Français, où est votre honneur ?











Français, Françaises,

que vous laissiez insulter la France, son histoire, son drapeau et son peuple, cela peut encore passer pour une indulgence et un excès de bonté pour les plus jeunes,

mais où est votre honneur, quand vous détournez le regard et laissez tabasser, menacer, tuer, torturer persécuter les plus vieux, les moins riches, les plus isolés, et même des handicapés ?

Dans l'interview de la vidéo de l'article ci dessous, un homme raconte qu'un handicapé à 100% harcelé par une bande, a tiré en l'air avec une arme de protection, et pour cela ... a été arrêté et mis en garde à vue.

http://www.lobservateurdudouaisis.fr/actualite/Un-habitant-de-Waziers-victime-d-insultes-et-de-menaces-1240.html

Français : où est votre honneur ?





Pour mémoire : Pascale Rollet, brûlée vive :
http://www.sos-victimes.fr/magazine/index.php
http://in-nocence.org/public/read.php?3,43676

7 commentaires:

Nephtar et Nephtali a dit…

Merci elisseievna, pour ce "coup de gueule" (que j'ai repris sur N&N).

Bonne soirée,

anne.kerjean

elisseievna@gmail.com a dit…

Merci Anne !

Merci aussi à D.G. pour son avis.

Anonyme a dit…

Je note tout de même la réaction du père d'Anne-Lorraine :

"- Je récuse toute récupération d’où qu’elles viennent. Anne-Lorraine a été assassinée parce qu’elle se trouvait à cet endroit, au mauvais moment avec cet individu dont la dangerosité n’a pas été retenue lors du premier procès. Cela n’a rien à voir avec quelconque conviction politique et origine."

http://www.vonews.fr/article_2310+Schmitt+une+r%C3%A9cup%C3%A9ration+un+acte+que+%C3%A7a+fille+aurait+condamn%C3%A9e&cd=5&hl=fr&ct=clnk&gl=ch

Bref c'est la faute à "pas de chance".

Une réaction des plus surprenante lorsqu'on sait que c'était un récidiviste d'origine turque.

Anonyme a dit…

Bonjour,
je me demande quelle est la solution. Si desfrançais réagissaient aujourd'hui, que devraient-ils faire? Constituer des milices? C'est illégal et là vous pouvez être sûre qu'ils seraient vite sanctionnés, et avec les peines maximales.
Alors? Ce qui m'étonne c'est pourquoi personne dans la classe politique ne semble décider à résoudre ce "problème d'insécurité" qui pourrit la situation en France...
Loick

elisseievna@gmail.com a dit…

La solution serait que la police et la justice fassent leur travail, parce que le gouvernement et le législateur le leur ordonneraient.

Pour cela il faudrait juste que le peuple manifeste son indignation devant les agressions et sa solidarité avec les victimes, dignement et pacifiquement ...

Mais les Français préfèrent leurs consoles, leurs week-ends, et autres distractions, au sens pascalien du terme.

Anonyme a dit…

Bonjour,
je crois surtout qu'il n'y a pas encore une association qui pourrait organiser et fédérer cette indignation.
Comme le FN a pris ces thèmes de l'insécurité, l'immigration, le racisme anti-français, les autres acteurs sociaux n'osent plus y toucher.
Quant aux plus actifs, ils font comme vous des blogs mais pour l'instant n'arrivent pas à dépasser le stade du Net. Ce n'est pas une critique (je suis dans le même cas que vous) mais juste un constat.
Quand des blogueurs comme vous commenceront à organiser des réunions, puis carrément à fonder un mouvement républicain, sans doute que les choses commenceront à bouger... Les politiques ne changeront que sous l'impact d'un grand mouvement populaire, non classé et non classable à l'extrême droite ultradiscréditée.
Cordialement,
L.

elisseievna@gmail.com a dit…

Le mouvement viendra d'abord des consciences, c'est pourquoi je crois plus à "l'apostolat" qu'à des organisations si faciles à noyauter.

Il faut réveiller (enseigner ...)le "qu'as tu fais de ton frère ?", le "ce que vous faites au plus petit, c'est à moi que vous le faites".

Tant que les politiques verront que les Français ne cherchent pas à voir, savoir, comprendre, détournent le regard devant les attaques contre les plus faibles et les innocents : aucune autre politique ne sera appliquée que celle qui mène à un totalitarisme.

Le totalitarisme est toujours un mouvement démocratiquement accepté par l'immense majorité, qui regarde avec indifférence se faire massacrer ceux qu'on lui désigne comme bouc émissaires.

Depuis 2001 on a désigné les juifs, les femmes révoltées contre le voile, les blancs ...

Penser à des organisations public quand l'esprit public n'est pas là , c'est mettre la charrue avant les boeufs.