" Le devoir de franchise " au sujet de la doctrine de l'islam


Le Professeur Sami Al Deeb parle dans cette vidéo d'un " DEVOIR DE FRANCHISE " envers les musulmans au sujet de la doctrine de l'islam.

De même la Docteur psychiâtre Wafa Sultan estime que les caricatures ont fait du bien à ceux des musulmans qui vivent dans une prison mentale en raison de l'emprise sur eux des idées des textes musulmans.

De même l'auteure Nonie Darwish explique l'aptitude à la pensée contradictoires de beaucoup de musulmans, (aptitude résultant à mon avis du "double lien" existant dans les textes de l'islam, qui présentent au lecteur des crimes abominables tout en interdisant de les comprendre comme crime.)

Pour une analyse philologique de " L'action psychologique du coran ", lire l'ouvrage du même nom des Professeurs Dominique et Marie-Thérèse Urvoy.







L'Action psychologique dans le Coran

Collection Patrimoines - Islam
114 pages - sept. 2007 - 
Un trait caractéristique de l'islam est la certitude du croyant, trait psychologique qui s'est imposé comme valeur suprême, jusqu'aux penseurs les plus rationalistes. Le Coran, fondement de la foi musulmane, intervient-il de façon particulière dans la formation de cette certitude ? À la seule lecture, verset par verset – comme le font la plupart des croyants –, de la version imposée par le pouvoir, et par suite communément admise, on peut constater que l'exposé procède par inférence sur la base de présupposés non explicités, et que l'argumentation joue souvent sur des mécanismes de psychologie sociale. Mais l'histoire du texte montre qu'il y a eu des variations dans sa composition, ce qui témoigne de visées pédagogiques spécifiques. En effet, les traits indiqués ci-dessus sont considérablement amplifiés dans la perception globale du texte, qui est celle des « mainteneurs de la foi ». Ce livre montre que le choix d'une certaine organisation des versets va de pair avec une volonté de faire dire à ces versets plus qu'ils ne disent isolément. S'y unissent donc les deux problématiques de l'analyse littéraire globale et de l'étude des mécanismes mentaux formateurs de la certitude psychologique du croyant. On étudie successivement les répercussions mentales des effets d'accélération (harcèlement et auto-exaspération du locuteur), des effets structurels (répétition à l'identique ou avec amplification), des procédés subliminaux (thèmes instillés subrepticement) et des projections d'une preuve d'un thème sur un autre. La plupart du temps, ces procédés d'action psychologique sont mis en œuvre pour soutenir l'image du prophète qui constitue la seconde moitié de la Profession de foi.

Aucun commentaire: