La Russie et Poutine



Pour comprendre la Russie il faut lire les livres de géopolitiques et le christianisme. Et Dostoievsky, et Tolstoi. Et il y a plein de vidéos traduites en français et en anglais sur les débats en Russie. 

Poutine est dépeint ici comme s'il avait l'idéologie de Douguine alors qu'il est aux antipodes de ce type,qui lui est le vrai hystrion de la veine nazifiante occultiste et impérialiste. Poutine va à Valaam http://www.lalorgnettedetsargrad.gr/2016/07/21/lendroit-le-plus-lumineux-selon-le-president-poutine/  . Douguine adore Aleister Crowley http://elisseievna.blogspot.fr/2016/09/la-russie-accusee-dun-imperialisme.html

Pour moi la Russie a été envahie par les "démons" décrits par Dostoïevski et leurs idées pourries, déjà "soixante huitards" dans le sens de déjà obscènes et destructeurs et tueurs jaloux, d'une part, depuis l'expansion industrielle et démographique du XIXeme, la cupidité l'a enragée jusqu'à la folie soviétique en passant par l'antisémitisme rabique de la fin du tsarisme.
Et d'autre part, la Russie a été encerclée et harcelée par une politique des USA hantée par l'appétit de pouvoir, autre démon manifeste, politique cyniquement exposée par Brezinsky dans "le grand échiquier". 

Aujourd'hui, c'est grâce aux hommes du KGB que la Russie a changé radicalement d'optique. Ce sont eux qui ont voulu la fin des purges et du goulag, ce sont eux qui abdiqué le pouvoir central économique, pour restreindre l'Etat à la sauvegarde de la patrie, une patrie qui n'a nul besoin de terres supplémentaires ni d'impérialisme. 
Par contre eux savent aussi qu'il faut être fort face aux exaltés islamiques et autres, qu'instrumentalisent les occidentaux.

Elstine et Gorbatchev ont même voulu donner le pouvoir à une autre génération. Ils ont trouvé Poutine.
Gorbatchev l'explique ici en bref : 
http://elisseievna.blogspot.fr/2016/12/gorbatchev-propos-de-poutine.html " Abandonner le pouvoir a été ma victoire" dit Gorbatchev.
Carrère d'Encausse l'explique aussi pour Eltsine. 

Poutine se résume presque à cette interview par des ouvriers :

Aujourd'hui l'impérialisme est clairement américain et occidental, alors que la Russie a basculé dans une vision plus chrétienne de refus du pouvoir pour le pouvoir, elle a basculé dans l'orthodoxie pour conjurer les flots de sang soviétiques. La Russie d'aujourd'hui est haïe parce qu'elle se veut largement orthodoxe, donc plus dans la "jouissance" sans frein occidentale. 

Mais refuser le pouvoir pour le pouvoir n'est pas renoncer à la force, face aux violents. L'hypocrisie sirupeuse occidentale, soit disant pacifique, pourtant alliée à une grande violence militaire en terre arabe, n'a pas cours en Russie. Il est donc facile de la travestir en facho.

Cependant la vérité sort de la bouche des victimes : voir ces vidéos de syriens : http://elisseievna.blogspot.fr/2016/12/liberation-dalep-noublions-pas-le-yemen.html


Aucun commentaire: