Assassinat des citoyens


Il seront oubliés à la rentrée ...



Par citoyens, j'entends des hommes se comportant en personnes ayant le sens civique et s'opposant à des comportements violents ou illégaux.

Pendant que des groupements de restaurateurs demandent à employer des migrants " parce que des postes seraient trop durs pour les chômeurs ", au lieu d'envisager de rendre les postes adaptés à un travail non épuisant , et sans se soucier en aucune façon des conséquences à long terme de l'importation de personnes réduites dans leur vision à leur physique,

des hommes , y compris des adolescents se font assassiner, mutiler, blesser, dans le silence des grands médias et des politiques, parce qu'ils ont tenté de secourir des victimes de violence, tenté de s'opposer à des meurtres, ou demandé le respect de règles d'usage de biens publics ou privés.

Et quand ils ne sont pas victimes physiques, ou même quand ils le sont, c'est sur eux que la justice s'acharne en prétextant que leur action n'aurait pas été proportionnée, comme si une agression était un duel qu'il convenait d'accepter avec ses risques pour les agressés (!).

Contre-colonisation, jihad, humiliation des mécréants et de leurs alliés objectifs, c'est à dire les citoyens musulmans qui défendent l'application de la loi et des règles de vie française ou autres lois occidentales.

Collaboration évidente des autorités,  qui désarment les citoyens et les dissuadent d'utiliser la force pour empêcher ou arrêter des violences,
qui font venir des masses de personnes parmi lesquels certaines ont des visées clairement violentes contre les populations européennes blanches et non musulmanes,
collaboration des groupements d'intérêt économiques tels ces restaurateurs,
tels nous les consommateurs qui ne nous soucions pas des conditions de travail des personnes immigrées que nous voyons travailler.

Nous choisissons, ils meurent.
Majoritairement des hommes, car la répression islamique ou anti-européenne doit viser les hommes qui en sont encore, après avoir testé l'ensemble des hommes occidentaux et constaté la veulerie de la majorité d'entre eux, qui acceptent que les occidentales soient insultées par le port du voile qui les désignent comme prostitués méritant le viol.
Comme Anne-Lorraine Schmidt, morte de s'être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Comme les allemandes de Cologne.

Un inconnu de 50 ans dans un bus de Stains, égorgé.
Un inconnu de 30 ans à Jarny, mort d'un coup de couteau.
Adrien Pérez il y a quelques jours, égorgé.
Marin en 2016, tabassé, handicapé à vie.

Le rythme s'accélère mais reste à bas bruit. Une intimidation simplement. Car la majorité d'entre nous s'en moque. L'Europe est déshonorée.



Pendant ce temps là, on parle de "me too" de "balancer des porcs" de " harcèlement de rue" d'"islamophobie" par refus du voile  : on ment par omission en cachant des causes majeures aujourd'hui, même si bien sur elles ne sont pas les seules, des violences dont les violences sexistes, en faisant semblant de se préoccuper des violences.

La loi violente actuelle explicite est dans le coran, et dans les constitutions de tous les Etats qui tiennent la loi islamique pour loi suprême et la religion islamique pour religion d'Etat.
La loi violente implicite est dans la tolérance envers la pornographie et l'achat de prostitution.
La violence pure est dans les attaques militaires contre des pays détenant des richesses minérales.
Sans laisser passer les autres, c'est à la loi explicitement violente qu'il faut s'attaquer en priorité.




Adrien Perez



Marin





Kévin et sa mère, Aurélie Monkam Noubissi



paix, pardon, prière, dit la mère de Kévin, qui s'était converti à l'islam



"La stratégie de l'intimidation" vue par Alexandre Delvalle :
 

" Notre " violence :

Aucun commentaire: