Père Samuel et Alexandre Del Valle à Bruxelles 2012

Charles Clément Boniface Ozdemir, Père Samuel, est évêque belge de l'Église catholique http://youtu.be/uDKv2zpBpls

1 commentaire:

Elisabeth a dit…

Conférence du Père Samuel au Parlement européen (9 juillet 2012).

Le 9 juillet 2012, Monseigneur Charles-Clément Boniface, dit Père Samuel, a participé, au Parlement européen de Bruxelles, à la conférence sur la liberté d’expression organisée par l’International Civil Liberties Alliance (ICLA, Alliance internationale pour les Libertés civiles), organisation qui a pour objectif la défense des droits de l’homme, de la démocratie et de la liberté dans le sens aussi bien universel qu’individuel (http://www.libertiesalliance.org ).

La conférence au Parlement européen avait pour thème la préservation de la liberté d’expression et des droits de l’homme face à la montée inquiétante de l’islamisme qui cherche à instaurer la charia, la loi islamique, en Occident. Durant cette journée, de nombreux intervenants – philosophes, islamologues, géopolitologues, … – venus d’Europe et d’Amérique du Nord, ont pris la parole.

Parmi eux se trouvait le Père Samuel qui, en tant que prêtre catholique araméen, chorévêque syro-catholique né et ayant vécu au Proche-Orient, a pu témoigner des dangers que présente la charia pour les populations non musulmanes, qu’elles soient juives, chrétiennes ou non croyantes.

Au cours de son intervention, le Père a souligné le rôle important de l’État d’Israël en rappelant d’une part que c’est, au Proche-Orient, non seulement la seule démocratie mais aussi le seul pays où les chrétiens vivent en paix, et d’autre part qu’Israël, entouré de centaines de millions de musulmans, doit se défendre pour ne pas mourir.

Par ailleurs, le Père Samuel a profité de cette occasion pour rendre un hommage tout particulier à David Littman, décédé quelques jours auparavant. Le Père a salué, en la personne de l’époux de Bat Ye’or, un homme courageux et simple ainsi qu’un grand défenseur d’Israël, du peuple juif et des minorités juives et chrétiennes en terre d’Islam.

N.B. Rectification : à la troisième minute de l'enregistrement, le Père Samuel cite, dans le Coran, le verset 61 de la sourate 33 et non de la sourate 31.

Source : http://www.peresamuel.be/siteFR/index.php?option=com_content&task=view&id=363&Itemid=2