L'annonce faite à la Nation

L'annonce faite à la Nation



La Nation française est un peuple qui ne cesse de rappeler majoritairement qu'il se définit par des "valeurs républicaines".

La loi islamique est aux antipodes dédites valeurs.

Voilà la Nation française prévenue, avec suffisamment de flou pour pouvoir nier l'avertissement "en même temps".

La loi islamique est celle qui remplace la constitution par le coran ... meuh non, le voile ne signifie pas l'adhésion à cette loi, le voile est l'emblème de l'adhésion à la laicité.

La loi islamique est celle qui remplace l'égalité par l'infériorité des femmes en dignité et en droit ... meuh non, le voile signifie au contraire la dignité et la liberté des femmes.

La loi islamique est celle qui remplace l'antiracisme par la haine des juifs, meuh non, seulement des juifs qui disent "l'an prochain à Jérusalem", ces monstres sanguinaires pires que les nazis, vrais ennemis de la Nation.

Etc, etc ...
Le voile est donc si français ...
Qui pourra encore être cru s'il dit le contraire ?

Quel amusement et quel sourire.

Quel police osera faire enlever le voile quand la moindre intervention se traduit par des émeutes, face à des pompiers et policiers sans moyen et punis s'ils les utilisent, sauf contre des gilets jaunes ...

Quel amusement et quel sourire.

La loi islamique qualifie de "frères" tous les musulman-e-s, ils ont tous selon cette doctrine, reconnue par la constitution des Etats musulmans, une Nation.

Il n'y a aucune raison, lorsque l'on souhaite la paix civile, d'accueillir actuellement des masses musulmanes qui peuvent parfaitement se réfugier dans d'autres pays musulmans, dont nombres sont richissimes en devises, matières premières et territoires.

Il n'y a donc aucun obstacle réel à la déchéance de nationalité des personnes commettant des infractions en alléguant leur foi ou manifestement conformes aux prescriptions de cette loi.

Je pense exactement le contraire de Julien Rochedy : ce qui protègera la population française "européenne" - et également au mieux les relations pacifiques avec les pays aujourd'hui musulmans et les populations d'origine immigrées - ce sont bien les valeurs et non l'identité.

La valeur primordiale doit être la protection des personnes, l'identité peut être un outil au service de cette valeur, dans cet usage, elle doit être reconnue et sa valeur reconnue. Sacralisée pour elle-même, l'identité devient souvent prétexte à des massacres.


 elisseievna

20 octobre 2019



On y courre ...

Gérard Collomb : « Aujourd’hui on vit côte à côte... Je crains que demain on vive face à face »








La réponse du berger à la bergère ...
La chanson des Brigandes fait écho à la pancarte de la "française musulmane" voilée, qui s'affirme chez elle
charmante ambiance ...

les brigandes parlent bel et bien de se qui se passe aujourd'hui, des personnes qui de plus en plus ne peuvent se supporter, la France ne peut supporter la charia qu'en renonçant à la culture française, les français européens d'origine devenant minoritaires d'ici quelques décennies,
nombre de français sont d'accord avec ce projet, mais je doute qu'ils en comprennent les conséquences,
la vie sous un pouvoir islamique dans, en plus, un univers dominé par des pouvoirs détenant les capitaux et l'informatique, peut etre une horreur pour les plus faibles, pour ma part, j'espère la sortie de l'islam, mais elle ne viendra que de l'intérieur des pays islamisés, car ici, presque tout le monde se fiche de finir comme des chiens soumis à la loi de la lâcheté, que tous ou presque préfèrent,

je rappelle que dans les années 70/80, quand les premières revendications de lieux de prière à l'usine ont surgi, ce sont les syndicats d'ici qui les soutenaient et les syndicats d'algérie qui s'y opposaient ...

 le rôle des intellectuels actuels, qui récupèrent tous les minoritaires, les plus faibles, pour en faire des agents au service du capitalisme/islam, est ignoble, ces plumes vendues, traitresses, il suffit le plus souvent de voir leur visage mou ou animé de haine folle, pour comprendre leur cynisme, une vraie déchéance

de son côté l'Eglise brille par l'oubli de l'humilité des clercs, qui se laissent tenter par la vanité du mensonge et de la manipulation, la vanité des fausses subtilités érudites qui prétexte de la complexité pour interdire de voir les informations essentielles et vitales pour les plus faibles, dont ils se foutent à l'évidence

 

Aucun commentaire: