Faux réfugié, vrai conquérant, musulman "observant" le devoir de jihad ...

Cet homme vient pour le jihad, il parle de jihad par la propagande, la conviction, à l'évidence la loi de la guerre par la ruse s'oppose à ce qu'il parle de jihad par les armes.
 La prudence voudrait que l'Europe empêche l'arrivée de personnes en provenance des pays musulmans tant qu'elle ne peut s'assurer de leurs objectifs réels.
 A défaut, les Européens pourraient envisager de convaincre eux, des musulmans comme lui, de se "convertir" aux droits humains ou à des religions plus pacifiques.
Mais nos gouvernements ne proposent aux arrivants qu'une solution intrinsèquement contradictoire et impraticable : rester dans l'islam et être démocrate alors que la loi islamique est diamétralement opposée à la démocratie.
Quant aux églises elles s'interdisent de chercher à convaincre des musulmans d'adopter une autre vision de dieu.
 L'art du mensonge de gouvernements vendus aux pétro-dollars atteint des summums de f.. de gueule dans la propagande "médicalisant" la "radicalisation", les médecins sont requis, les mairies sont mobilisées par la distribution de dépliant sur les "symptomes" de "radicalisation". Une idéologie n'est pas une maladie, c'est une idéologie, une conviction.
http://www.univ-paris-diderot.fr/DocumentsActu/600N/File/ProgrammeRadicalisation%20(1).pdf


 

Aucun commentaire: