Plan B : le monde à cheval


Nous, occidentaux, voulons vivre vite et vivre longtemps sans travailler longtemps.

Nous avons donc besoin de coloniser les pays où existent encore les ressources fossiles et où des femmes sont contraintes à fabriquer des enfants.

Il est inadmissible de parler d'invasion alors que toute notre politique a été de faire venir des immigrés pour nos profits actuels et retraites futures.

L'islam-doctrine est une abomination très heureuse pour nous puisqu'elle nous permet de disposer de ventre de femmes pour fabriquer des jeunes et donner un prétexte à nos interventions militaires en terres pétrolifères ou autres ressources foncières.

Oui, une grande masse des musulmans accepte la logique conquérante, mais nous aussi la mettons en oeuvre. Aucun groupe ne vaut mieux que l'autre.

A part un certain nombre de musulmans trop perturbés par leur doctrine, - mais eux aussi pourront évoluer en bien -  un grand nombre  est tout à fait apte et volontaire pour participer à une meilleure organisation économique mondiale.

A nous de la proposer ....

Un plan B économique est nécessaire. Une organisation non dépendante des ressources fossiles, dont le manque éventuel nous plonge dans une angoisse folle, et un enchaînement de guerres.

Le cheval, pour assurer l'autonomie alimentaire et la sécurité sanitaire, et les autres animaux, devrait y tenir une grande place.

Pour l'instant nous sommes plutôt en retard par rapport à des pays "du tiers monde", comme l'Etat du Sikkim, en Inde .. entièrement "bio".

http://elisseievna.blogspot.fr/2016/08/agriculture-bio-linde-en-avance-sur.html

L'Afrique a tous les atouts pour être un continent autonome et développé ... si sa surpopulation cessait. Pour cela il faudrait que nous cessions de renoncer à dénoncer la doctrine islamique, et que nous cessions de dénigrer l'enseignement de l'église sur la morale sexuelle de fidélité et de chasteté, qui a contribué déjà dans certains pays africains (Ouganda) à réduire le sida et la mortalité infantile, et ... accessoirement sans doute les violences contre les femmes.

Recul du SIDA en Ouganda grâce à l'abstinence et aux préservatifs

Kampala- Ouganda (PANA) -- Les campagnes lancées par des organisations religieuses afin d'encourager l'abstinence sexuelle et par les médecins pour promouvoir l'utilisation des préservatifs, ont entraîné une importante baisse des taux de prévalence du VIH/SIDA en Ouganda. 
Si ces organisations et les médecins ne suivent pas la même démarche pour faire reculer cette maladie incurable, les dernières études révèlent que leurs efforts ont suscité une réaction positive dans le pays. (...)
Grâce aux efforts combinés des organisations religieuses et des scientifiques, les taux de prévalence du VIH ont considérablement diminué chez les jeunes appartenant à la tranche d'âge des 15-24 ans. 
Le rapport du ministère constate également un recul des taux d'infection au sein des groupes plus âgés, en particulier chez les personnes dont l'âge est compris entre 25 et 29 ans. 
Le taux de prévalence de la population mâle est passé de 11 pour cent il y a dix ans à 4 pour cent en 2001, tandis que le taux d'infection des femmes est passé de 29 à 11 pour cent l'année dernière. 

26 Outubro 2002 11:08:00






 Jacques Baud : sur l'hypocrisie occidentale

 Je ne suis pas d'accord avec Jacques Baud sur le jihad : il n'est pas une réaction, il est une initiative initiale des fondateurs de l'islam-doctrine.

Mais ce que dit cet ancien agent du renseignement suisse sur nos prétextes pour intervenir est important, qui donnent en retour un prétexte pour présenter le jihad terroriste comme excusable.

Jacques Baud est aussi clair sur l'inexistence des "complots".

 Voir aussi le dossier Médiapart sur les liens entre Nicolas Sarkozy et Muhamar Khadafi.

 


Aucun commentaire: