Réflexions sur la légitime défense




Quelqu’un écrit que la légitime défense soulève la question de savoir si l’on a un désir inavoué de se venger ….

Je vois d'abord dans le problème de la légitime défense deux autres questions :

Laisser l'autre commettre un acte criminel, qu'il regrettera, et à fortiori, le laisser commettre un acte qui peut blesser un autre, qui ne peut se défendre, n'est ce pas penser avant tout à son ego, n'est ce pas avant tout lâcheté et orgueil, et même un forme de haine du "méchant" (méchant de fait à ce moment là)

En quoi est ce rendre service à celui qui va commettre cet acte : car il le regrettera certainement plus que la blessure qu'il aurait pu recevoir et qui l'aurait empêché d'être coupable et d'avoir, lui, des remords parfois irréparables ?

Bien sur il est très difficile dans les faits, de savoir comment défendre, en pratique, mais l'absence de défense n'est elle pas une forme de provocation à continuer : « t'es méchant, vas y montre jusqu'ou tu peux aller , montre ton "vrai visage"... ?

Si l'on est coupable de rancune et de haine en son coeur parce que seulement on ne reprend pas celui que l'on estime fautif, pour quelque chose de déjà fait, combien plus l'est on, si on ne l'empêche pas de commettre ou de continuer à commettre ce qui aurait pu être empêché par notre action ? Si la sentinelle n'alerte pas "le méchant", il lui sera demandé le sang du criminel, alors s'il n'empêche pas alors qu'il pouvait non seulement alerter sur le principe mais empêcher matériellement, évidemment le sang lui sera réclamé tout autant ...

Si une fois le crime réalisé, le criminel comprend, comment vivra-t-il désormais ? Et que pourra-t-il lui être répondu s'il demande : " Mais tu as vu ce que je faisais, pourquoi est ce que tu ne m'en a pas empêché de force, cela t'amusait ? Il fallait que je sois le salaud pour te donner l'occasion d'être saint ? Mais si moi je croyais être martyr en tuant, toi aussi tu avais besoin de ma mort morale, alors où est la différence entre nous en vérité ?"

Textes :

17 Ne hais point ton frère en ton cœur: reprends ton prochain, et tu n'assumeras pas de péché à cause de lui. 18 Ne te venge ni ne garde rancune aux enfants de ton peuple, mais aime ton prochain comme toi-même: je suis l'Éternel.
Levitique
1 La parole de l'Eternel me fut adressée en ces termes 2 "Fils de l'homme, parle aux enfants de ton peuple et dis-leur: S'il est un pays contre lequel j'amène le glaive, les gens de ce pays prendront un homme dans leurs rangs pour l'établir comme guetteur. 3 Cet homme, voyant le glaive venir contre le pays, sonnera de la trompette et avertira le peuple 4 que s'il est alors quelqu'un qui, ayant entendu le son de la trompette, ne se tienne pas sur ses gardes, et que le glaive vienne et l'enlève, son sang sera sur sa tête .5 Il avait entendu le son de la trompette, mais sans se mettre sur ses gardes: il aura mérité sa mort; s'il s'était gardé, il eût sauvé sa vie. 6 Mais que le guetteur, voyant venir le glaive, s'abstienne de sonner de la trompette et de mettre en garde le peuple, si le glaive survient et enlève quelqu'un d'entre eux, celui-ci aura été enlevé à cause de son péché, mais son sang, je le réclamerai du guetteur. 7 Or toi, fils de l'homme, je t'ai établi guetteur pour la maison d'Israël: si tu entends une parole sortir de ma bouche, tu dois les avertir de ma part. 8 Lorsque je dis au méchant: "Méchant, certaine est ta mort! " et que tu ne parles pas pour dire au méchant d'avoir à se détourner de sa voie, lui, le méchant, périra par son péché, mais son sang, je le réclamerai de toi. 9 Que si toi, tu as averti le méchant au sujet de sa conduite, pour qu'il y renonce, tandis que lui ne renonce pas à sa conduite, lui périra par son péché, et toi, tu auras libéré ton âme. 10 Or toi, fils de l'homme, dis à la maison d'Israël: Vous vous exprimez de la sorte: Assurément, nos fautes et nos péchés pèsent sur nous, par eux nous dépérissons, comment pourrions-nous vivre?" 11 Dis-leur: Par ma vie, dit le Seigneur Dieu, je ne souhaite pas que le méchant meure, mais qu'il renonce à sa voie et qu'il vive! Revenez, revenez de vos voies mauvaises, et pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël? 12 Et toi, fils de l'homme, dis aux enfants de ton peuple: La vertu du juste ne le préservera pas au jour de son péché, et la méchanceté du méchant n'entraînera pas sa chute le jour où il renoncera à sa perversité, pas plus que le juste ne pourra vivre par elle au jour de sa défaillance. 13 Quand je dis au juste Certes, ta vie est garantie et que lui, s'en fiant à sa vertu, fasse le mal, tous ses mérites cesseront de compter, et, à cause du mal qu'il aura commis, il mourra. 14 Et quand je dis au méchant: Ta mort est certaine, et que, renonçant à son péché, il pratique le droit et la vertu, 15 si le méchant restitue le gage, fait réparation pour ses rapines, suit les règles de vie, sans plus commettre de mal, il vivra à coup sûr et ne mourra point. 16 Tous les péchés dont il s'est rendu coupable cesseront de lui être comptés: il a pratiqué le droit et la vertu, sa vie est assurée. 17 Là-dessus, les enfants de ton peuple disent: "La voie de l'Eternel n'est pas régulière!" C'est eux dont la voie n'est pas régulière. 18 Lorsque le juste renonce à sa vertu et fait le mal, il meurt par là, 19 et lorsque le méchant renonce à sa méchanceté et pratique la justice et la vertu, grâce à elles, il vivra. 20 Et vous dites encore: "La voie de l'Eternel n'est pas régulière! " Chacun selon ses voies, voilà comme je vous jugerai, maison d'Israël. 21

Ezechiel


Aucun commentaire: