Israel : quelle solution ? Arrêter de tuer ...


Israel et moi

Le nazisme c'est un tiers de la population juive en moins, le sionisme, c'est la multiplication par 100 de la population non juive d'Israel, arrêtez vos délires, arrêtez de tout mélanger, dans les guerres il y a des morts et des destructions -et je ne les nie pas ! -, 
et les morts initiaux sont les juifs victimes de pogroms et d'oppression et d'invasion par les musulmans durant des siècles, et en Israel, et dans les pays limitrophes eux aussi envahi par les soldats d'allah du coran.

Je ne sais pas quelle est la solution juridique en Israel, mais pragmatiquement, au jour le jour, ne plus tuer personne, tout simplement, et liquider l'islam qui l'ordonne, et voir ensuite ...

ISRAEL EST UN ETAT JUIF, LES JUIFS Y SONT CHEZ EUX, les minorités non juives qui y vivent depuis l'origine aussi et également, les autres sont des envahisseurs.

 Les discussions sur " l'existence" du ou d'un peuple palestinien ne mènent nulle part, si des populations ont envie de s'identifier comme peuple, de se nommer d'une manière ou d'une autre, ils sont libres de le faire. De toute façon ils existent concrètement bel et bien et ont leur histoire particulière,qui existe aussi.
Il ne faut JAMAIS effacer l'histoire, y compris l'histoire locale et l'histoire de sous ensembles de population. Il y a les palestiens, les palestiniens anciens, les palestiniens récents, les palestiniens juifs, les palestiniens chrétiens, les palestiniens athées, les palestiniens arabophones, les palestiniens hébraisants, les palestiniens musulmans anciens, les palestiniens convertis de force à l'islam ... Voilà toutes les histoires, de gens qui existent.

Effacer le nom, c'est effacer l'identification, et par là, la reconnaissance de l'existence. Cette pente mène dangereusement à la négation de tous droits et considérations pour les personnes. Il ne faut pas déformer l'histoire, en créant des unités là où elles n'étaient pas, ni la nier en gommant les unités là où elles surviennent, il ne faut surtout pas empêcher les personnes de raconter leur parcours et le parcours commun qu'ils ont partagé avec d'autres et qui crée une forme d'identité commune.

ISRAEL EST UN ETAT JUIF, LES JUIFS Y SONT CHEZ EUX, les minorités non juives qui y vivent depuis l'origine  aussi et également, les autres sont des envahisseurs (grosso modo), parce que telle est l'HISTOIRE, l'HISTOIRE DE LA PENSEE DU MONDE, l'histoire des populations.

EFFACER L'HISTOIRE D'ISRAEL est un crime contre la mémoire, un crime contre la pensée. 

L'histoire de la région dans les grandes lignes est que le DOMINANT en force, en hommes, en terre, en ressource, est le pouvoir islamique, allié aux puissances occidentale, et le DOMINE est le peuple juif, vulnérable, encerclé dans son confetti de pays, harcelé sans autre répit que tactique par le monde arabo-musulman. 

Tous les micro-épisodes, qui sont à juger tous, un par un, sans effacer aucun drame, aucun mort, aucune histoire, ne changent pas cette situation jusqu'à présent.  






Aucun commentaire: