Vive les opposants à la construction de mosquées ! Soutien aux identitaires de Poitiers



Je soutiens l'action des opposants à la construction de mosquées à Poitiers, contre lesquels a été requis une peine de prison, alors que leur action ne constitue en rien en soi une incitation à la haine des personnes qui reconnaissent comme musulmanes, mais une opposition à l'action militante de certains pour l'implantation de la loi islamique en France, y compris contre les personnes originaires de pays sous loi musulmane et refusant de s'y soumettre.

Si j'affirme que les mosquées sont une forme de prise de pouvoir sur le territoire français favorisant l'emprise effective de la loi islamique et son imposition par la force et l'intimidation à toute personne, toutes les personnes ayant étudié la loi islamique et l'histoire des pouvoirs islamique sauront que j'affirme une évidence, mais toutes les personnes qui se bornent à s'informer dans les grands médias et chez des intellectuels en vogue, seront stupéfiées.

Aux lecteurs et lectrices de ce blog de savoir ce qu'elles veulent : s'informer, apprendre réellement, ou se fier aux discours ayant la faveur des médias.

J'approuve tout ce qu'explique ici Pierre Cassen.

Refuser les mosquées n'est ni rejeter les musulmans ni contester leur droit de n'être pas inquiété pour leur foi et leurs convictions.
Refuser les mosquées c'est refuser l'esclavage et la mort auxquelles mènent la loi du dieu du coran et sa loi.
Refuser les mosquées c'est refuser que l'Etat français en encourageant leur construction se rende coupable quasi directement de l'envoi d'enfants à la mort par la main des assassins jihadistes ou par le départ d'enfants ou de très jeunes musulmans français au jihad.
Refuser les mosquées c'est refuser l'enseignement du mépris et de la haine, inscrites dans le coran et la sunna et les sira, et auxquels aucun imam ne peut s'opposer sauf à rejeter l'essentiel des dogmes et législations de l'islam.
REfuser les mosquées c'est résister à un des pires totalitarismes de l'histoire, et défendre les vies humaines.





Aucun commentaire: