L’Eglise, ses folles et l’islamophilie





L’Eglise, ses folles et l’islamophilie

Je ne veux pas présenter les clercs islamophiles de l’Eglise comme ceux que j’appelle d’un terme qui m’a été reproché de collabo-p…  des corrompus au dernier degré, capables de TUER ou d’aider objectivement à des assassinats pour leurs affaires, et qui sont surtout les « affairistes », hommes d’affaires dont la prospérité est liée au silence sur l’islam et ses désastres ( et liée aussi à notre responsabilité à toutes et tous, qui ne contestont pas ces affaires, à nous, consommateurs, consomacteurs …)

Il y a, à part peut être chez certains dignitaires de l’Eglise vivant sur un grand pied, un désintéressement matériel, qui fait qu’il n’est pas question de trahison intéressée matériellement chez les gens d’Eglise.

Par contre, personne dans le milieu homo n’ignore ce type d’attitude décalée par rapport aux hommes hétéros, qu’est le « pédé méchant », la peste fielleuse dont les propos ressemblent plus à ceux de certaines filles pestes entre elles.

L’attitude de certains islamophiles et leurs rhétoriques, qui ne sont pas des argumentaires justement, mais des procédés insinuants, lâches, de disqualification, me parait relever de ce type de personnages du « petit pédé méchant ».

L’utilisation de ces procédés pour défendre leur « amour » pour l’islam et ses adeptes, est, elle, intellectuellement malhonnête, et moralement écoeurante, étant donné ses répercussions sur toutes les victimes de l’islam.

La fascination pour l’islam et ses valeurs (pseudo pour moi) viriles, son admiration pour la force masculine, son mépris sans fond des femmes ( un mépris qui je pense horrifie ou met mal à l’aise plutôt les hommes hétéros)  a été grande, et pour cause, chez des homosexuels, qui ont utilisé des procédés malhonnêtes pour encenser cette religion qui les séduisait tant, et qui leur permettait de vivre dans un milieu androphile.

La misogynie de pas mal de gays est flagrante, perceptible dans les groupes gay et lesbiens, elle atteint des sommets hallucinants, sans même être volontaire.

Les falsifications , les inventions, auxquelles s’est livré un Louis Massignon ont ainsi été découvertes.

Les propos de Frédéric Martel m’a donné l’idée de ce rapprochement, entre l’attitude qui m’apparaissait stupéfiante et difficilement compréhensible de certains clercs au sujet de l’islam, et l’importance de l’homosexualité ( avec ou sans respect du vœu de chasteté) parmi les religieux, au point que Martel parle du «  Pape au milieu des folles ». Cette attitude s’explique par ce type de sexualité au sens large du mot, de caractéristiques sexuelles plutôt. 



Frédéric Martel publie " Sodoma " sur l'"homosexualité" de clercs de haut niveau.

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/invite-frederic-martel-sodoma-enquete-coeur-vatican.html


Aucun commentaire: