L'occident et son suicide (des générations à venir )


Pour justifier la politique d'esclavagisme des jeunes des pays musulmans et des enfants occidentaux soumis à la dette,
 l'occident, la majorité de la population en occident qui veut ses petits nègres à domicile pour la servir,
récupère cyniquement le génocide des juifs
et déchaîne le lynchage des opposants à la politique de collaboration avec les soldats de la guerre sainte islamique.



Des pseudos antiracistes, jouant à plein sur la confusion grossière entre fraternité/sororité universelle et libre échangisme, ne sont que des animateurs de déchaînement de haine contre ceux qui font passer des valeurs humanistes et précisément antiracistes ( la vraie fraternité), avant la cupidité ( l'abus de faiblesse de populations victimes d'idéologies toxique pour les faire servir dans les pays plus riches, ou pour les utiliser comme vecteur de récupération de l'épargne des classes moyennes des pays riches par la consommation). 



Des leaders juifs entrainent les communautés dans ce lynchage en leur faisant croire que les opposants à la politique d'immigration sont nazis.
J'y ai cru, en faisant confiance à ces leaders qui ne sont rien d'autre que des carriéristes irresponsables, qui se moquent des juifs de base, qui se moquent de la France, qui ne reculent pas devant la diffamation de français inquiets pour leur avenir.

Des leaders juifs participent ainsi à cette collaboration avec les soldats de la guerre sainte islamique, qui tue des juifs et veut leur extermination.

C'est ainsi que Jean Marie le Pen a été accusé pendant des décennies de négationnisme alors qu'il n'a jamais mis en doute la " shoah " et que l'on a joué sur le double sens possible d'un mot pour lui faire dire une phrase ayant un sens qu'il ne lui a jamais donné.

 " J'ai été anti-hitlérien pendant la guerre. Je suis en colère contre ceux qui ont laissé Hitler avoir autant de puissance et n'ont pas préparé la guerre alors qu'ils savaient qu'elle allait avoir lieu. Je n'ai jamais mis en doute le génocide [ juif ]. Oui je fais une minute de silence à la mémoire des victimes juives du nazisme. Mais je rappelle que le nazisme est fini, alors quand j'ai fait une minute de silence pour les victimes du goulag, le régime soviétique existait encore et le communisme chinois existe encore. La défense des droits de l'homme ne saurait se limiter ni à une race ni à une religion ni à une époque. Tous les hommes doivent être défendus dans leur dignité, dans leur vie, dans leur sensibilité. et moi je suis le combattant de ce combat là." dit ici en 1994 Jean-Marie le Pen à TF1


 


 Simone Veil a aussi expliqué que la dispute sur les chambres à gaz est idiote car elle passe à côté de l'essentiel qui est la volonté d'exterminer les juifs, par tous moyens techniques.


Toutes les pseudos antiracistes institutionnels actuels sont de faux antiracistes, encourageant la haine et l'assassinat au nom de l'islam puisqu'ils soutiennent l'islam, et de vrais chiens de garde du profit le plus cynique, qui se sert des dégats faits par l'islam, et des animateurs d'un jeu particulièrement bas de lynchage, qui sert à faire oublier la réalité matérielle actuelle.

Le fait qu'ils se servent de la déformation totale des propos de leurs opposants résume toute leur escroquerie.

L'antiracisme réel consiste à traiter également toutes les doctrines, et à condamner les doctrines légitimant la haine et l'extermination, quelle que soit leur lieu d'origine, donc à mettre sur le même plan la loi islamique et le nazisme, et en général, à interroger également toutes les doctrines sur leur considération ou non pour toutes les personnes humaines.

Défendre l'islam n'est pas de l'antiracisme : c'est du relativisme pur et dur, "l'islam c'est pas bon pour nous, qui avons droits aux droits humains, mais c'est bon pour cette populace arabo-musulmane", c'est  du colonialisme, de l'essentialisation d'êtres humains dans une essence musulmane, c'est le négationisme de la terreur musulmane qui a abouti à la domination islamique sur autant de pays, c'est le racisme le plus crasse, le plus ignominieusement intéressé qui soit.





Aucun commentaire: