Défense et illustration de la France française




APPEL AU PEUPLE FRANÇAIS :
LA QUESTION N’EST PAS L’IDENTITE DE LA FRANCE MAIS SA DEFENSE

La France et l'Europe, tout le monde libre, est aujourd'hui menacé, malgré les qualités et la bonne volonté de nombreux immigrés et leurs raisons bien compréhensibles d'immigrer, par l'arrivée de nombreux immigrants venus d'une culture islamique dont la doctrine prône la guerre contre les non musulmans.
Est il juste ou injuste que ces populations viennent en Europe rechercher un meilleur mode de vie, est il juste ou injuste qu'une grande part de ces populations soient aujourd'hui assistées par les Européens : on peut en discuter.
Ce qui cependant n'est pas discutable, c'est que quel qu'aient pu être ou soient les liens économiques passés ou présents, on se serve du prétexte d'une supposée ou réelle injustice économique pour s'en prendre aux libertés fondamentales et à la sécurité des Français et Européens d'origine.
De même d'ailleurs, les USA et l'Europe doivent admettre que leur responsabilité dans l'attaque militaire de pays musulmans pour bénéficier de leurs ressources pétrolières soit mise en cause.

Les meneurs des immigrés venus d'Afrique et des pays islamiques, avec la complicité de profiteurs européens, les poussent à venir de plus en plus nombreux en Europe et à y avoir un comportement conforme à la loi islamique, c'est à dire ayant les caractéristiques de la colonisation-invasion et du fascisme.
Aujourd'hui, certains pseudos intellos, tentent de briser toute résistance au fascisme mahométan et à l'invasion provenant d'Afrique et des pays islamique, en tentant de faire croire que s'y opposer serait une manifestation d'intolérance ou de racisme : ils ne sont que des collaborateurs de ce fascisme et de ce colonialisme.
Les Français doivent défendre leur liberté face aux meneurs des populations immigrées venues des pays musulmans. Non seulement les Français ont le droit de défendre leur liberté, par la force publique, mais ils en ont le devoir envers leurs enfants.
En défendant leur liberté, y compris par la force et éventuellement la guerre, les Français, les Européens, non seulement font un acte de justice envers eux-mêmes, mais ils pousseront les Africains et les peuples des pays aujourd'hui musulmans, à mieux gérer leurs pays et à mieux se développer économiquement et moralement eux-mêmes.

Dans ce combat pour la défense de la liberté, il est crucial de comprendre ceci : tant que les Etats européens ne voudront pas tenir compte du contenu spécifique de la doctrine islamique, de ses caractéristiques impérialistes et fasciste, et prendre des dispositions spécifiques contre tout ce qui renforce la force des meneurs islamiques, toutes les dispositions que ces Etats prendront pour un maintien de l'ordre, toutes les restrictions des libertés générales qui seront ainsi instituées, seront bientôt retournées contre les Français et Européens, pour instaurer une dictature islamique en Europe.
La distinction, par la législation, - distinction non abusive, non "discriminatoire", mais distinction venant du discernement et de la prise en compte des faits - , entre les populations, pratiques, constructions, droits, selon qu'ils sont en rapport ou pas avec l'application de la loi islamique, est indispensable pour défendre nos libertés et non vies, face aux meneurs qui veulent l'instauration de l'ordre islamique dont parlait Izebégovic.

Par exemple de même que la publication de "mon combat" "mein Kampf" de Hitler n'est autorisée en France que si chaque volume contient un avertissement sur les actes de barbaries commis au nom de ce livre, de même chaque volume du coran et des recueils de la sunna, devrait contenir un avertissement sur les mêmes points.
Il ne s’agit pas d’interdire un livre, au contraire, car de même aussi que les Européens auraient dû lire Mein Kampf dans les années 20 et 30, les Européens d'aujourd'hui devraient lire le coran et les ouvrages de vrais islamologues européens et critiques de l'islam, afin d'en savoir autant sur la doctrine islamique, que les meneurs tels Izetbegovic en savent sur notre philosophie et notre droit.

Les Français doivent au quotidien se mobiliser pour défendre les victimes et défendre la loi : se mobiliser pour soutenir toutes les victimes d'actes d'agression ou de menaces, qu'elles soient physiques ou morales ( insultes ...), protester contre les poursuites contre les personnes qui se défendent contre des agressions, protester contre les poursuites et agressions contre les personnes qui critiquent l'islam, protester contre les élus qui bafouent la loi de 1905 pour financer des lieux de culte ...
Les Français doivent savoir que les condamnations de telle ou telle critique de l'islam au nom d'un prétendu risque de nouvelle "Shoah" contre les musulmans d'Europe sont dénuées de fondement, même si ce sont les juifs les plus sincères qui les énoncent : non seulement invoquer la Shoah contre les critiques de l'islam est mal fondé, mais il faut savoir que c'est au contraire l'absence de mise en garde contre les textes de l'islam et les menées des militants de l'islam, qui prépare la prochaine "Shoah" contre les non musulmans en général, et les juifs en particulier.

Le débat à avoir aujourd’hui n’est pas l’identité française. Tout le monde sait bien ce qu’est l’identité française : "Mon pays est un pays chrétien et je commence à compter l'histoire de France à partir de l'accession d'un roi chrétien qui porte le nom des Francs". " C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne. » Charles de Gaulle.
Le débat à avoir aujourd’hui est de savoir si oui ou non, les Français veulent se défendre. Si oui ou non ils veulent défendre la culture française, la population française d’origine et ses enfants, ou s’ils acceptent la domination de populations d’origine étrangère sous la loi islamique, pourvu qu’ils aient un semblant de paix pendant encore quelques années ... Tel est la question. LA question que nous devons nous poser est simple : acceptons nous, oui ou non, l'éventualité que nos enfants ou petits-enfants soient soumis à la loi islamique ? Corolaire : acceptons nous oui ou non qu’ils soient minoritaires dans de plus en plus nombreuses parties de notre territoire ?

La solution n’est jamais de désigner des coupables, mais … de trouver des solutions. Les révolutions scientifiques des décennies précédentes ont bouleversé l’économie et la démographie, les institutions politiques ne sont plus adaptées pour défendre l’intérêt général face à la puissance des intérêts particuliers, nous sommes tous, humains de toute la planète, pris dans cette tourmente et pour la plupart dépassés par l’ampleur des problèmes.
L’essentiel à savoir est pourtant simple et ne doit pas être perdu de vue.
L’essentiel à savoir est que notre civilisation « occidentale », a en son cœur l’attachement à l’amour et la liberté, ou la liberté et l’amour, comme on voudra, et que jamais « liberté et amour », n’ont pu être préservés sans le « cœur », le courage, la conscience et l’emploi de la force à bon escient, c'est-à-dire avec le discernement basé sur le savoir et la rigueur intellectuelle.
L’essentiel à savoir est que jamais une population n’a conservé longtemps sa liberté en laissant lâchement les plus faibles d’entre elle se faire tabasser et persécuter.
L’essentiel à savoir est que tous ceux qui prêchent l’interdiction de toute distinction, et l’interdiction de tout recours à la force, sous prétexte de tolérance, font en fait le jeu des plus forts et des plus injustes en empêchant toute résistance contre leurs intolérances et violences.
L’essentiel à savoir est que jamais un texte qui dit « tuez les infidèles, soyez durs avec eux, humiliez les » n’a pu être réinterprété comme voulant dire « aimez vous les uns les autres, et pardonnez vous comme je vous ai pardonné » : dire qu’une telle réinterprétation est possible sous prétexte qu’il s’agirait d’un texte religieux, n’est pas vrai, aussi intelligents, diplômés et arrogants que soient les menteurs qui veulent le faire croire.

J’en appelle donc au peuple français : vos libertés, vos vies et celles de vos enfants ne sont plus assurées, réveillez vous, réagissez …Rodrigue : as-tu du cœur ?

Aucun commentaire: