Loi sur l'abolition de la prostitution de 2016 : "bilan"




Prostitution : Reportage à vomir sur TV Libertés

Lire la transcription ci dessous ...

Un reportage de près de deux minutes bardés de propos répugnants et de poncifs plus bêtes les uns que les autres, plus odieux les uns que les autres, à chaque phrase sur TV Libertés : «  Focus sur la prostitution » (19/1/2017).  https://www.tvlibertes.com/2017/01/19/13620/prostituees-loi-france
La loi pénalisant l’achat de prostitution serait un échec du gouvernement et des féministes abolitionnistes. Dont je suis.
Pour un bon topo sur l’immoralité, la bassesse, la fourberie les plus caractéristiques dans la tête des pro-prostitutions, c’est en somme un bon topo.
Le reportage cite comme source le « Strass ». Qui manifestement a inspiré l’argumentaire de ce « Focus». Belle source en effet. Une association regroupant des partisans de la prostitution. Egalement partisan des contrats de mère porteuse, ou «  GPA », qui n’est principalement qu’une modalité de la prostitution.
Selon le « Focus » encore, à  cause de la loi abolitionniste, les prostituées ont moins de clients. La loi serait donc un échec. Car le drame de la « pute » c’est de ne pas vivre comme le veut sa nature « pute », de ne pas assez se faire mettre par jour : pensez vous mon bon monsieur, elle n’a que ça pour bouffer, ha ha ha. Rigolo le commentaire, surtout dit par une journaliste. Lacan s’éclate dans sa tombe.
La violence contre les prostituées, ce serait encore la faute au gouvernement selon Tv Libertés. Suivez le raisonnement, tout droit sorti de l’argumentaire du type Strass. Comme elles ont moins de clients, nous explique-t-on, « pour faire le chiffre exigé par les proxénètes »  elles sont obligées d’accepter plus, et de s’exposer à la violence des clients. La seule solution serait les maisons closes.
Moi je propose que des policiers assistent au spectacle pour s’assurer qu’après le viol – je dis bien : viol - il n’y a pas de meurtre, ce serait plus sûr tout de même non ? …
Sur tout le volet d’aide à la sortie de la prostitution de la loi : pas un mot.
Que certains veuillent faire feu de tout bois contre le gouvernement et contre les féministes, c’est possible, mais de là à faire fi de la plus élémentaire considération pour les êtres humains …
Quand on ne cesse de se proclamer catholiques, anti-IVG etc, venir se plaindre du fait que des femmes ne soient pas obligées de se faire faire violence X fois par jour, et venir se plaindre que l’Etat tente de le leur éviter, c’est tout de même un comble.
Dans leur défense de la prostitution, les gens de droite font étalage de la bêtise « réactionnaire » dans toute sa splendeur. Vive les hiérarchies, vive les forts et les dominants. Le pouvoir des plus riches est tout ce qu’il y a d’honorable, sauf quand ils sont juifs évidemment. Honte aux pauvres, honte aux femmes qui protestent parce qu’on les force. Les puissants sont bons, ont des besoins et des pulsions naturelles, les faibles sont des débiles et des folles qui s’opposent à l’ordre naturel.
Qu’ils se rassurent, les pro-prostitution de gauche font de même, quoiqu’ils soient plus embarrassés dans leur argumentation.
Je rappellerai que même si le catéchisme de 1992 a des lacunes révoltantes sur ce sujet, la prostitution n’a jamais été conforme à la morale chrétienne, et le Vatican ne cesse de proclamer de plus en plus fréquemment que la prostitution n’est aucunement dans l’ordre naturel, mais est une grave atteinte à la dignité de la personne.
En 2016 une réforme du droit des contrats précise qu’il convient de tenir pour nul les contrats consentis par violence économique, imposant des obligations abusives, à des personnes dépendantes. Je soutiens également cette réforme, qui s’appliquerait à l’évidence aux « contrats » de prostitution, s’ils n’étaient illicites.

La moindre des choses aurait été de consulter également l'avis des associations de défense des prostituées abolitionnistes, dont notamment le mouvement du Nid, des associations qui ne sont pas seulement féministes et où notamment des chrétiens et des prêtres ont beaucoup aidé. 

La détresse des prostituées aggravée par la loi de pénalisation des clients ! Le texte promulgué en 2016 rend le quotidien des travailleuses de la rue plus dangereux, ne lutte pas contre les proxénètes et s’avère être un échec supplémentaire pour le gouvernement.
Ce devait être un texte pour protéger les femmes et lutter contre la prostitution, c’est finalement un échec du gouvernement socialiste et des féministes. Le texte de loi pénalisant les clients de prostitués et promulgué en 2016 prévoit une contravention de 1 500 € pour l’achat d’actes sexuels et jusqu’à 3 500 € en cas de récidive. Depuis le passage du texte le quotidien des travailleuses du sexe n’a pas changé, pire il s’est aggravé ! En effet il est presque impossible pour les forces de l’ordre de constater l’infraction si ce n’est en flagrant délit. Comme le constate le Strass, le Syndicat du travail sexuel, la loi a fait fuir les clients. Des clients de moins en moins nombreux dans la rue mais qui utilisent de nouveaux moyens pour accéder à leurs requêtes : la cyber prostitution mais aussi la fréquentation de salons de massages asiatiques qui sont majoritairement des façades à de véritable bordels en plein centre-ville.

Dans la rue la situation des travailleuses du sexe s’est délabrée. A Paris, les prostituées chinoises de rue ont vu leur clientèle diminuer de 10 à 3 amateurs de sexe tarifé par jour et acceptent de faire des passes pour seulement 10 € ! Contraintes d’accéder à n’importe quelle demande pour remplir les objectifs financiers des proxénètes ou tout simplement pour survivre elles ne font plus de tri parmi leurs clients et acceptent toutes sortes de rapports subissant la violence de certains individus. Fin novembre, l’une d’entre elles a été laissée pour morte sous les coups d’un client violent. La France compterait aujourd’hui plus de 37 000 travailleuses du sexe et la réflexion sur l’ouverture de maison clauses contrôlées par l’Etat reste un tabou. Les féministes anti-prostitution s’y opposent fermement mais aucune autre solution viable n’a jamais été établie…
Ci dessous : video du Mouvement du Nid : attention, images difficiles ...

Aucun commentaire: