L'éventail de Lady Windermere d'Oscar Wilde

Mères, filles ...

Une figure de mère magnifique, et le drame des femmes dans un siècle sexiste.

Version française

https://www.ina.fr/video/CPF86614161/l-eventail-de-lady-windermere-video.html


Production
Producteur ou co-producteur
RADIODIFFUSION TELEVISION FRANCAISE
Générique
Réalisateur
Auteur de l'oeuvre pré-existante
Créateur de costume
Décorateur
Illustrateur sonore
Directeur de la photo
Interprète

L'Eventail de Lady Windermere

video 29 juil. 1961 301 vues 01h 33min 02s
Pièce de théâtre en quatre actes d'Oscar Wilde, créée en1892 au St James's Theatre de Londres, publiée en 1893 et mise en scène par François Gir pour la télévision dans la traduction et l'adaptation de Margaret Edmunds.Cette comédie est une satire acerbe de la haute société victorienne, puissante et fermée. La pièce se situe à Londres, à la fin du XIXe siècle, dans l'hôtel particulier de Lord et Lady Windermere. Le couple vit une union sans nuage, dans une confiance réciproque, jusqu'au jour où Lady Windermere, à l'esprit droit et noble, apprend par d'insidieux ragots, que son mari entretiendrait une certaine Madame Erlynne.Cette aristocrate, avait quitté mari et enfant, vingt ans auparavant pour mener une vie agitée sur le continent. De retour à Londres, sous un faux nom, elle tente de se faire admettre de nouveau dans la haute société qu'elle avait scandalisée jadis. Refusant de croire à ces odieux commérages, Lady Windermere est cependant troublée devant des preuves apparemment irréfutables et pour se venger, elle se précipite chez Lord Darlington, un ami de la famille qui la courtise. Elle est sauvée de l'irréparable par Mrs Erlynne elle-même, en réalité la mère de Lady Windermere. Alors qu'on la croyait morte, ayant vécu autrefois le drame que vit aujourd'hui sa fille, elle persuade la jeune femme repentante de regagner son foyer. Quand on retrouve l'éventail de Lady Windermere chez Lord Darlington, elle n'hésite pas à s'accuser pour sauver sa fille, puis sans lui révéler son identité, elle s'éloigne pour toujours.
























Version Lubitsch
1

2
   

Aucun commentaire: