Les textes de l'islam : faits pour rendre fou de haine


La scène se passe au Maroc, à Fès.
Comment des hommes ordinaires, d'une grande ville du Maroc, peuvent ils prendre plaisir à torturer ainsi collectivement un animal, à le faire mourir à petit feu sous les coups les plus douloureux possibles ?
Comment ? A cause de textes qui enseignent la haine contre ce qui est censé être "impur", qui valorisent la fureur et la cruauté, qui valorisent le fait d'infliger de la souffrance, puisque "Dieu" le fait, puisque le "Prophete" le fait.
Lisez le Coran et vous verrez la représentation du diable apparaître en image de fond, le mal sadique et dévastateur à l'état pur ...
Mahomet est censé ne même pas être "pédophile profondément" mais juste avoir eu envie d'ajouter à son harem l'expérience de la pédophilie en vioalant Aicha à 9 ans, et les musulmans sont censés vénéré un tel pourri.
Comment obéir à une telle injonction sans perdre la raison ?
N'accusez pas les hommes, comprenez ce que produit le fait d'avoir été soumis par la force et la terreur et l'excitation des instincts les plus vils, depuis des générations.
Mais n'excusez pas non plus les hommes de leur responsabilité, n'exemptez pas les humains de leur devoir de réflexion, et surtout, ne réduisez pas les hommes "musulmans" à l'islam.
L'islam doit disparaître en tant que foi, en tant que loi : nous devons aider les musulmans à s'en libérer.




Je cite ici le texte d'un militant anti-islam amazigh :

Il n'est pas impensable que les rapports sexuels précoces avec Aicha est aboutis à des dommages irréparables puisque Aicha n'a jamais eu d'enfants.

Je rajoute que la petite Aicha était la favorite de Mahomet

Récit d'Abu-Musa Al-Ashari : Le prophète a dit,
'La supériorité de 'Aisha sur les autres femmes est comme la supériorité du Tharid (un plat composé de viande et de pain) sur les autres plats. Beaucoup d'hommes ont atteint le niveau de perfection, mais aucune femme ont atteint ce niveau exceptées Marie, la fille d'Imran et Asia, la femme du Pharaon.( Bukhari 4 55 643 , voir également Bukhari 4.55.623, 5.57.113, 7.65.329 et Muslim 31.5966

Récit de Urwa venant de 'Aisha :
Les femmes de l'Apôtre d'Allah formaient deux groupes. Un groupe était consisté d 'Aisha, Hafsa, Safiyya et Sauda; et l'autre groupe était consisté de Um Salama et des autres femmes de l'apôtre d'Allah. Les musulmans savaient que l'apôtre d'Allah aimait 'Aisha, donc si quelqu'un voulait faire un cadeau à l'apôtre de l'Allah, il attendait que l'apôtre d'Allah soit dans la maison de 'Aisha pour envoyer son cadeau à l'apôtre d'Allah (Bukhari 3.47.755 )

Voici un verset du Coran qui indique bien que l’Islam autorise le mariage et le divorce avec une enfant non pubère
Sourate 65.4 "Et quant à celles de vos femmes qui n'espèrent plus de règles: si vous avez du doute, leur délai est alors de trois lunes. De même pour celles qui n'ont pas encore de règles. Et quant à celles qui sont enceintes, elles ont pour terme celui où elles déposeront leur fardeau. Quiconque craint Allah, cependant, Il lui assigne une facilité dans son entreprise. "

Aucun commentaire: