Un prêtre exorciste avait écrit aux député-e-s ....


Avant le débat sur la loi sur l'entrave numérique à l'IVG, un prêtre avait écrit aux députés, les avertissant qu'ils courraient à l'enfer ...
" Même pas peur " a répondu une députée à qui ce courrier avait été adressé.

Voici le prêtre exorciste auteur de ces courriers, et quelques uns de ses confrères.

Un univers de pensée étrange pour les athées.  Des propos intéressants sur le " mal ".

Pour ces chrétiens opposés à l'avortement, la pensée de ces centaines de milliers (rien qu'en France) de vie embryonnaires, dépendantes, mais vies néanmoins, et  vies humaines tuées de sang froid, est une vision d'enfer. Et l'accoutumance, l'indifférence, à cette réalité ne peut venir que du " mal ".

Lorsque l'on compare les propos optimistes de Simone Veil en 1974, affirmant que l'avortement est toujours un drame et qu'avec l'autorisation de la pilule il disparaîtra sous peu, avec les propos actuels tenus pour défendre l'IVG et organiser sa perpétuation, (avec des objectifs chiffrés d'actes dans les hôpitaux), à savoir : que la liberté sexuelle implique des échecs de la contraception,impliquant à leur tour le recours à l'IVG pour ne pas continuer une grossesse non désirée, et que donc, le droit à l'IVG est le prolongement normal du droit à la contraception : on mesure le changement. On passe du refus de principe de la mort à l'acceptation d'un grand nombre de morts. Même si l'on est totalement opposé à un interdit fait aux femmes de disposer de leur corps, de décider de vivre une grossesse ou pas, cette évolution a de quoi effrayer.


Aucun commentaire: