IVG et féministes

Maya Surduts sur l'IVG
 
 CAtherine FAvier
 

 Maya, Thérèse ...

" On a pratiqué des avortements.
On avait un peu peur des flics c'est vrai, et on avait aussi un peu peur qu'il nous arrive quelque chose avec la femme qu'on avortait. ...
J'ai su après, j'ai su bien après, elles auraient pu mourir en quelques minutes avec un collapsus ...
Je vous rappelle que c'était la cause de mort la plus fréquente pour les femmes de 18 à 50 ans ...
" Des femmes ont été cureté à vif à l'hopital, il fallait les punir pour avoir péché " Maya
" Un flic m'a dit " j'ai été aux moeurs, on comptait à l'époque 500 000 avortements par an dans la région parisienne " ...
" Elles nous entubaient un peu sur le nombre de semaines, on faisait des avortements aux alentours de dix semaines, mais il y en a certainement plus tard. Je me souviens que le dernier avortement que j'ai fait c'était sur une petite portugaise, et là le foetus était tout formé .... j'avoue que j'ai été très contente que la loi arrive, vous savez c'est ... moins drole."


Thérèse Clerc


Aucun commentaire: