Dégout du faible : point commun entre Nietzsche et Islam ...

Un prêcheur musulmans, Ahmed Deedat, explique que dieu n'aurait pas pu laisser un "prophète " mourir nu et humilié ... confusion entre bien et force, la même que Nietzche ... même dégout de la faiblesse et du vulnérable ...
idées fachos ...

Je note au passage une remarque extraordinaire de BHL sur Poutine, phrase qui elle aussi est une incompréhension totale de la notion de sacrifice  :
BHL écrit , parmi ses prétendues preuves que Poutine serait hitler :

" Je réécoutais aussi, à la toute fin de son entretien télévisé du 17 avril, cet aveu bizarre, très bizarre, qui aurait pu sortir, lui, de la bouche d’un kamikaze nazi ou, aujourd’hui, d’un djihadiste : « la mort est horrible ? mais non, elle peut être belle ; la mort pour ses amis, son peuple ou sa patrie peut être belle »  » – oui ! belle, la mort ! viva la muerte ! ça n’a frappé personne que le « rationnel » Poutine, l’hyper calculateur Poutine, le soi-disant émule d’Alekhine, parle comme un héraut du « martyre » en politique et, je le répète, comme un héritier de la tradition fasciste.http://laregledujeu.org/2014/05/29/17087/le-poutinisme-est-un-fascisme/

De deux choses l'une : soit BHL est inculte, soit il est d'une infinie mauvaise foi, pour ne pas mentionner la source de la phrase qu'il attribue à Poutine ( je n'ai pas vérifié si elle l'est) et son sens, qui ne signifie en rien "vive la mort", mais " l'amour est sacrifice jusqu'à celui de sa propre vie" : 

" Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis "  Saint Jean 15/13

Comment BHL peut il ignorer cette phrase qui est au coeur de l'idée chrétienne, qui est l'apport majeur de Jésus, "son livre" au sens où l'on peut entendre que chaque juif écrit son livre ? Ou bien est ce le christianisme qu'il souhaite salir intrinsèquement en le déformant jusqu'à lui donner une image grimaçante de fascisme ? 

 Actuellement l'abbé Pagès est censuré sur Facebook ... je le relaie donc ici

 

Aucun commentaire: