les remords d'un soutien de délateur

L'expiation infligée aux "traîtres" spirituels, Dante, l'enfer, la Divine Comédie.

L'expiation infligée aux "traîtres" spirituels, Dante, l'enfer, la Divine Comédie. L’expiation infligée aux « traîtres » spirituels. Descendus dans la troisième fosse, les deux pèlerins font l’expérience du mensonge et de l’imposture. Des malheureux, la tête enfouie dans d’étroites cavités, les jambes se tordant de douleur, la plante des pieds en feu, suffoquent. Dante les décrit ainsi : « Hors de la bouche de chaque trou surgissaient les pieds d’un pêcheur et ses jambes jusqu’au mollet ; le reste était à l’intérieur. A tous flambaient la plante des deux pieds ; et leurs articulations faisaient de telles embardées qu’elles auraient brisé liens l’osier ou cordes d’herbes sèches. » Enfer, chant XIX, 22-27 Dans cette fosse, Dante et Virgile rencontrent plusieurs représentants de la hiérarchie ecclésiastique. La vénalité et la déloyauté de la papauté suscitent la colère de Dante. Celui-ci s’élève contre toute espèce d’injustice. Il s’insurge contre les détournements de biens spirituels. Le poète leur crie : . » « Et si n’était qu’encore m’interdise le respect dû aux clés d’en-haut que tu tenais pendant ta vie exquise, je me servirais de paroles encore plus dures : car c’est votre avidité qui navre le monde, foulant les bons, rehaussant les mauvais Enfer, chant XIX, 100-105

Aucun commentaire: