Loi sur le séparatisme : la vraie mesure devrait être tout autre !

Loi sur le séparatisme : la vraie mesure devrait être tout autre !



Aujourd'hui, le gouvernement défend une loi sur le séparatisme religieux.

Emplâtre sur une jambe de bois. 

L'islam est une doctrine de guerre, conçu à partir de razzias, élaborée durant des siècles de guerre, une guerre ayant commencé sous les ordres du fondateur de cette religion. 

Pour moi, les mesures à prendre dans cette situation doivent tenir compte à la fois :

- de la conception universaliste de l'être humain qui est que toute personne est intrinsèquement libre, non déterminée, que chaque personne a sa propre histoire, personnalité, situation, opinions et que ses opinions et jugements pourront varier au cours de sa vie au fur et à mesure de ses réflexions, et que par conséquent, aucun jugement collectif ne peut être porté sur des groupes de personnes, 

- et des phénomènes de groupes, qui font que des rapports de force existent tant entre les groupes humains qu'à l'intérieur de chaque groupe. 

Aujourd'hui, les pauvres des pays non musulmans et musulmans sont victimes des profits des plus puissants, qui utilisent l'islam pour exercer leur pouvoir, et il existe une inégalité au détriment des relativement plus pauvres des pays non musulmans, qui sont victimes des agressions des musulmans fanatisés ou ayant une mentalité de colons (c'est a dire de ceux parmi les musulmans qui ont cette mentalité et cette volonté ): les musulmans peuvent vivre dans les deux types de pays et échapper aux conséquences de leurs agressions en s'abritant en pays musulmans, les non musulmans n'ont rien d'autre que leur propre pays, et sont réduits à en fuir de plus en plus de territoires pour échapper aux violences.

Dans quelques décennies, si les mouvements sociaux et démographiques se poursuivent, les générations d'Europe ayant organisé et profité de la politique d'immigration, c'est a dire à la fois des immigrés et des générations futures en créant notamment en France une dette publique largement créée par des prestations, seront morts et leurs descendants, les plus jeunes européens seront devenus des minorités ou des majorités réprimées  sous la loi imposée par leurs ainés, lorsqu'elles usent de leurs forces pour se défendre, et seront persécutés comme les chrétiens d'orient et d'afrique le sont dans la plupart des pays musulmans, sans aucun pays pour se réfugier. 

La situation actuelle est déjà et sera de plus en plus une situation d'inégalité au détriment des européens de vieille souche, sauf ceux convertis à l'islam, une situation de non réciprocité sur le plan international, au détriment des mêmes. En effet le droit en vigueur dans les deux catégories d'Etats souverains ne respectent en aucune façon la réciprocité des droits, puisque le droit basé sur le Coran décide que le non musulman est inférieur au musulman et doit être abaissé et combattu. 

L'autre hypothèse, heureuse, serait un vaste mouvement d'émancipation par rapport à l'islam dans le monde actuellement musulman, à commencer par les jeunes français et européens dont les ancêtres viennent de pays musulmans, mouvement parfaitement possible, auquel rien ne s'oppose, et qui s'est produit d'ailleurs partiellement, mais trop partiellement. 

C'est pourquoi, les vraies mesures de base doivent être - tant que l'islam est la référence constitutionnelle et la religion majoritaires dans nombre d'Etats du monde - en vue de mettre fin à ces inégalité et non réciprocité  :

- l'interdiction de toute expression publique d'adhésion à cette religion, tout en préservant la liberté de foi et de conduite privée, et tout en refusant toute discrimination sur la seule base de la foi des personnes, 

car la doctrine de l'islam a le même contenu essentiel que le nazisme, il doit être interdit d'expression non contradictoire, non critique, ainsi que ses signes d'appartenance, à raison de l'article 17 de la convention de sauvegarde des droits humains, comme l'a été le nazisme 

sur le fondement du principe de réciprocité en usage dans le droit international,  l'interdiction de toute immigration de personnes issues de pays musulmans et de familles non persécutées là bas à raison de leur religion autre que musulmane, ainsi que le refus de donner la nationalité française à leurs descendants, lesquels n'auront de droit de séjour conservés qu'en cas d'absence d'infractions pénales, 

car d'une part en raison du droit islamique, les personnes censées être musulmanes selon ce droit, soit les descendants d'un père musulmans et les convertis à l'islam, ont le devoir de combattre pour imposer l'islam dès lors qu'elles sont dans un rapport de force favorable, ( loi coranique rappelée par le livre " le Manifeste islamique" du président bosniaque Izetbegovic, traduit en français), et par conséquent, l'effet de notre politique d'immigration est qu'une pression sociale s'exerce de plus en plus dans le groupe social des personnes issus de pays sous loi musulmanes pour qu'elles combattent dans le chemin d'allah, et donc commettent des infractions pénales diverses dans ce but,

et car d'autre part, la responsabilité des français en âge de voter est engagée par la politique d'immigration suivie jusqu'à présent par leurs dirigeants politiques, politique dont le résultat évident a été de créer cette évolution du rapport de forces physiques, matérielles, financières, plaçant le groupe social de plus en plus nombreux des personnes dont la loi islamique indique qu'elles sont musulmanes, dans la situation d'être rappelées à leur devoir de guerre sainte contre les non musulmans, 

aucune personne respectueuse des lois française ne peut se voir reprocher individuellement la situation actuelle en France, ou en Europe, il n'y a eu aucune invasion par des forces armées d'un pays musulman au cours de ce siècle, où par contre l'inverse s'est plusieurs fois produit contre des pays musulmans, par conséquent les personnes qui vivent paisiblement en France après avoir perdu nombre de chance de pouvoir subsister dans leur pays d'origine sur la foi des promesses contenues dans notre politique d'immigration et de naturalisation, ne devraient pas se voir menacées par des politiques de "remigration" oublieuses des engagements résultant des décisions antérieures des électeurs français,

 mais elles doivent par contre contribuer comme les autres personnes vivant en France à la résolution de l'inégalité de fait et de droit résultant du choix des Etats musulmans de se référer à la loi coranique,qui donne un privilège à leurs enfants sur les enfants d'origine européenne chrétienne ou d'autre orgine non musulmane, inégalité qui empiète également de plus en plus sur leurs propres libertés dès lors qu'elles souhaitent vivre hors du joug de la loi islamique,

sur le fondement du principe de réciprocité en usage dans le droit international,  par ailleurs, étant donné que le droit musulman ordonne de considérer comme frères membre d'une même nation les autres musulmans ( "le musulman est le frere du musulman"), les français de vieille ascendance europeenne qui se seraient convertis à l'islam, étant par là membre des diverses patries des Etats dont la constitution reconnait l'islam comme norme supreme, et qui auraient commis des crimes ou delits contre des français ou résidents en France, pourraient être déchus de leur nationalité et interdits de territoire, sans bafouer l'interdit de rendre apatride une personne, puisqu'elles ont acquis le titre de membre de la oumma, de la nation islamique en ses différents Etats.

Par ailleurs, je republie un des articles que j'avais écrit en 2011, toujours d'actualité, sur l'islam et les personnes vivant sous son joug

elisseievna

4 fevrier 2021



J’écris encore, malgré les menaces, en pensant aux musulmans qui veulent se débarrasser de l’islam

Publié le 26 décembre 2011 - par Elisseievna -

«  Si quelqu’un te dit qu’il veut te tuer : crois le ! »

Si je continue à écrire, malgré le chantage qui est exercé sur moi actuellement par des salopards vicieux, avec mise en danger de mort ( Ah si les islamistes pouvaient nous débarrasser d’elle …, ah quel plaisir de faire durer la menace), des tueurs de juifs par acte de complicité, qui osent s’intituler antifascistes et anti-antisémitisme (!), pour que je me taise et pour que je cesse de dire la vérité sur les textes fondamentaux de l’islam, c’est parce que je pense, non seulement à l’avenir de mon peuple, menacé aujourd’hui à nouveau de génocide (Voir entre autres : https://ripostelaique.com/un-livre-digne-de-mein-kampf-soutenu-par-la-france-et-l%E2%80%99algerie.html, voir les menaces de Téhéran contre Israel, entre autres signes d’alerte …) , mais aussi à tous ( je dis “tous”, je suis certaine qu’ils sont nombreux et nombreuses !), ces ex-musulmans, seuls, terrés, croyants ou pas, risquant leur vie dès qu’ils envoient la moindre bouteille à la mer : il faut qu’ils puissent entendre notre voix, il faut qu’ils puisse nous lire et garder l’espoir. Je veux aussi que les musulmans qui en sont au point de « chercher » réellement soit une réforme qu’ils croient possible, soit ce qu’ils doivent eux personnellement croire et penser de l’islam, sachent que nous sommes « avec eux » dans leur effort d’honnêteté intellectuelle, de lucidité, même si moi ou d’autres, pensons connaitre la conclusion à laquelle cette recherche les mènera et qui peut-être les « choque » aujourd’hui.

Aux esprits mesquins qui osent dire que les juifs critiqueraient l’islam à cause d’Israël ou, selon une nième théorie du complot, dans le but de dresser les peuples les uns contre les autres pour dominer le monde, je répondrai trois choses.

1 – la biographie de Mahomet n’est qu’une série d’assassinats et de guerres contre les juifs qui, à l’époque, habitaient une Arabie tolérante : la haine islamique des juifs n’a donc rien à voir avec l’Etat ressuscité d’Israel,

2 – les juifs n’ont jamais répondu à la guerre par la guerre, et quantité d’entre eux, dont moi, ont toujours lutté contre le racisme envers les peuples soumis à l’islam et contre les agressions réelles contre les musulmans, contre les discriminations réelles « anti-musulmans »

3- lire la traduction ci-dessous de l’interview de Nonie Darwish, égyptienne et fils d’un général qui organisait des attentats anti-juifs dans les années 50.

 « Je crois qu’il n’y a qu’un seul pays au Moyen- Orient qui veut la paix : c’est Israël. Le sujet de la pauvreté est très important pour moi. Les Palestiniens sont arabes oui ou non ? Est-ce que les Arabes ont de l’argent oui ou non ? C’est Israël qui a de l’argent ou les arabes ? Qu’est-ce que les arabes font de leur argent ? Beaucoup de pays arabes sont riches. Honte sur eux de ne pas utiliser leur argent pour donner du travail aux Palestiniens, de ne pas construire des entreprises, des Universités en Judée-Samarie et à Gaza. Tout l’argent des Arabes sert à propager la terreur et à financer le terrorisme. L’argent arabe devrait servir à soutenir les Arabes en judée-Samarie et à Gaza, cela ne relève pas de la responsabilité d’Israël, c’est une responsabilité qui échoit aux Arabes, la pauvreté n’est qu’une excuse. Honte soit sur l’argent des Arabes qui sert uniquement  à entretenir le Jihad. »

« Que Dieu bénisse Israël car Israël est un si petit pays. Si vous regardez  la carte, vous pouvez difficilement voir Israël, parce que Israël est si petit. Et si vous regardez cet immense territoire occupé par les Arabes, qui comprend tant de terre, vous vous dites que  les Arabes n’ont pas besoin de terre. Ils ont besoin de compassion, de liberté, pour profiter de leur terre. »

Quant à ceux  qui multiplient les procès abusifs en « incitation à la haine raciale » contre les critiques des textes de l’islam, voici ce qu’en pense un palestinien chrétien, plus critique d’Israël pour sa part :  ce sont des « auxilliaires de la justice islamique », plus précisément : « Les pays musulmans veulent que l’Occident ait une bonne idée d’eux pour différentes raisons. Ils peuvent acheter les dirigeants politiques en Occident et tentent aussi d’acheter le silence des intellectuels. (…)Ceux qui n’ont pas peur de l’islam ou fustigent les sceptiques face à l’islam sont des ignorants, des lâches, des téméraires, des idiots utiles, des vendus ou des auxiliaires de la justice islamique qui veut la condamnation pénale des critiques de l’islam. Je vous laisse l’embarras du choix. ».

 

Voici donc ce qu’essaie de vous dire un Pakistanais :

http://liberatednow.blogspot.com/2011/12/this-is-what-islam-does-to-you.html

Saturday, Décembre 24, 2011

Ce que l’Islam vous fait

Je suis né dans une famille sunnite très typique musulman, pas très conservatrices comme les Arabes, mais néanmoins assez religieux. Je suis né à Karachi, au Pakistan dans une famille très respectable Mohajjir (mohajjirs sont des immigrants de l’Inde de l’époque de la partition en 1947). J’ai déménagé dans un autre pays musulman avec mes parents quand j’avais tout juste 10 ans et j’y vit toujours.

Je souhaite vraiment pouvoir d’une manière ou d’une autre vivre librement dans une société libre où j’ai puisse la religion que je veux sans aucune contrainte. Jusqu’ici, je ne suis pas vraiment sûr de ce que je suis. Je sais juste que je ne suis pas athée, parce que je crois en un Dieu, mais que Dieu ne peut pas être l’Allah de Mahomet. Dieu est clément et miséricordieux, pas mal, cruel, sadique et dire, comme l’est Allah.

Avez-vous jamais lu le Coran en anglais? Je ne l’avais jamais fait, je veux dire toute ma vie j’avais récité le Coran en arabe sans comprendre un seul mot jusqu’au mois d’août de cette année, quand j’ai acheté un exemplaire du Coran en anglais et lu la traduction pour la première fois. Auparavant j’avais lu certaines parties de celui-ci en anglais, mais jamais tout entier. Mais cette année, au mois d’août je l’ai lu d’un bout à m’autre, puis aussi d’autres références sur l’Internet. Puis je suis finalement arrivé à la conclusion que ce livre est la chose la plus mauvaise de cette terre. Il n’enseigne rien d’autre que la haine et la violence. Je ne peux plus faire partie d’un culte qui subjugue ses adeptes, les rendant de simples marionnettes aveugles avec aucun esprit propre.

Au cours des quatre derniers mois, je n’ai rien fait d’autre que lire, lire et lire. Je passe des heures par jour à lire Ali Sina et à regarder des vidéos de David Wood et d’autres qui essaient de leur mieux d’expliquer l’Islam au monde. J’ai lu « 23 ans » par Ali Dashti. Les meilleurs d’entre tous sont « Comprendre Muhammad » d’Ali Sina et bien sûr Robert « Truth About Muhammad ». Ce genre de livres sont interdits ici, mais j’ai réussi à trouver le livre de Robert sur iBook, donc je l’ai acheté et juste fini de le lire hier.

Je ne sais pas comment m’y prendre. Je veux dire : je veux rester anonyme, mais en même temps, j’ai besoin d’aide. Je ne veux pas être tué simplement parce que je suis assez courageux pour dire la vérité. Je suis vraiment dans le pétrin terrible. Je ne veux pas perdre ma vie juste parce que je ne crois plus en cette religion mauvaise.

Dimanche dernier je suis allé à l’église ici et j’ai assisté à la messe. Puis je suis allé voir le curé et lui a demandé de l’aide. Il a dit que ses mains étaient liées et qu’il ne pouvait vraiment rien faire pour m’aider, parce que quand ils avaient d’abord obtenu la permission de construire une église dans ce pays, ils ont dû accepter de quelques termes et conditions avec le gouvernement ici. L’un d’eux était de ne pas convertir quiconque de l’islam. Il a dit si quelqu’un le découvre, l’église serait fermée et qu’il allait probablement finir en prison.

Le prêtre a dit qu’il ne pouvait pas m’aider personnellement, mais que j’étais plus que bienvenu pour assister à la messe et de m’asseoir tranquillement à l’arrière. Il a dit: «Ne pas parler à n’importe qui ou ne pas révéler qui vous êtes.” C’est une bonne idée, mais franchement, je ne suis pas sûr si je veux le faire chaque semaine, parce que dimanche dernier, j’ai vu pas mal de voitures de police encerclant le locaux de l’église, et je suis vraiment effrayé. Que faire si quelqu’un vérifie mon identité ou de quelque chose? Ils seraient probablement fermer l’église et me mettre en prison, et peut-être même m’exécuter. Ma vie sera en danger si quelqu’un découvre que j’ai quitté l’islam.

J’ai une amie, une jolie jeune fille du Maroc qui vit aussi ici et travaille avec moi. Elle aussi a renoncé à l’Islam récemment, mais elle est aussi très peur de sa vie. C’est ce que l’islam fait de vous. Lorsque vous êtes dans l’islam, votre vie n’est rien que la crainte de l’enfer, et une fois que vous le quitter, elle n’est pas moins l’enfer parce que vous avez constamment peur de perdre votre vie. »

Elisseievna

 


Aucun commentaire: