Raisonnement implacable : l'Etat attise-t-il la haine en surveillant les "migrants" 24h/24 ?


Parmi les nouveaux arrivants sans papiers des pays islamiques, il y a certainement des personnes dans des situations très variées et ayant des opinions et intentions très variées.
Des personnes réellement prises au dépourvu et sans aide d'aucune part, c'est à dire des vrai-e-s réfugié-e-s, comme des personnes venues tenter leur chance économique ici, comme des personnes venues dans un esprit de conquête.
Il est irresponsable de traiter les uns et les autres de la même manière, sans connaître leur parcours, il est irresponsable de disséminer dans la population dans des petits villages, des personnes dont les autorités ne savent rien.

Pour paraître moins irresponsable, l'Etat annonce à Valfleury en pays de loire, que tous les "migrants" seront surveillés 24 h sur 24... Une élue pose alors en substance la question suivante :
" Pourquoi cette surveillance permanente : sont ils donc dangereux, et si l'Etat les présente ainsi, n'attise-t-il pas la haine contre eux ? "

J'ai proposé que tous les arrivants, ( à part ceux qui se conduisent en guerriers violents envers les autorités et les populations)  qui n'ont pas pu être accueillis, comme ils devraient l'être sous l'égide des NATIONS UNIES, soient mis dans lieux séparés, comme des bateaux - en France, nous avons quantités de bateaux de croisière habitables immédiatement, aussi bien équipés que les péniches utilisées comme des appartements - le temps de trouver de savoir qui sont chacune des personnes arrivantes, et le temps qu'elles retournent chez elles une fois les conflits finis, ou éventuellement pour les réfugiés politiques certains, qu'elles demeurent au titre de l'asile, ou de trouver d'autres hébergements d'accueils pour des personnes dont on est sur qu'elles ne sont pas " à surveiller", le temps aussi de détecter les pathologies venues de ces pays en guerre ou en misère ou les deux, ou d'orienter vers des services hospitaliers suffisamment équipés pour éviter des contaminations, le temps de s'assurer que les femmes migrantes ne sont pas sans défense parmi des hommes "demandeurs" de prostitution ...

Sami Al Deeb propose un sanctuaire en Arabie Saoudite pour les musulmans "fanatiques", dangereux, en prison ici par exemple, jihadistes ... L'idée est la même : mettre à part, provisoirement, des gens, en lieu sur, sur pour eux et pour les autres.

L'Etat fait tout l'inverse. Dispersant les gens au hasard, sans se demander quelles seront les conséquences et l'avenir à moyen terme. Et là ... les traitant tous en délinquants présumés.
L'Etat est irresponsable.


 

Aucun commentaire: