Elevage et fin de la vie des bêtes

https://abattagealternatives.wordpress.com/

QUAND L'ABATTOIR VIENT À LA FERME


Les animaux de la ferme sont aujourd’hui accusés de contribuer au réchauffement climatique, de nuire à l’environnement, à la santé des consommateurs. L’élevage est souvent décrit comme une activité immorale qui n’aurait d’autres visées que l’exploitation et la domination des animaux. Nous n’aurions plus d’autre choix que celui, binaire, d’accepter ou de refuser les produits issus des animaux.
Il existe une autre voie, celle qui soutient un élevage véritable, respectueux des animaux, des êtres humains et de notre planète. Mais ce véritable élevage, matrice de nos liens aux animaux domestiques et témoin de leur grandeur, est en péril et doit faire face à de nombreuses contraintes dont la première concerne l’abattage des animaux. L’élevage est un métier de la vie. La mort en est le bout et non le but.
Dans le contexte d’une industrialisation accrue de l’élevage, des éleveurs, des consommateurs et des citoyens résistent et proposent un autre modèle. Il y a des éleveurs qui ont décidé qu’ils ne voulaient plus amener leurs animaux à l’abattoir et qu’au contraire, ils voulaient que le dernier jour de l’animal dont ils ont pris soin, soit un jour comme les autres.
Nous avons monté un collectif, nous avons discuté, imaginé, nous nous sommes parfois disputés, mais une solution nous semble à tous être la clé d’un élevage véritable : l’abattage à la ferme et la possibilité pour les citoyens d’être responsables de leur démarche de consommation.

Aucun commentaire: