A quoi servent les féministes ?


Quand la France entière (presque ) rigole d'une jeune fille de 14 ans ...

Seules les féministes disaient : " La pornographie est la théorie, le viol est la pratique ... "


" Il y a une vingtaine d'années, quand on dénonçait la pédophilie, il fallait prendre des pincettes, c'était tout juste si l'on n'était pas stigmatisé comme un attardé de l'ordre moral, qui ne comprenait rien à l'air du temps "


 


 France Gall and Serge Gainsbourg - Les Sucettes

 










Paris le 26 mai  1999


Le Nouvel Observateur
M. Laurent JOFFRIN
Rédacteur en chef

                                              
LETTRE AU SUJET DU DOSSIER DU NOUVEL OBS
SUR LES PERES ET LEURS FILLES

Monsieur,

Compte tenu de la gravité de la divulgation par votre journal de thèses favorables aux pères incestueux, nous vous demandons de bien vouloir publier le texte suivant, afin de donner aux lecteurs  une vision plus exacte  de la réalité de ces crimes.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur, nos salutations distinguées.


LETTRE

Nous vous faisons part de notre indignation devant la teneur de votre dossier sur les pères et leurs filles.
Tout d'abord il est frappant de constater que les grands  titres utilisés dans ce dossier sont typiques de la rhétorique des pervers incestueux. Des expressions telles que "le couple le plus mystérieux""amoureux de sa fille, amoureuse de son père" qui relèvent du vocabulaire érotique sont transposés à la relation filiale. Il ne peut d'agir ici d'allégories innocentes, car elles représentent la confusion entre les générations, qui est une des caractéristiques de l'inceste. "Je l'ai initiée parce que je l'aime" prétendent les pères incestueurs. 
Mais le plus grave est l'affirmation explicite, se référant à la théorie classique de la psychanalyse, selon laquelle : " Tout remonte à la petite enfance, à ce complexe d'Oedipe" "La séduction de la fille est un substitut à la séduction phallique du garçon envers sa mère. Certains pères cèdent à cette séduction s'ils sont mal structurés psychiquement. D'où le nombre important d'incestes ". Imputer la cause des incestes à la séduction des pères par leur filles c'est blâmer la victime, rentrer dans la logique perverse de l'agresseur.
Pendant des décennies les cas d'incestes sont apparus  peu fréquents : pourquoi ? Parce que au nom d'une théorie du complexe d'Œdipe érigée en dogme, la psychanalyse officielle avait imposé l'idee que les filles n'etaient pas agressées en réalité, qu'elles "fantasmaient" ! Personne ne croyait les victimes … Depuis les travaux de Mary Balmary, de Jeffrey Moussaiev Masson, d'Alice Miller et d'autres psys, la théorie psychanalytique a été remise en cause au sujet de l'inceste : votre article n'en fait aucune mention.
Non les incestes ne sont pas dus à la perversion des filles, mais bien à celle des pères. Non l'inceste n'est pas une relation d'amour,  mais de destruction de l'enfant. Les pères l'imposent par la violence, la terreur, la menace, sur les enfants et sur la mère, ou par une emprise douceureuse et d'autant plus déstructurante pour l'enfant. Ils l'imposent aussi, et de plus en plus actuellement  en accusant la mère qui tente de protéger l'enfant, d'allégations mensongères, de dénonciation calomnieuses, de non-présentation de l'enfant...
Forcer un enfant à voir son père, serait ce une preuve d'amour de la part de ce dernier ?
Une campagne est menée actuellement pour discréditer ces mères. Certes, la manipulation d'un enfant dans un divorce, l'accusation fausse contre un père peuvent être dramatiques, d'abord pour l'enfant. Mais un abus sexuel subi par un enfant laisse de nombreuses traces objectives (son comportement, celui de son entourage, ses réactions, son état de santé physique et mentale…) que des psychologues et des enquêteurs de police, dès lors qu'ils font une étude approfondie, ne peuvent confondre avec le comportement d'un enfant qui aurait été manipulé. Les affaires de pseudo- souvenirs d'inceste obtenus sous hypnose aux USA, qui sont des aberrations, ne doivent pas être récupérées pour disqualifier les expertises des pédopsychiatres en France.
Nous lançons un cri d'alarme. Parmi les pervers il y a nombre d'hommes puissants, influents, manipulateurs, parfaitement capables d'orchestrer de telles campagnes. La presse doit être vigilante, ne pas se prêter à leur jeu : le sort de milliers d'enfants en dépend.

Signatures :
- Francine Comte, auteure de "Jocaste délivrée - maternité et représentation des rôles sexuels" (1991)
- Françoise Gaspard, sociologue, E.H.E.S.S.
- Maya Surduts, Elisseievna, militantes féministes


-------------------






Aujourd'hui certains présentent le "consentement " des jeunes violés contre un peu d'argent, comme un " consentement ", un "exercice du droit à disposer de son corps " , une "liberté de vendre du travail du sexe ", un " empowrement "

 ... ensuite, on se demande pourquoi les musulmans ne tombent pas en extase devant nos "droits humains de disposer de son corps " ...


 




 et l'espoir quand même ...

Aucun commentaire: