celle d’apprendre la science sans la mettre en pratique, ou celle d’élever la parole en prenant les armes ? Regardez la situation de la nation islamique, et pose-toi la question ci-dessus, et tu sauras quelle voie emprunter. Nous sommes arrivés à une époque où les tueurs de prophètes, qu’Allah les maudisse, nous souhaitent bon Ramadan. Quelle humiliation.
« Attaquez les surveillants pénitenciers »
Un message à mes frères emprisonnés en France et ailleurs : soyez fermes, patients et persévérants, sachez qu’Allah vous a mis à l’abri de beaucoup de maux. Il vous a mis à l’écart pour vous garder auprès de Lui. Donc patience. Soyez fermes dans votre culte. Vous aussi, mes chers frères, attaquez les surveillants pénitenciers. Leur sang n’est-il pas licite ? Ô que si ! Et même s’ils s’appellent Muhammad ou Aïcha, tuez-les. Ils sont les bras exécutifs du taghut.
Maintenant je m’adresse aux musulmans de France, ceux qu’Allah a privilégiés en leur accordant la bonne compréhension des textes, et le souci du musulman. Attaquez ces mécréants par vos moyens. Faites trembler la France et leurs âmes, soyez la cause pour qu’Allah redonne suprématie à sa religion. Devenez des Saladin [6], des Tariq Ibn Ziyad [7], devenez Al-Mu’tasim ; ils ont tout donné et sacrifié pour Allah. Ô vous qui avez tout à gagner, élancez-vous et répondez à l’appel de votre émir, Muhammad Al-Adnani [porte-parole de l’EI]. Imagine-toi, ô musulman : il te suffit de t’élancer, de mourir, et te voilà au Paradis. Avec ton Prophète, avec Abu Bakr, avec Othman, avec Ali [8], avec Al-Muthanna [9], avec le chef des martyrs Hamza [10], avec Al-Halil, l’ami intime d’Allah Ibrahim, que le salut et la paix soit sur lui, avec Moise. Gloire à Allah, quelle immense faveur : il n’y a à ce moment-là plus de soucis, plus d’épreuves, seulement une jouissance qui n’aura pas de fin. Donc élancez-vous. Sachez que vous êtes une minorité sur la bonne voie, oui, vous êtes une minorité sur la bonne voie.
Les mourjis [11] ne manquent pas, les soufis [courant mystique de l’islam] ne manquent pas, gloire à Allah, vous êtes l’écume de la mer. Allah a dit, si tu suivais la majorité des gens qui sont sur la terre, ils t’égareront du sentier d’Allah. A travers ce verset, Allah nous dit qu’il n’y aura qu’une minorité qui sera sur le bon chemin, remerciez-Le, prosternez-vous devant Sa grandeur, oui, Allah vous a choisis, vous, aux dépens de milliards et de milliards de personnes.
Les pseudo-salafis sont plus nombreux que nous ; ils pensent suivre les salafs [Compagnons du Prophète] mais les salafs se désavoueraient d’eux, ignorants qu’ils sont. Ils sont à l’image des juifs : ils emmagasinent la science mais ne la mettent pas en pratique.
Donc élancez-vous et ne pensez pas à vos proches, ni à vos femmes ni à votre argent, ne pensez ni à vos proches ni à vos enfants ni à vos femmes. Gloire à Allah, même si Allah nous accorde mille ans, cent mille ans sur terre, c’est insignifiant face à l’Au-delà, l’Au-delà est infini. Ou t’as le Paradis, ou t’as l’Enfer pour l’éternité.
Allah a dit, sourate 9 verset 24 : « Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers qu’Allah, Son Messager, et la lutte dans le sentier d’Allah, alors attendez qu’Allah fasse venir son ordre. Et Allah ne guide pas les gens pervers. » Gloire à Allah. Dans ce verset, Allah a cité tout ce qui pouvait être un frein ; on n’a aucune excuse. Actuellement, Allah distingue et dévoile les gens. Donc profitez-en pour savoir qui est votre allié, et surtout qui est votre ennemi. Allah a dit : « Combattez les têtes de la mécréance » (Coran 9:12).
Appel à attaquer policiers, journalistes, rappeurs, députés et maires : liste de noms
Je vous appelle à privilégier les policiers. Louange à Allah, je viens de tuer un policier, et je viens de tuer sa femme. Je vous appelle à privilégier les policiers, les surveillants pénitenciers, les journalistes, en particulier, oui, oui oui oui, écoutez-moi et mettez bien ça en œuvre : attaquez les journalistes. En particulier , ,  – oui, ce taghut, cet ennemi d’Allah, tuez-le, suivez le jusqu’à chez lui, tuez-le.  et l’apostat hypocrite . Je ne vais pas tous les citer, Allah ne m’a pas inspiré tous leurs noms. Par Allah, tuez-les. Tuez-les, tuez-les, tuez-les, gloire à Allah. Ils ont vendu la religion, ils ont trahi Allah et son Prophète, donc tuez-les, ainsi que les députés ou maires de vos villes. C’est super simple : il suffit de les attendre devant leurs locaux, ne leur donnez pas de répit. Sachez, ô policiers, ô journalistes, que vous n’allez plus goûter au repos. On vous attendra devant vos demeures : telle est votre rétribution.
Je vous appelle à cibler aussi les rappeurs, car ils sont les allies de Satan. [Le rappeur]  qu’Allah le maudisse, s’est moqué de son Seigneur. Mettez-lui une balle entre les deux yeux. De même que , tuez-les lors d’un de ces concerts. Ils égarent les gens, ils méritent d’être envoyés en Enfer. Ô vous rappeurs, repentez-vous d’un repentir sincère, car on viendra vous chercher comme je suis venu chercher ce policier chez lui.
« On vous réserve d’autres surprises pour l’Euro, je ne vous en dis pas plus. L’Euro sera un cimetière »
Je m’adresse également aux autorités mécréantes françaises. Voici l’aboutissement de votre travail. Vous nous avez fermé les portes de la hijra [immigration en terre d’islam, c.-à-d. ici de l’EI], vous nous avez fermé les portes vers les terres du califat [12], et bien nous ouvrons les portes du djihad sur votre territoire. Pensiez-vous que nous allions rester là attentifs [sic] ? Et bien mettez-vous le doigt dans l’œil. On vous réserve d’autres surprises pour l’Euro, je ne vous en dis pas plus. L’Euro sera un cimetière. Nous aussi Hollande – oui, je n’ai pas oublié ta phrase – nous aussi, Hollande, nous serons impitoyables. Et j’ai été impitoyable avec ce policier et sa femme.
Et j’aimerais finir par ces paroles : le croyant est le miroir du croyant. Et le croyant est le frère du croyant ; il le met à l’abri des malheurs ; il le protège derrière son dos. Ô vous pseudo-salafis, vous faites tout le contraire. Vous nous exposez au malheur, en nous livrant aux mécréants, pensant que c’est un acte d’adoration, alors que c’est un acte clair d’apostasie. Ô vous imams égareurs, oui, vous les imams égareurs, Rachid Abou Houdeyfa [13] et sa clique.
Le djihad de nos jours est fard’ayn, c’est-à-dire une obligation individuelle ; les terres musulmanes sont occupées. Le fait de récupérer une terre envahie par l’ennemi est cela [obligatoire]. Les terres musulmanes sont occupées et il est obligatoire pour chaque musulman de récupérer ces terres. Et sans imam. Oui, longtemps, gloire à Allah, vous nous avez cachés, vous avez essayé de nous retenir avec ce faux argument, c’est-à-dire [l’argument de la nécessité de] l’imam. Le cheikh Abdul Rahman Ibn Hassan [14] a répondu à un opposant au djihad en lui disant : « D’après quel livre ou preuve le djihad n’est une obligation qu’avec le suivi d’un imam ? Ceci est une innovation dans la religion, et un écartement du chemin des croyants ». Puis il rajouta : « Il y a de nombreuses preuves du Coran, de la Sunna et la Sira [biographie du prophète Mahomet] qui contredisent ce que tu as écrit, c’est-à-dire le fait qu’il faut un imam [pour rendre le djihad obligatoire]. Quant aux avis des savants, et aux preuves et aux textes, ils ne peuvent échapper même à un imbécile. Adbul Rahman Ibn Hassan, celui qui a énoncé ces paroles, était le petit fils et élève du cheikh Mohammad Ibn Abdul Wahhab [fondateur du wahhâbisme].
« Ô vous Français, sachez que notre religion s’établira en dépit de la version de certains d’entre vous »
Ibn Hazm [15] a dit : « On combat avec l’imam, de même, une personne peut attaquer les mécréants, tout seul [sans ordre de l’imam] s’il en est capable ». Source : Al-Muhalla, 5:929. Le cheikh Ibn Qudamah a dit, non, le Prophète, que le salut et la paix soit sur lui, a dit : Cette religion continuera d’exister, et un groupe de ma communauté continuera de combattre pour sa protection jusqu’à l’arrivée de l’heure. Ne vous suffit-il pas de savoir que 66 se sont réunis pour combattre l’Etat [islamique] ? Vous vous imaginez ? 66 pays n’arrivent pas à mettre fin aux agissements de 55 000 hommes. Gloire à Allah. Vos cœurs sont inattentifs à ce point ? Que vous faut-il de plus ? Pourquoi vous ne leur accordez pas le bon soupçon ? Et pourquoi vous ne faites pas vos recherches pour voir s’ils sont vraiment dans le faux, comme certains le prétendent ? Allah a dit : « Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d’Allah, vaincu une troupe très nombreuse, et Allah est avec les endurants ». Ô vous Français, sachez que notre religion s’établira en dépit de la version de certains d’entre vous.
Je vais finir par m’adresser à ma famille, qu’Allah vous préserve et vous rapproche de Lui. Je vais faire arrêter vos cœurs, mais sachez que c’est pour une noble mission. Vous n’avez jamais voulu comprendre mon cheminement, me prenant parfois pour un fou, mais tel est le chemin des prophètes. Eduquez vos enfants dans l’obéissance d’Allah, et vous comme vos enfants, apprenez le tawhid [l’unicité d’Allah]. La fin est proche.
Voilà, ô nation de Muhammad, actuellement la police est autour de moi. Je leur réserve des surprises. Invoquez Allah en ma faveur. Et puis, Si telle est la volonté d’Allah, Allah vers qui l’on se tourne pour de l’aide, ceux qui sont en contact avec des frères de l’Etat [islamique], tout en étant en sécurité, dites-leur, gloire à Allah : on a répondu favorablement au cheikh Al-Adnani. Donc voilà mes frères, invoquez en ma faveur, invoquez pour qu’Allah me donne le martyre, invoquez Allah pour qu’Allah me raffermisse, invoquez pour moi, invoquez pour moi, invoquez pour moi.
[1] Voir le rapport du MEMRI JTTM sur le sujet ISIS Claims Responsibility For The Murder Of Two Police Officers In Paris Suburb14 juin 2016.
[3] Taghut : une fausse déité ou une idole. Les salafistes djihadistes emploient ce terme pour désigner leurs ennemis, notamment les dirigeants qui ne suivent pas les lois de la charia.
[4] Abu Daoud (mort en 889) a compilé l’un des six plus importants compendiums de hadiths(traditions islamiques).
[5] Muhammad Al-Bukhari (mort en 870) et Muslim bin Al-Hajjaj (mort en 875), ont compilé les compendiums de hadiths considérés comme les plus importants et les plus fiables dans l’islam sunnite.
[6] Saladin (mort en 1193) : sultan musulman qui a vaincu les croisés.
[7] Tariq bin Ziad : le commandant qui a mené la conquête de la Péninsule ibérique au VIIIème siècle.
[8] Abu Bakr, Othman and Ali : trois des quatre premiers califes.
[9] Al-Muthanna : commandant des opérations militaires contre les Perses aux premiers temps de l’islam.
[10] Hamza bin ‘Abd Al-Muttalib : Compagnon du prophète Mahomet qui a perdu la vie dans la Bataille d’Uhud.
[11] Les murjites étaient les membres d’une école de pensée islamique des premiers temps de l’islam, qui refusait de désigner comme apostats d’autres musulmans. Les djihadistes salafistes utilisent aujourd’hui ce terme avec une connotation péjorative, pour désigner les salafistes qu’ils considèrent comme modérés.
[12] Allusion au discours d’Al-Adnani.
[13] Rachid Abou Hudeyfah : imam salafiste de la ville de Brest.
[14] Abd Al-Rahman Ibn Hassan Aal Al-Sheikh (mort en 1869) : petit fils et disciple du fondateur de l’école wahhabite, Muhammad Ibn Abdel Wahhab, grand savant wahhabite.
[15] Abu Muhammad Ibn Hazm (mort en 1064) : savant andalous, expert en théologie et de la loi islamique.




Aucun commentaire: