Mémo : le mécanisme totalitaire de l'islam : ex en Algérie

Le mécanisme TOTALITAIRE de l'islam reprend en Algérie : des filles exclues d'un lycée car non voilées
Un lycée d'Algérie interdit l'entrée aux filles non voilées. 
Les parents s'insurgent. Sur le site du journal algérien en ligne qui a publié l'information, les réactions des lecteurs fusent, y compris des rejets de l'islam. 
Une lectrice musulmane du site du Sami Aldeeb démonte le mécanisme totalitaire qui reprend en Algérie.

https://dia-algerie.com/filles-non-voilees-interdites-dacc…/
les filles non voilées interdites d’accès au lycée sebbala de draria
Un des parents des jeunes filles a témoigné sur le site de DIA pour démentir certains informations disant que c’était des rumeurs ou de l’intox. Tout en gardant l’anonymat pour éviter que des sanctions soient portés contre sa fille, il a déclaré: « Je témoigne qu’effectivement les filles non voilées étaient interdites d’accès à l’intérieur du lycée par un homme portant kamis et une longue barbe, ma fille en faisait partie. A 8h30 le chef de brigade de la gendarmerie nous a permis de pénétrer dans l’enceinte du lycée et a demandé à voir le directeur qui était finalement cloîtré dans son bureau malgré le brouhara . Croyez moi toutes les filles portaient des tenues plus que correctes, d’ailleurs la situation géographique du lycée ne permet vraiment pas aux filles de s’ habiller librement. » 
Un autre parent d’élève réagit saluant l’intervention de la gendarmerie: « On a atteint le fond lorsque une réalité injuste est mise en doute. Reste-t-il des gens sensées dans ce pays? Je suis père d’une fille qui a été empêchée de rejoindre sa classe pour des motifs relevant de pensées hors sujet. Ma fille portait une tenue très correcte mais ne relevant pas d’une pratique ostentatoire . Elle est très bonne élève avec une excellente moyenne au B.E.M 2016. Par ailleurs, je rends hommage à la gendarmerie nationale qui a intervenu avec promptitude , ce qui a permis aux élèves refoulées de rejoindre le lycée. » 
Sur la page de l’article qu’a publié par DIA, une soixantaine de réactions ont été postés par les lecteurs, où la majorité des intervenants ont dénoncé cet état de fait et ont demandé des sanctions contre le proviseur du Lycée et l’appariteur en kamis. La question de l’Islam a été également soulevé durant le débat avec quelques clashs entre partisans et opposants du voile.

http://www.blog.sami-aldeeb.com/…/algerie-les-filles-non-v…/
Avertissement d’une lectrice musulmane à ceux qui se laissent faire:
Avec l’islamisme, il faut retenir cette équation : surprise, acceptation, généralisation, obligation, mort.
Toute chose qu’ils ramènent et qui te surprend aujourd’hui, ils te tueront pour dans 10 ans.
Au départ, ils ramènent un truc qui choque ou surprend. Ils te demandent de l’accepter au nom de tes principes de liberté. Puis, ils vont le généraliser. Dans les années à venir, ce “truc” qui te semblait si singulier, devient la nouvelle normalité. Un standard. Après, ils devient obligatoire pour les dernières poches de résistances. Les derniers qui résistent encore jusqu’au bout son tués.
Voici en 2016 un lycée public algérien qui refuse l’entrée aux jeunes filles qui ne portent pas le voile. Puis quand leurs parents viennent se plaindre, des gardiens bêtes et vicieux leur font “la morale”.
Je me souviens la première fois que j’ai vu ce sac odieux arriver en Algérie. Il choquait. Aujourd’hui, passée la généralisation, ils devient obligatoire.
Cette culture nous l’avons héritée du calife Omar Ibn al-Khattab. Demi-Dieu, demi-prophète, il haïssait les femmes et passa sa vie à les battre à toute occasion. Nous le vénérons en Algérie. Nous ressemblons a nos seigneurs.

Aucun commentaire: