Attentats contre des juifs, au nom du coran ..



82. Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent: "Nous sommes chrétiens." C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil.



2003, Sebbastien Selam
2006, Ilan Halimi
2008, Maison Nariman à Mumbai, Inde
2012, Toulouse
2014, Musée juif de Belgique
2015, Paris 19eme














Ils ne veulent pas oublier le DJ assassiné

C'était une nuit de novembre 2003. Sébastien Selam, jeune disc-jockey de 23 ans en pleine ascension, tombe dans le terrible guet-apens qui lui est tendu dans son propre immeuble, au 5, rue Louis-Blanc, dans le Xe arrondissement, à deux pas du canal Saint-Martin. Face à lui, son voisin de palier, Adel Amastaibou. Il a le même âge.

Tous deux ont grandi ensemble. Mais ce soir-là, c'est un prédateur qui se jette sur Sébastien Selam en le menaçant de mort, avant de passer à l'acte : le jeune disc-jockey est égorgé, défiguré à coups de couteau par celui qu'il croyait si bien connaître. Adel Amastaibou, lui, laissant le corps de sa victime baigner dans son sang, se précipite dans l'appartement de sa mère, hurlant : « J'ai tué un juif! J'irai au paradis. » Plus tard, devant les policiers, il insistera : « C'est Allah qui le voulait. »

Aucun commentaire: