Juifs tabassés en France


     
http://www.spcj.org/SPCJ_0_800_18_26_26_Service_de_Protection_de_la_Communaute_Juive_en_France.html

PARIS (19e) LE 8 MARS 2012 Un jeune homme de confession juive a subi des insultes « vous êtes des sionistes, nous on est anti sionistes » par 3 individus puis a été frappé violemment par l’un d’eux. Coups de poing au visage. Dents cassées et 5 jours d’ITT. 

Jeudi 16 février 2012 – Paris (75019) - Un jeune homme s’est fait racketter par 4 individus. Après lui avoir demandé son origine, un des agresseurs lui a tenu les propos suivants “tu vois ce que les israéliens font aux palestiniens” puis la victime a reçu des coups de pied et de poing à la tête. 

- Samedi 25 février 2012 – La Plagne (73210) - Un adolescent de confession juive a été agrippé par le cou puis jeté au sol par un individu (ce dernier avait été frôlé par une boule de neige lancée par un groupe de jeunes de confession juive dont certains portaient kippa). L’individu lui a mis la main à la bouche pour l’empêcher de crier, puis s’est acharné à coups de pieds sur le corps avec ses chaussures de ski. 3 jours d’ITT. 

- Dimanche 26 février – Marseille (13006) - Une femme de confession juive a subi des propos antisémites “vous les Juifs vous êtes les maîtres du monde, vous croyez tout permis, vous prenez possession de tout le quartier...” par une voisine qui l’a ensuite saisie violemment par les bras et poussée. 



France : 2 jeunes juifs violemment agressés Porte de Bagnolet
Deux adolescents juifs de 16 ans ont été violemment agressés à la sortie d'un cours de sport le 12 mars, vers 18h, en quittant le stade de la Porte de Bagnolet. Ils ont été pris à partie par deux individus qui les ont provoqués, puis ont été rejoints par un groupe de jeunes décrits comme d'origine maghrébine et africaine qui les ont frappés à coups de pied, coups de poings. Ils n'ont dû leur salut qu'à l'arrivée de deux femmes, assistantes sociales, qui ont vu la scène, arrêté leur voiture, et les ont tirés des griffes de leurs agresseurs qui ont fui. L'une d'entre elles a relaté au BNVCA la violence des agresseurs qui se sont acharnés sur l'un des jeunes. Alors qu'il était à terre, ils lui ont pietiné la tête, la cognant sur le bitume, au point que le jeune homme a perdu connaissance. Ils ont été repérés car l'un d'entre eux portait une kippa.

Aucun commentaire: