Il y a deux camps : droits humains contre esclavagistes


Il y a deux camps : droits humains contre esclavagistes  

Il y a deux camps : celui des personnes qui défendent les droits humains de tous les êtres humains, pour qui chaque personne compte, et celui qui défendent des esclavagistes et toutes leurs manigances pour se servir d'autres êtres humains.

Défendre les êtres humains implique de faire le procès intellectuel de toutes les idéologies légitimant la violence envers et l'abaissement de groupes humains, leur utilisation au détriment de leur santé, pour des profits.

Les opposants au libéralisme sauvage ont raison de dénoncer ses ravages, mais ils ont tort lorsqu’ils ne voient que cette idéologie là comme meurtrière, et ils font alors précisément son jeu en défendant ses instruments.

Défendre les êtres humains implique de faire le procès intellectuel de toutes les idéologies légitimant la violence, c’est pourquoi nous sommes assez nombreux, de tous pays, de toutes origines, athées comme croyants, à dénoncer la doctrine de l’islam comme un fléau, pour tous, populations « musulmanes » comprises, un outil au service des fauteurs de guerre et du monde musulman et du monde « occidental » ou d’asie, prétendant combattre des « extrémistes » par des guerres contre ces pays islamisés, alors que la seule mesure pour lutter contre « l’extrémisme » islamique est de montrer la violence des textes fondateurs de l’islam lui-même.
Nous avons contre nous, tous ceux, eux aussi de tous pays, origines etc, qui ne veulent au fond que profiter de cette violence à leur avantage, et qui sont prêts à sacrifier le nombre de vies humaines qu’il faudra pour cela.
Victimes de viols, d’attentats, de guerre, de morts en cours de déplacements etc. Toutes morts qui pourraient être évitées si l’on remontait à la cause idéologique des idéologies qui y mènent.

Défendre les êtres humains implique de faire le procès intellectuel de toutes les idéologies légitimant la violence, c'est pourquoi je suis contre le libéralisme sauvage, contre le nazisme, contre le communisme et contre l'islam.

Je suis contre le nazisme, mais les résistants ne voulaient pas la destruction des allemands, ni même des nazis mais leur "conversion" : je rappelle que Israel n'a pas de peine de mort, et qu'il n'y a eu qu'un seul procès avec peine de mort : contre Eichman.

Pourquoi d'ailleurs ? Parce qu'il n'y a pas trois monothéismes, mais deux : la Bible et le Coran. 
La logique de la Bible est la défense de la VIE et de l'avancement de l'humanité par l'amélioration de soi. La logique de vie est donc contre la peine de mort, contre la guerre.
La logique du Coran est la régression vers une morale de soudard, justifiant les conquêtes de la bande à Mahomet et ce qui va avoir : mort et violences sexuelles.
Les peuples ayant reçu la Bible en héritage ont relativement de la chance.
Les peuples à qui le Coran a été imposé soit par conquête soit par trahison de leurs élites soit par tentation, doivent être aidés moralement  à s'en émanciper, ce qui implique une critique de ce texte.    

Suis je trop schématique dans ma présentation ? je n'oublie pas que n'importe quelle théorie peut servir de prétexte à des violences, je n'oublie pas la complexité de ces textes. 
J'affirme qu'il existe un sens des textes lisibles que seuls les escrocs qui utilisent les textes violents tout en niant cette utilisation pour empêcher toute opposition à leurs manoeuvres.          

La défense de la liberté de pratiques présentées comme libres alors qu'elles sont le résultat de rapport de forces dans lesquelles il n'existe pas en réalité de choix, est une manoeuvre esclavagiste.

La défense de libertés d'action fondées sur la croyance en des doctrines légitimant la violence envers d'autres êtres humains, est un outil de fauteurs de guerre et de profiteurs de guerre, de coupables de ces violences envers les groupes humains vilipendés par ces doctrines.

Les petites hyènes pseudo antiracistes, payées par les esclavagistes, tentent de faire croire qu'il y aurait les deux camps suivants :
les laïques antiracistes respectant toutes les religions et toutes les migrations d'une part, et les racistes puants d'autre part.

L'escroquerie intellectuelle consiste à faire confondre le respect de tout avec le respect de tous et toutes.

Respecter une doctrine fasciste et n'importe quelle décisions présentée comme libre, est le contraire du respect des êtres humains, de la prise en considération de leurs besoins vitaux et de leurs droits humains fondamentaux. Exactement le contraire.

Hier le même type de petites hyènes pseudo humanistes avait tenté de faire croire que respecter l’humanité partout consistait à coloniser pour « civiliiser », ou à « libérer  le commerce » contre les contraintes des métiers ou des contrôles étatique du grain, ou à permettre le libre commerce de l’opium etc etc.
De grossières escroqueries, défendues avec la hargne de prédateurs et de leurs larbins stipendiés, furieux contre ceux qui tentent de se protéger d’eux, qui se sont toujours produits, et prennent aujourd’hui la forme d’un pseudo racisme laique et « migrationniste » qui n’est que la servilité envers une des idéologies les plus grossièrement et évidemment « fascistes » de l’histoire d’une part, et envers l’exploitation la plus éhontée des pauvres dans des économies faites pour les profits des plus riches et non pour les populations.

Elisseievna  
19 octobre 2019

Aucun commentaire: