8 mars : la Présidente de la Confédération Suisse contre le voile







CLS: Mme Leuthard, vous arrive-t-il de faire des concessions quand vous êtes en visite dans certains pays. On a vu Michelle Obama refuser de mettre un voile devant le prince d’Arabie Saoudite. Comment réagissez-vous dans ce genre de situation?
DL: Vous m’avez déjà vue avec un voile? Non! C’est par principe. Dans le privé, cela peut être différent. Mais, au niveau politique, je veux être respectée comme personne et non pas discriminée en raison de mon sexe. Je ne visite pas les Etats, qui ne respectent pas les femmes. J’ai été en Arabie Saoudite, mais dans une tenue normale. Si ce n’est pas possible, je n’y vais pas.




Claire Ajoubair
Age: 33 ans
Profession: sage-femme en milieu extra-hospitalier
Lieu de naissance: Saint-Pol-sur-Mer (France)
Christine Lüthi Schneider
Age: 53 ans
Profession: Pilote de ligne chez Swiss
Lieu de naissance: Neuchâtel
Doris Leuthard
Age: 53 ans
Profession: Avocate, conseillère fédérale, présidente de la Confédération
Lieu de naissance: Merenschwand (Argovie)





LT: Vous sentez-vous féministe?
DL: Chaque fois que je peux défendre l’intérêt des femmes, je le fais. Je vois les différences de traitement entre hommes et femmes. Je vois aussi que des jeunes femmes pensent que certaines choses sont normales alors qu’on a dû lutter pour les obtenir. Et qu’il faut encore travailler pour les améliorer. Et avoir à l’esprit cette notion de partenariat, de partage des tâches, de non-discrimination, d’égalité de traitement. Si vous me dites que c’est cela être féministe, alors oui, je suis féministe.
CLS: Il me paraît important que des femmes de ma génération rappellent aux plus jeunes le travail d’émancipation accompli par les féministes historiques. Je constate une tendance à la régression.
CA: On m’a toujours dit que c’est en voyant comment la femme accouche que l’on sait comment elle est traitée. J’ai beaucoup voyagé, notamment en Afrique. Dans certains pays, on voit des violences immenses faites aux femmes. En Suisse, on est bien lotis, mais il faut se battre pour conserver certains droits.


Aucun commentaire: