L'islam des origines, les délateurs de juifs critiques de l'islma et leurs soutiens juifs & féministes

" Ne va point colportant le mal parmi les tiens, 
ne sois pas indifférent au danger de ton prochain: 
je suis l'Éternel."
Levitique 19-16 


Andrew Bostom - The Legacy of Islamic Antisemitism


Matthias Küntzel, dans son livre « Jihad et haine des juifs » expose :

« Aujourd’hui encore il est banal de voir le style d’Hitler imprégner les textes religieux égyptiens, comme le livre standard de cheikh Mohammed Tantaoui, « le Peuple d’Israël dans le Coran et la Sunna ». 
Tantaoui est le recteur de l’Université cairote Al-Azhar, ce qui fait de lui l’une des principales autorités de l’islam sunnite .
La quatrième édition de son livre paru en 1997. Tantaoui y écrit que les juifs étaient derrière la révolution française et celle d’octobre. Qu’ils provoquèrent les deux guerres mondiales. Qu’ils contrôlent l’économie et les médias mondiaux. Qu’ils cherchent à détruire la moralité et la religion, et organiser la prostitution à travers le monde. Tantaoui, le théologien musulman sunnite le plus important, cite Adolf Hitler dans « Mein Kampf » : « en résistant aux juifs, je fais le travail du Seigneur ». Il fait l’éloge des Protocoles des Sages de Sion, remarquant sans la moindre trace de compassion que « après la publication des Protocoles en Russie, quelque 10 00 juifs furent tués. »

Le passage de Mein Kampf auquel le cheikh Tantaoui fait référence est le suivant :
Mein Kampf, page 71
« Si le juif, à l’aide de sa profession de foi marxiste, remporte la victoire sur les peuples de ce monde, son diadème sera la couronne mortuaire de l’humanité. Alors la planète recommencera à parcourir l’éther comme elle l’a fait il y a des millions d’années : il n’y aura plus d’hommes à sa surface. La nature éternelle se venge impitoyablement quand on transgresse ses commandements. C’est pourquoi je crois agir selon l’esprit du Tout-Puissant, notre créateur, car : En me défendant contre le juif, je combats pour défendre l’œuvre du Seigneur. »




Néanmoins, sachant que cet antisémitisme rabique de l'islam est réel, il existe des personnages faisant carrière dans l'antiracisme ou la lutte contre l'antisémitisme ou les études féministes ou simplement militant-e-s, qui soutiennent, contre toute moralité, contre toute éthique, contre toute cohérence avec les principes qu'elles affichent, la délation d'auteurs juifs critiques de l'islam

je mentionnne quelques prénoms seulement :

F...
Caroline 
Patrick
Michael
Catherine
Nadia
Claudie
Liliane
Françoise
Nathalie

Bien sur cette poignée de personnes ne sont pas représentatives je pense et d'autres féministes, juifs, chrétiens, palestiniens s'opposent à ces actes et soutiennent les personnes dénoncées 

Hélène,
Juliette,
Marie
A...
B...
Dominique
Véronique
Vincent
S....

Le professeur Sami Al Deeb a rappelé les risques encourus par les personnes dénoncées et la différence entre ceux et celles qui critiquent les textes de l'islam et ceux et celles qui s'en gardent bien, même s'ils critiquent les mouvements les plus extrémistes chez les musulmans : 

" Aujourd’hui personne n’est à l’abri d’un danger dès qu’il s’agit de l’Islam (cf fatwas) : toute personne qui critique l’islam le payera un jour ou l’autre et tous les penseurs écrivent sous des pseudonymes par peur de se faire tuer : les cas sont très nombreux, le risque est réel.
Du moment que vous touchez à l’islam vous vous exposez à être tués ; il n’y a même pas besoin d’une décision judiciaire toute personne se considère habilitée à défendre l’honneur de Mahomet : l’islam dit que si vous voyez le mal vous devez le corriger avec votre main ..  vous êtes vous-même justicier ; en France il y a un véritable danger ; en Occident c’est même plus dangereux : les islamistes disent qu’il faut commencer par les cerveaux, leur faire peur pour les empêcher d’écrire ; les éditeurs ne veulent pas s’exposer.
Si la personne dénoncée a une origine juive ça n’arrange pas ; elle a de quoi avoir peur : si on divulgue le nom d’une personne qui se sait menacée ..elle n’a pas choisi un pseudo sans raison, le risque est grand ; j’écris à visage découvert mais tous les jours on me dit change ton nom car on va te descendre et pourtant je vis en Suisse 
... par exemple Caroline Fourest ne critique jamais le Coran ni Mahomet car elle sait que cela vous met en danger "



Pour ma part je pense que tant que des populations continueront à croire que les textes du coran et de la sunna émanent d'un dieu ou d'un prophète, elles continueront à semer la mort et la misère autour d'elles et à les subir elles-mêmes.
Je suis comme Aquila de France, pour " Un monde sans islam".
Je suis pour les populations actuellement musulmanes, je souhaite qu'elles s'émancipent de cette doctrine mortifère, j'estime que cette émancipation est tout à fait possible. Nous, critiques de l'islam de toutes origines - la plupart des critiques de l islam viennent de familles musulmanes naturellement -, devons les y aider en faisant comprendre la barbarie de ces textes. C'est un devoir envers toutes les victimes des croyants qui se fient à ces textes. 

écoutez cette jeune femme apostate de l'islam, racontant son parcours intellectuel :






Aucun commentaire: