Manifestation Dimanche 9 avril contre l'assassinat antisémite de Sarah Halimi

ASSASSINÉE PARCE QUE JUIVE. 
UNE MARCHE POUR SARAH
Beaucoup d'informations ont été données sur ce qui s est passé ce mardi 4 avril rue Vaucouleurs. 
Voila la véritable version, donnée par Yonathan Halimi, le fils de Sarah, qui tient l'entier et réel déroulement de ces sinistres faits de la police et de Joël MERGUI, le président des Consistoires.
Le meurtrier est un Noir musulman âge de 27 ans, déjà connu par les services de police, et venait de sortir de prison. 
Dans la nuit du 3 au 4 avril, les voisins ont entendu une violente dispute au 2e étage, ou il vit avec sa famille. Ils appellent la police, qui sonnent à sa porte. L'homme est menaçant, il s'exprime en arabe et effraie les policiers, qui prennent peur - à juste titre - face à un forcené dangereux radicalisé. Ils font appel au Raid pour l interpeller et se placent au pied de l'immeuble à attendre. les renfort. Pendant ce temps, l'homme monte par le balcon au 3ème                  étage, et force la fenêtre et pénètre dans l'appartement où Sarah Halimi habite seule, entre dans sa chambre et la poignarde de plusieurs coups de couteaux au tristement célèbre cri de Allah Ouakbar ; que les voisins ont entendus. Sarah est toujours en vie et implore pitié quand il la jette par la fenêtre. 
La police ÉTAIT BIEN PRÉSENTE au bas de l'immeuble quand ce fou de l'islam à tué Sarah. Ils savaient pourtant qu' un homme potentiellement extrêmement dangereux était dans un immeuble habité par de nombreuses personnes, mais n'ont pas sauvé Sarah.
Lors des premiers interrogatoires, l'homme a déclaré avoir vengé ses frères, et agi au nom du Coran.
Que faut-il de plus comme preuves pour qualifier ce crime comme ANTISÉMITE ??
Pourtant, au cours d'une réunion mercredi avec le ministre de l'intérieur, le président des Consistoires s'est vu demander des PREUVES.
Une femme juive poignardée et défenestree au cri de Allah ouakbar par un délinquant musulman, qui a justifié son acte par le Coran, quelles preuves manque-t-il???
Aucun journal français ne mentionne l'hypothèse d'un attentat djihadiste. 
Le député Meyer Habib a dénoncé aujourd'hui le mensonge du gouvernement qui, à 2 semaines des élections, semble tout faire pour empêcher la diffusion d un nouveau crime antisémite.
Ce qui est aussi l'avis du président des Consistoires Joel Mergui ; qui s est engagé auprès de la famille à tout entreprendre pour que la vérité éclate.
La douleur de la famille est immense. 
Les pleurs de ses frères et soeurs, enfants et petits-enfants, sont déchirants. 
Comment affronter le deuil d'une sœur, mère et grand-mère ; qui est partie dans une telle horreur, assassinée dans la violence et la peur ?!
Malheureusement, on ne peut pas changer ce qui a été fait. Sarah Lucy Halimi Attal nous a quittés pour un monde de paix.
Mais la vérité DOIT ÉCLATER!
Sarah a été assassinée par un islamiste radicalisé au nom du Coran, et c'est ce que la communauté juive est astreinte de prouver.
Vous POUVEZ AGIR EN DIFFUSANT ce message, qui relate la version véridique de l'histoire, racontée de la bouche même des enfants de Sarah.
Ensuite en MARCHANT POUR SARAH Dimanche 9 avril à 11 h depuis la station du métro Belleville jusqu'à l'immeuble où demeurait Sarah.
Enfin, en PRIANT pour l'élevation de cette âme si pure qui est partie : Sarah bath Marcel.
ON COMPTE SUR CHACUN car un soutien important fera la différence.



Lorsqu’on a les détails ignobles qui ont précédé la défenestration de Sarah Halimi, on reste bouche bée devant le silence des médias.
Une source proche de l’enquête de police a fourni quelques éléments plus précis sur l’assassinat de Sarah Lucie Halimi hy’d mardi, rue Vaucouleurs dans le 11e arrondissement de Paris.

Le meurtrier est un musulman de 27 ans qui vit avec ses parents au 2e étage de l’immeuble. Les voisins de la famille confirment qu’il s’est récemment « radicalisé », devenant un musulman très pratiquant. Avec son passé déjà lourd de comportements violents, le cocktail était prêt!
La nuit du meurtre, l’individu s’est bruyamment disputé avec sa famille dans leur appartement, ce qui a poussé des habitants à appeler la police. Cette dernière a dépêché des hommes mais qui ont préféré ne pas intervenir et appeler des forces du RAID en se contentant de rester devant la porte du domicile du terroriste. Entre temps, ce dernier a grimpé au 3e étage de l’immeuble par la façade extérieure et s’est introduit de force dans l’appartement de Sarah Lucie Halimi en forçant et brisant la fenêtre.
Il est ensuite dirigé vers la chambre à coucher et a frappé la malheureuse femme de plusieurs coups de couteau en criant « Allah ou-Akhbar ». Elle l’a supplié de l’épargner, mais il l’a ensuite traînée de force vers le balcon et l’a défenestrée du 3e étage.
Lors de la levée du corps à Paris se sont notamment exprimés le Rav Itshak Katz et son beau-frère Rav Mordehaï Rothenberg, responsables de la communauté ‘Yad Mordehaï’ pour laquelle avait travaillé la malheureuse victime. Ils ont notamment évoqué son dévouement sans limites pour l’éducation juive orthodoxe de ses enfants, sa profonde crainte de D.ieu. Des membres du Consistoire de Paris, Joël Mergui en tête, étaient présents également.
Sarah Lucie Halimi sera inhumée jeudi à 11h30 au cimetière de Guivat Shaoul à Jérusalem.
Beh’adrei Haredim


2 commentaires:

Dame Ginette a dit…

Bonjour La Plume,
J'ai lu votre relation de l'exécution par un musulman de cette pauvre femme de confession juive à Paris le 4 avril 2017.
Je tiens à vous dire que, catholique pratiquante, je suis comme vous excédée par nos politiques qui se voilent la face et n'entreprennent rien pour stopper la folie meurtrière de l'islam qui se répand sur toute l'Europe.
De tout coeur avec la communauté juive, bien sincèrement.

elisseievna@gmail.com a dit…

Merci Dame Ginette.